Accès rapide :

Entrée / Séjour

La décision de laisser entrer les voyageurs étrangers relève de l’autorité souveraine du pays d’accueil. Il est donc vivement conseillé d’interroger, avant le départ, la représentation moldave du pays de résidence.

Les voyageurs munis d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport individuel français en cours de validité sont dispensés de visa pour un séjour d’une durée maximale de 90 jours sur un semestre.

Le titre d’identité ou de voyage produit devra présenter une validité suffisante à compter de la date d’entrée sur le territoire moldave, supérieure à six mois.

Si les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables, en France, 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, alors même qu’aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera, il convient de souligner que les autorités moldaves ne reconnaissent pas cette prolongation de 5 ans. Les voyageurs qui utiliseraient une carte nationale d’identité dont la date de fin de validité indiquée au verso est dépassée ne seront donc pas admis en Moldavie.

Par conséquent, comme indiqué plus haut, les Français qui envisagent de voyager avec leur carte nationalité d’identité doivent, pour être autorisés à entrer sur le territoire moldave, s’assurer que la date de validité indiquée au verso de ce document dépasse bien d’au moins six mois la date de l’entrée en Moldavie, sans prendre en considération la prorogation des 5 ans.

Avant de voyager, il est recommandé de vérifier les exigences de votre compagnie de transport pour ce qui concerne les conditions de validité des documents de voyage, qui peuvent être plus strictes que les règles appliquées par la Moldavie.

En cas de dépassement de la durée de séjour autorisée, une amende est infligée au voyageur et une interdiction de territoire de trois ans lui est signifiée. Pour de plus amples informations sur les formalités à remplir pour un séjour prolongé, il est recommandé, avant le départ, de prendre l’attache des services consulaires de l’Ambassade de la République de Moldavie à Paris.

La date d’entrée sur le territoire moldave doit être attestée par un justificatif d’entrée, lors du passage à la frontière. L’absence de justificatif peut exposer à un refoulement immédiat à la frontière.

D’une manière générale, les agents d’immigration peuvent décider d’un refoulement à la frontière, sans que les services consulaires français ne puissent intervenir dans le cadre de cette procédure qui relève de la seule compétence des autorités locales.

Les titulaires de passeports officiels (de service et diplomatiques) devront s’informer auprès de l’Ambassade de la République de Moldavie ou de l’un de ses consulats sur les conditions d’entrée.

Cas particuliers des mineurs

Les conditions d’entrée et de séjour en Moldavie pour les mineurs sont les mêmes que pour les adultes. Toutefois, la police aux frontières prête une attention spéciale aux mineurs, qu’ils voyagent seuls ou accompagnés d’un adulte (qui exerce ou non l’autorité parentale). Tout mineur, lors du passage aux frontières, doit être muni d’une carte nationale d’identité ou d’un passeport individuel en cours de validité délivré à son nom.

Lorsqu’un mineur voyage avec un accompagnateur, la police aux frontières peut vérifier si ce dernier détient ou non le droit de garde de l’enfant, et, uniquement en cas de suspicions, qu’il n’y a pas eu d’enlèvement d’enfant.

Lorsqu’un mineur voyage seul, la police aux frontières s’assurera :

  • que l’enfant possède un titre de voyage valable,
  • qu’il n’a pas quitté le territoire de son pays de résidence contrairement à la volonté des parents, ou de la (des) personne(s) exerçant l’autorité parentale,
  • qu’il n’a pas la nationalité moldave (s’il voyage avec un passeport étranger).
Transnistrie

En cas d’entrée en Moldavie depuis l’Ukraine et via la Transnistrie, aucun justificatif d’entrée ne sera délivré à la frontière avec l’Ukraine. Les visiteurs n’ayant pas régularisé leur situation auprès des autorités moldaves dans un délai de 72 heures risquent de rencontrer des difficultés le jour de leur départ de Moldavie, et sont passibles d’une amende.

La régularisation peut avoir lieu :

1) au Ministère des Technologies de l’Information et de la Communication (service "Registru") au n°42 rue Puşkin à Chisinau. Tél : +373 022.25.70.70, 14.909. E-mail : registru [at] registru.md ;

2) dans les bureaux territoriaux de l’office des migrations et de l’asile présents le long de la ligne de démarcation (Hirbovet, Hadjimus, Vadul Lui Voda, Criuleni, Rezina, Sanatauca) ainsi qu’à l’office des migrations et de l’asile à Chisinau au n°124 boulevard Stefan cel Mare.

Pour s’enregistrer, il est nécessaire de présenter un passeport en cours de validité. La procédure est gratuite.

Animaux de compagnie : législation locale et restrictions

Se renseigner auprès de l’ambassade de Moldavie à Paris.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015