Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

L’état des routes est généralement bon.

Les 60 derniers kilomètres du tronçon Nouakchott-Boutilimit, qui traversent un long relief dunaire, se caractérisent par une visibilité à éclipse et une bande bitumée très étroite. Beaucoup de conducteurs ignorent le code de la route et le trafic de marchandise est intense. L’état des véhicules est généralement vétuste (défaillance des feux de signalisation). Les accidents sont quotidiens et d’autant plus meurtriers qu’il n’existe pas de dispositif public de secours.

Il faut faire attention au sable débordant sur la route (qui peut contraindre à quitter les couloirs de circulation), aux animaux, ainsi qu’aux taxis-brousse, souvent cause d’accidents. Pour toutes ces raisons, il est formellement déconseillé de circuler de nuit, période pendant laquelle se produit la majorité des accidents mortels.

Les voyageurs sont invités à se reporter à la rubrique "Conseils généraux de sécurité" au paragraphe portant sur la route entre Nouadhibou et Nouakchott (chapitre intitulé "Sécurité de la circulation en zone saharienne").

Pour toute sortie dans le désert, se déplacer de préférence à deux véhicules, vérifier l’état du véhicule, prévoir une bonne réserve d’eau, de vivres, et de carburant, être accompagné d’un bon guide, ne pas s’aventurer seul et informer sa famille ou ses amis de son itinéraire.

Accidents

La souscription d’une assurance est obligatoire à l’entrée en Mauritanie. En cas d’accident, il est recommandé de :

- signaler l’accident : feux de détresse, triangle ;

- prévenir la police au 17, les pompiers au 18 et les gendarmes au 119, en précisant le lieu et la nature de l’accident, le nombre approximatif de victimes et le type de dégâts matériels ;

- contacter la section consulaire de l’Ambassade dans les meilleurs délais ;

- s’assurer que le représentant de la compagnie d’assurance est présent.

En Mauritanie, il n’existe pas de constats à l’amiable. En cas d’accident impliquant des dégâts matériels, ne pas déplacer les véhicules : les forces de l’ordre viendront sur place procéder à tous les relevés et constats.

En cas d’accident impliquant des blessés, les conducteurs peuvent être sollicités pour acquitter, à l’établissement de soins, des frais médicaux liés à cet accident le temps d’établir les responsabilités. Ils pourront, suivant les circonstances, se faire rembourser par leur assurance mauritanienne.

S’il y a blessure ou mort d’homme, les responsables présumés peuvent faire l’objet d’une garde à vue jusqu’à la détermination des responsabilités par la justice.

Location de véhicule

La location d’un véhicule se fait normalement avec un chauffeur. En cas de panne, d’incident ou d’accident, celui-ci et la compagnie de location sont entièrement responsables. La pratique veut qu’en cas de location sans chauffeur, cette responsabilité rejaillisse sur le locataire.

Réseau ferroviaire

Le train de la SNIM, dans le Nord, qui transporte le minerai de Zouerate à Nouadhibou, accepte à son bord les voitures et les passagers.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014