Accès rapide :

Maldives

Maldives

Certification ISO
Dernière mise à jour le: 17 octobre 2014 - Information toujours valide le: 22 novembre 2014

Sécurité

Situation sécuritaire

Plusieurs événements récents témoignent d’une dégradation de la situation sécuritaire aux Maldives. Dans ce pays où l’islam est la seule religion acceptée, une manifestation en faveur de l’Etat islamique a notamment été observée à Malé, la capitale, en septembre dernier. Des groupes islamistes extrémistes s’associent avec des membres de gangs pour mener des actions violentes ponctuelles. Il est recommandé aux visiteurs qui se rendent à Malé et dans les îles habitées par les Maldiviens de faire preuve de retenue et d’éviter d’adopter une attitude intrusive aux abords des mosquées. Il est recommandé de ne pas se mêler aux possibles attroupements et réunions publiques organisées par les partis politiques ou les groupes religieux. Le risque d’acte terroriste aux Maldives, s’il demeure faible, ne peut être exclu.

Criminalité

S’il existe de nombreux gangs aux Maldives, principalement à Malé, les attaques de visiteurs étrangers sont très rares. Des vols d’objets personnels peuvent avoir lieu dans les chambres d’hôtel ou sur la plage.

Circulation

A Malé, les rues sont particulièrement étroites et la circulation des deux roues y est très dense. Des accidents graves impliquant des visiteurs étrangers ont eu lieu. Il est nécessaire de faire preuve de vigilance lors de vos déplacements.

Pratique des activités aquatiques

Quel que soit le cadre, il est impératif de suivre les consignes de sécurité lors de la pratique d’activités en milieu marin. Plusieurs décès de plongeurs et baigneurs sont enregistrés chaque année (forts courants, etc.). Eviter de vous baigner seul, même dans un resort.

Piraterie maritime

La piraterie menace la sécurité de la navigation dans l’océan Indien. La zone d’action des pirates s’étend jusqu’au sud de l’Inde et aux Maldives. Des actes de piraterie, même s’ils sont de moins en moins fréquents, peuvent avoir lieu à l’encontre des plaisanciers. Lors du transit dans les zones à risques (du golfe d’Aden aux Maldives), il est recommandé de se signaler à l’état-major de l’amiral commandant la zone maritime de l’océan Indien (ALINDIEN, cf. "Contacts utiles") et de communiquer sa position et ses intentions aussi souvent que possible.

(Voir également la fiche "Piraterie maritime")


Transports

Infrastructures

L’état des routes est satisfaisant mais les parcours sont limités eu égard à la taille des îles. Le taxi est le moyen de transport terrestre le plus utilisé par les touristes à Malé. L’essentiel des déplacements des voyageurs se fait par voie aérienne ou maritime.  

Entrée / Séjour

Visas

Pour les Français, comme pour les autres étrangers, aucun visa préalable n’est exigé pour un séjour de moins de 30 jours.

Le visa est délivré gratuitement à l’arrivée aux Maldives sur présentation du passeport, valide pour la durée du séjour, d’un billet valide au départ des Maldives et d’une confirmation de réservation d’hôtel (ou à défaut de justificatifs de ressources suffisantes pour la durée du séjour : 100 USD + 50 USD par jour).

Afin d’éviter d’éventuels problèmes en cas de transit, il est fortement recommandé de disposer d’un passeport dont la durée de validité est de plus de 6 mois après la fin du séjour prévu.

Le visa délivré à l’arrivée est de 30 jours maximum. Les demandes de prolongation de séjour (jusqu’à 90 jours au total, inclus la durée du visa initialement délivré à l’arrivée) sont payantes et soumises à condition. Elles doivent être effectuées auprès des services de l’immigration à Malé (Department of Immigration and Emigration - First Floor, Velaanage Ameer Ahmed Magu’ - tél. +960 333 0444, info@immigration.gov.mv).

Attention : la détention d’un titre de séjour dont la limite de validité a expiré peut entraîner de lourdes conséquences (arrestation, détention puis expulsion).

Santé

Il est conseillé de contracter en France une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire. En cas de problème lors d’un séjour dans un site touristique, prévenir la direction de l’hôtel qui pourra vous aider à prendre les dispositions utiles (transport vers Malé par exemple).

Mesures sanitaires de base

Se laver fréquemment les mains, notamment avant chaque repas.

Ne pas consommer l’eau du robinet, préférer l’eau en bouteille capsulée.

Vaccinations

Fièvre jaune : un certificat de vaccination antiamarile peut être exigé à l’entrée du pays pour les voyageurs en provenance d’une zone infectée (Afrique …).

Il est préférable d’être à jour des vaccinations suivantes : diphtérie, tétanos, poliomyélite. Selon avis médical, éventuellement : hépatite A et B, fièvre typhoïde.

Pratique de la plongée sous-marine

Pour la pratique des sports sous-marins, un certificat médical peut être exigé. Une consultation médicale est conseillée avant le départ.

ATTENTION : chaque année, des Français perdent la vie en pratiquant la plongée sous marine. Afin d’éviter tout accident de décompression, il est important de respecter un délai suffisant entre la plongée (la première ou la dernière) et tout voyage en avion (suivre de façon strict les règles édictées).

Des caissons de décompression sont disponibles sur certains atolls et hôtels (cf. Contacts utiles).

Grippe aviaire et AH1N1

Les Maldives n’ont déclaré aucun cas de grippe aviaire en 2011 et 11 cas en 2012.

Les recommandations générales d’hygiène qui visent à se protéger des infections microbiennes restent préconisées. Pour de plus amples renseignements, consulter le site du ministère de la santé : http://www.sante.gouv.fr/

Maladies transmises par les moustiques

Le paludisme a été éradiqué.

Les moustiques peuvent transmettre des maladies virales, par exemple le chikungunya et surtout la dengue, maladie la plus fréquemment transmise (plusieurs centaines de cas chaque année).

Il est fortement recommandé de se protéger des piqûres de moustiques (sprays répulsifs pour les vêtements et pour la peau, diffuseurs électriques, moustiquaires, etc.).

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Us et coutumes
  • L’Islam est religion d’État aux Maldives. Il convient d’éviter tout prosélytisme et de se garder de toute attitude intrusive à l’abord des mosquées (éviter de filmer ou de prendre des photos notamment). Une tenue correcte est exigée lors des visites de mosquées.
  • Lors de déplacements ou de séjours sur les îles habitées par les Maldiviens, il est recommandé d’apporter une attention particulière au respect des pratiques locales (se renseigner par exemple sur la possibilité ou non pour les femmes de se baigner en maillot de bain).
  • Il est recommandé d’être vigilant dans ces îles à l’égard des offres de service non sollicitées.
Législation locale
  • Mariage : La législation des Maldives ne permet pas à des touristes de célébrer dans ce pays un mariage civil susceptible d’être transcrit dans les registres de l’état civil français. Certains hôtels des Maldives proposent à leurs clients des "confirmations ou renouvellements de vœux de mariage" qui n’ont aucune valeur juridique. Ces prestations sont réglementées et doivent se dérouler dans une langue connue de ceux qui les achètent ou en présence d’un interprète.
  • Alcool : l’importation et la consommation d’alcool sont interdites dans la capitale Malé et dans les îles habitées par des Maldiviens. Les boissons alcoolisées sont disponibles uniquement dans les îles-hôtels réservées aux touristes.
  • Drogue : En matière de stupéfiants, qu’il s’agisse de possession ou de consommation, les mesures de répression sont très sévères, et les peines encourues très lourdes.
  • Mœurs : Il est interdit d’importer tout matériel qui pourrait être perçu comme "pornographique" par les autorités maldiviennes.
Divers
  • La chasse sous-marine est formellement interdite ainsi que la collecte de toute espèce marine (coquillages, coraux notamment).
  • Il est conseillé de ne pas nager en mer sans s’être auparavant renseigné auprès de la population locale sur l’existence de courants marins.
  • Budget : il est arrivé que des touristes qui avaient acheté à des tours opérateurs des séjours en pension complète ne soient pas assez attentifs à leurs dépenses locales supplémentaires (boissons, télécommunications et activités non comprises dans leurs forfaits) et se trouvent en difficulté pour les régler lors de leur départ.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014