Accès rapide :

Entrée / Séjour

Passeport et visas

Il n’y a pas d’obligation de visa de court séjour pour entrer au Mexique. Le passeport et le billet aller-retour sont obligatoires ; la validité du passeport doit couvrir la durée du séjour prévu. A l’entrée sur le territoire mexicain, les services migratoires pourront demander au voyageur, entre autres, de justifier de ses moyens d’existence pendant son séjour au Mexique.

En effet, si le Mexique autorise le séjour des touristes sur son territoire pour une durée maximale de 180 jours, aucune activité, rémunérée ou bénévole, n’est autorisée sur cette période. Dans le cadre de la nouvelle loi migratoire du 25 mai 2011, mise en œuvre le 12 novembre 2012, les autorités mexicaines luttent de manière de plus en plus stricte contre le travail illégal et multiplient les contrôles. Les contrevenants risquent une expulsion immédiate du pays, souvent assortie d’une interdiction de séjour pouvant aller jusqu’à deux ans.

Dans ce contexte, il est conseillé aux touristes séjournant dans le pays, et tout spécialement dans les zones touristiques balnéaires, d’avoir en permanence sur eux l’original de leur passeport et du formulaire migratoire (FM, voir plus bas) remis à l’entrée au Mexique. Toute personne n’étant pas en mesure de prouver immédiatement la légalité de son séjour est susceptible d’être transférée et maintenue en détention par les services migratoires, jusqu’à présentation de l’original du document de voyage et du FM. Par ailleurs, il est vivement recommandé de conserver une copie du titre de voyage à l’hôtel, ou d’en conserver une copie scannée.

Un visa est nécessaire pour toutes les activités rémunérées, les VIE, les stagiaires et les étudiants. Il en est de même pour les personnes souhaitant se rendre au Mexique dans le cadre d’une ONG ou en tant qu’observateur des droits de l’Homme. Les visas doivent être sollicités auprès de la section consulaire de l’ambassade du Mexique.

Rappel

L’autorisation d’entrer au Mexique est une décision souveraine des autorités mexicaines. Afin d’éviter que vous soit refusée l’entrée sur le territoire national, veillez notamment à :

  • vérifier qu’au terme de votre voyage vous n’aurez pas passé plus de 180 jours sur un an au Mexique sans visa (en un seul ou plusieurs séjours) ;
  • vous munir d’un passeport en bon état, dont la validité couvre la durée du séjour ;
  • pouvoir justifier d’une adresse (hôtel, hébergement) et de ressources suffisantes pour financer l’intégralité du séjour.
Entrée par voie terrestre

En cas d’entrée au Mexique par voie terrestre (frontières avec les Etats-Unis, le Guatémala ou le Belize) il est impératif de vous arrêter à un poste frontalier, afin que les services migratoires mexicains puissent apposer un tampon d’entrée sur votre passeport, et vous remettre un formulaire migratoire (voir plus bas). Si ces formalités ne sont pas accomplies à l’entrée, vous serez en situation irrégulière au Mexique.

Formulaire migratoire

A l’arrivée, un formulaire appelé FMM doit être rempli. Visé par les autorités migratoires, il comporte l’indication de la durée du séjour. Ce document doit être conservé et remis au service d’immigration à la sortie du territoire ou à la compagnie aérienne. Si vous avez perdu ce document, vous devrez vous acquitter d’une amende de 295 pesos (environ 17 €) lors de votre sortie du territoire. Vous devrez accomplir cette formalité uniquement au bureau officiel du service de l’immigration que vous trouverez dans tous les aéroports internationaux (dont les principaux sont Mexico et Cancún).

Etudiants

Il est instamment conseillé à tous les étudiants suivant un cycle d’études, même de quelques mois :

  • de faire connaître au Consulat général leur adresse et l’université dans laquelle ils étudient ;
  • de suivre rigoureusement les conseils de sécurité qui sont donnés dans les onglets « Sécurité » et « Transports » de la présente fiche.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015