Accès rapide :

Infos utiles

Us et coutumes

Près de la moitié des Nigérians sont musulmans. Dans le sud, les prescriptions islamiques ne sont pas observées avec une grande rigueur. Dans le nord, au contraire, l’instauration de la Charia dans 12 Etats depuis 2000 contribue à l’application parfois rigoriste des préceptes socio-religieux. Il convient de s’abstenir de consommer de l’alcool en public et, pour les femmes, d’éviter des tenues choquantes (jupes courtes, shorts, etc.).

Législation locale

Le délit d’ébriété est défini de manière vague. Les peines d’amendes sont en général légères. Toutefois, le juge peut prononcer une peine pouvant aller jusqu’à deux ans d’emprisonnement. Dans le nord, où la consommation d’alcool en public est prohibée, la peine est laissée à l’appréciation du juge coutumier.
La vente, la détention ou l’usage de stupéfiants sont passibles de la prison à perpétuité.
L’homosexualité est considérée comme un délit passible d’une peine pouvant aller jusqu’à 14 ans d’emprisonnement. Les relations sexuelles avec des mineures de moins de 18 ans sont également punies par la loi.

Divers

Des sociétés, associations, et simples particuliers peuvent être contactés par de prétendus responsables et intermédiaires nigérians cherchant à faire sortir de leur pays d’importants capitaux. C’est un scénario très répandu d’escroquerie. Il est ainsi conseillé de ne donner strictement aucune suite à tout message émanant du Nigéria qui promet d’importants profits immédiats ou demande des renseignements, notamment bancaires.

D’une manière générale, les tentatives d’escroquerie consistant à usurper une identité pour réclamer une somme d’argent sont fréquentes. Dans le doute, il est conseillé de se rapprocher de l’ambassade à Abuja ou du consulat général à Lagos.

Infrastructure routière

Tout déplacement par la route est à entreprendre avec la plus extrême prudence.
Il convient d’éviter de se déplacer de nuit.

Hormis les grands axes dans le nord et dans le sud-ouest autour de Lagos, qui sont en bon état, l’infrastructure routière est généralement très dégradée. L’approvisionnement en essence n’étant pas assuré partout, prévoir des réserves.

En cas d’accident, il vaut mieux ne pas s’attarder sur les lieux mais se rendre au poste de police le plus proche, et prévenir l’ambassade ou le consulat général.
Les transports en commun sont de très mauvaise qualité, quelques rares compagnies de bus de luxe exceptées. L’utilisation de taxis est déconseillée, sauf si le chauffeur est recommandé par une personne de confiance.

Réseau ferroviaire

Très délabré et quasiment inexistant.

Transport aérien

Sur les vols internes, seule la compagnie Arik présente une régularité et des garanties de maintenance des appareils aux normes internationales.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016