Accès rapide :

Malawi

Malawi

Certification ISO
Dernière mise à jour le: 30 mai 2014 - Information toujours valide le: 24 juillet 2014

Sécurité

Avertissement

Le massif montagneux de "Mulanje", au sud du Malawi, est un lieu très touristique dont le "Sapitwa Peak" est le point culminant à 3.002 mètres. Cette zone est dangereuse, notamment en raison des changements météorologiques qui peuvent être extrêmement brusques ("Sapitwa" en langue locale se traduit par "n’y allez pas"). Compte tenu des difficultés d’ascension, il n’est pas permis d’emporter de sacs au-delà de "Chisepo Junction". Depuis 2003, trois touristes ont disparu dans des conditions inexpliquées entre "Chisepo Junction" et "Sapitwa Peak" ; elles n’avaient pas pris de guide. Il est donc très fortement conseillé de se faire accompagner par un guide local pour toute ascension dans ce massif.

Conditions générales de sécurité

En raison d’attaques possibles à main armée, il convient d’être particulièrement vigilant dans les lieux touristiques tels que Nkhata Bay, Zomba, Senga Bay, Cape Maclear et Mzuzu. La même prudence est requise sur les routes frontalières avec le Mozambique. En cas d’agression, il est fortement conseillé de ne pas résister et de donner son argent.

De manière générale, il est conseillé :

  • de ne pas voyager hors des agglomérations de nuit (accidents, éventuelles agressions),
  • la nuit, d’être particulièrement prudent à Blantyre et Lilongwe (outre Senga Bay, Nkhata Bay et Cape Maclear),
  • de faire très attention à ses bagages où de la drogue peut être cachée à son insu,
  • de ne pas acheter des pierres précieuses à l’état brut,
  • de se méfier des individus affables qui se proposent comme guides
  • de ne pas accepter de nourriture ou de boissons de la part d’inconnus car elles peuvent contenir des somnifères
  • d’éviter de circuler seul dans les quartiers populaires des principales villes.

Les vols de véhicules (en particulier les 4 X 4) étant fréquents, un système d’alarme antivol ainsi qu’une assurance adéquate sont conseillés. Il est recommandé, lors des déplacements en voiture en ville, de ne pas laisser les fenêtres du véhicule ouvertes aux arrêts et de garder ses objets de valeur à proximité (téléphone portable, ordinateur portable, papiers…).

La nuit, la vigilance s’impose et il est préférable d’éviter de se déplacer en ville avec de grosses sommes d’argent et des objets de valeur (ordinateur ou téléphone portable), très prisés et aisément revendables. De même, conserver son passeport en lieu sûr (coffre de l’hôtel par exemple) est une sage précaution. Dans ce cas, conserver sur soi une photocopie des premières pages du passeport.

Il convient d’être particulièrement vigilant dans les lieux à forte concentration de population comme les marchés ou les gares d’autobus interurbains. Quel que soit leur côté pittoresque et "couleur locale", il faut garder présent à l’esprit le fait qu’ils sont constamment fréquentés par des voleurs à la tire et pickpockets professionnels toujours à l’affût et agissant en bandes de façon coordonnée.

Parcs animaliers

Si les parcs animaliers sont sûrs, il convient de suivre les conseils de prudence des guides et surtout de ne jamais sortir du véhicule lors des safaris.

Transports

Infrastructure routière

Le réseau routier est parfois en mauvais état (nids de poule), de ce fait la conduite de nuit est dangereuse, surtout en dehors des agglomérations.

Une grande prudence s’impose en matière de circulation, le Malawi enregistrant l’un des taux d’accidents de la route les plus élevés d’Afrique. Les bords des voies de circulation sont souvent encombrés d’animaux, de cyclistes et d’enfants. La signalisation et l’éclairage sont pratiquement inexistants. Il est fréquent de rencontrer des camions en panne ou des barrages policiers non signalés. Contrairement aux Etats voisins, le Malawi a une très forte densité démographique et l’essentiel (85%) de la population réside dans les campagnes.

Entrée / Séjour

Les ressortissants français, italiens, allemands et japonais sont exemptés de visa d’entrée dans le pays.

La durée de validité du passeport français doit être égale à au moins six mois.

Pour de plus amples informations, prendre l’attache de l’ambassade du Malawi à Bruxelles (compétente pour la France).

Santé

VIH-Sida

Le sida est très présent dans le pays. Il n’y a aucun contrôle médical spécifique avant d’entrer au Malawi.

Rougeole

Des épidémies de rougeole affectent sporadiquement le Malawi (deux fois par an en moyenne). Il est conseillé aux voyageurs qui doivent se rendre dans ce pays de vérifier leur vaccination contre cette maladie et de consulter au préalable leur médecin.

Choléra

Comme plusieurs pays de la région, le Malawi connaît avec la saison des pluies (de novembre à avril) une recrudescence des cas de choléra, notamment dans les zones d’habitat populaire de Lilongwe, Blantyre, Chikwawa, Nsanje et Liwonde.

Le choléra est une infection digestive bactérienne qui se transmet par ingestion d’aliments mal cuits (fruits de mer par exemple) ou souillés (fruits et légumes) et ingestion d’eau contaminée. Cette maladie, dite "des mains sales", se traduit par des troubles digestifs et parfois de la fièvre.

Afin de réduire les risques de contamination, il est recommandé de :

  • se laver les mains le plus souvent possible et a minima avant les repas et avant toute manipulation d’aliments,
  • veiller à la qualité des aliments (abstention de tout achat de nourriture dans les rues) et à leur bonne cuisson,
  • veiller à ne consommer que de l’eau embouteillée ouverte devant vous,
  • veiller à ne pas consommer de glace, glaçon, lait non pasteurisé ou non bouilli,
  • peler les fruits ou légumes,
  • éviter les crudités et les produits de la mer (coquillages).
Vaccinations

Le vaccin contre la rougeole est recommandé mais la présentation du certificat de vaccinations n’est pas exigée à l’arrivée.

Une attestation de vaccination antiamarile est exigée pour les personnes arrivant d’un pays où la fièvre jaune existe à l’état endémique ; cette vaccination doit avoir été pratiquée au moins 6 jours avant l’entrée au Malawi.

Paludisme

Le paludisme (malaria) est une maladie parasitaire transmise par les piqûres de moustiques. Prémunissez-vous en utilisant des moyens de protection individuelle (aérosols, crèmes, diffuseurs électriques, moustiquaires…), et consultez votre médecin habituel ou un centre de conseils aux voyageurs pour obtenir un traitement médicamenteux adapté. Ce traitement devra être poursuivi après le retour en France durant une durée variable selon le produit utilisé.
Classification : zone 3.

Consulter le médecin traitant avant le départ et contracter une assurance de rapatriement sanitaire.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites internet suivants :

Institut Pasteur (fiche pays)
Institut de veille sanitaire
Organisation Mondiale de la Santé

Infos utiles

Législation locale

Au volant, l’ébriété est sévèrement réprimée (la sanction pouvant aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement).

La détention et la consommation de stupéfiants sont punies par de très lourdes peines de prison (pour le trafic, de 20 à 25 ans ; pour la consommation, de 10 à 20 ans).

Le tourisme sexuel est passible de 6 mois à 5 ans d’incarcération.

Interdictions à l’importation : ivoire, stupéfiants, publications à caractère pornographique. Les armes de chasse et les munitions peuvent être importées sur présentation d’une licence délivrée par l’Ambassade du Malawi à Bruxelles (compétente pour la France).

L’achat de pierres précieuses à l’état brut est illégal.

Divers

Moyens de paiement en usage : devises en espèces ou chèques de voyage. Les cartes de crédit (Visa, American Express) sont généralement acceptées dans les hôtels. Un contrôle des changes est opéré à l’entrée et à la sortie du territoire (autorisation de sortie à hauteur de la somme déclarée à l’arrivée).

Climat subtropical d’altitude (1300 m.). Dans les vallées et aux abords des lacs : climat tropical.

Numéros de téléphone de la météo : 253 656 / 271 459 / 271 100.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014