Accès rapide :

Sécurité

La Malaisie est un pays touristique (plus de 27 millions de visiteurs par an) où il est facile de voyager à condition de faire preuve de vigilance (voir ci-dessous) et d’éviter deux zones présentant un risque avéré.

Zones déconseillées

Deux régions présentent un risque spécifique sur le plan de la sécurité des personnes :
Les côtes Nord et Est de l’Etat du Sabah, les îles et tous les espaces maritimes environnants sont formellement déconseillés. Plusieurs personnes ont été tuées ou enlevées sur les côtes du Sabah et en mer au large de cette région depuis 2013, par des groupes terroristes ayant prêté allégeance à Daesh. Un otage a été décapité en novembre 2015. Cette région est placée sous le mandat de l’ESSCOM (Eastern Sabah Security Command), avec la mise en place d’un couvre-feu et une forte présence militaire et policière. La navigation dans cette zone est formellement déconseillée, les archipels sous souveraineté des Philippines (Sulu, Tawi-Tawi, Jolo) et le sud de Palawan sont fréquentés par des groupes irréguliers ou terroristes qui se livrent à des actes de piraterie et à des kidnappings.
La zone frontalière entre la Malaisie et la Thaïlande est déconseillée sauf raison impérative en raison de la situation sécuritaire dans le sud de la Thaïlande et des divers trafics - y compris d’êtres humains - qu’elle abrite.

Terrorisme

Le niveau de la menace terroriste s’est progressivement accru. Les autorités ont en effet procédé, depuis 2013, à près de 200 arrestations d’individus impliqués dans des activités terroristes (en lien avec Daesh), dont certains planifiaient des attentats contre des lieux fréquentés par des Occidentaux dans la capitale. Un premier attentat le 28 juin, qui n’a pas fait de victimes, a été attribué à Daech. Les forces de police et l’armée sont en alerte depuis les attentats de Jakarta de janvier 2016.

Même si l’ambassade n’a pas connaissance à ce stade de menaces spécifiques contre les intérêts français, nos ressortissants sont appelés à faire preuve d’une vigilance renforcée face à cette menace, notamment à Kuala Lumpur et dans les grandes villes, en particulier dans les sites et quartiers fréquentés par les touristes et expatriés, les lieux de divertissement (bars, discothèques,etc.), les centres commerciaux et les lieux de culte.

Délinquance

- Les vols à l’arraché, visant particulièrement les ressortissants étrangers sont en augmentation, dans les grandes villes (notamment à Kuala Lumpur). Des voleurs à l’arraché opèrent en motocyclette ou en voiture, y compris dans les artères fréquentées de Kuala Lumpur et dans les quartiers touristiques de Bukit Bintang, Central Market et à proximité de l’ambassade (Jalan Ampang).

- il est recommandé d’éviter le port d’objets en bandoulière et préférer les pochettes "banane" fixées à la taille,

- les sacs à main, appareils photo ou caméscopes doivent être portés non pas à l’épaule mais en sautoir,

- dans les déplacements à pied, porter ses effets personnels du côté opposé à la circulation,

- éviter de se tenir trop près du passage des véhicules, et notamment des deux roues (en particulier à l’arrêt),

- s’efforcer de demeurer vigilant, notamment envers le comportement suspect d’un deux-roues véhiculant un passager,

- éviter de se déplacer avec son passeport ou avec de grosses sommes d’argent.

- des précautions sont également nécessaires vis-à-vis des objets laissés dans les chambres d’hôtel.

Une augmentation de la violence (agression physique, agression sexuelle, agression à l’arme blanche) accompagnant ces vols a été constatée. Tout est mis en œuvre par les auteurs de l’agression pour que la victime lâche ses possessions.

- Pour les déplacements en taxi, il est recommandé de n’utiliser que des compagnies de bonne réputation, contactées par téléphone de préférence, ou via l’application Grab (My Teksi).

- Des vols ont également été commis par des personnes se présentant comme des policiers en civil, et prétendant procéder à un contrôle d’identité. Face à une telle requête il est recommandé de ne pas produire ses papiers, et de demander à ce que le contrôle soit effectué par un policier en uniforme ou au commissariat le plus proche.

- Plusieurs étrangers ont été victimes de vols et/ou d’agressions sexuelles en Malaisie après avoir absorbé des substances psychotropes mélangées à leur insu dans des boissons. La plus grande prudence est recommandée.

- On relève des utilisations frauduleuses et copies de cartes de crédit, notamment internationales.

- Plusieurs touristes occidentaux ayant fait état de difficultés personnelles importantes avec l’agence de voyage "Ubat" (Utan Bara Adventure Team), il est déconseillé de faire appel aux services de cette société.

Avertissement concernant la drogue

- Les sanctions pour possession, consommation ou trafic de drogues en Malaisie sont très sévères. Si vous possédez, consommez ou faites du trafic de drogue en Malaisie, vous serez condamné à des peines de prison et à des amendes beaucoup plus lourdes qu’en France.

- Si vous êtes arrêtés en possession de 15 grammes d’héroïne ou 200 grammes de marijuana, vous serez, aux yeux de la loi, considérés comme un trafiquant de drogues. Or, la législation malaisienne prévoit une condamnation automatique à la peine de mort pour les trafiquants de drogues.

- De plus, dans le cas de délits mineurs en lien avec la drogue, il est fréquent que le permis de séjour de la personne incriminée et de sa famille soit annulé, et qu’ils soient expulsés du pays.

Manifestations

Il convient d’éviter les lieux de manifestations et de rassemblements, la police pouvant avoir recours à des canons à eaux et des débordements étant possibles.
En outre, la législation locale interdit aux étrangers de participer à toute manifestation.

Piraterie maritime

En raison des risques liés à la piraterie maritime, il convient d’éviter la navigation de plaisance en mer de Chine, de Sulu et des Célèbes, ainsi que la navigation de nuit dans le détroit de Malacca (voir la fiche sur la Piraterie maritime).

Plongeurs

La Malaisie offre de très beaux sites de plongée sous-marine. Il convient cependant d’y pratiquer la plongée avec prudence, les moyens de recherche et de secours étant, dans certaines zones isolées, limités et peu réactifs.

Risque sismique

Le pays est situé dans une zone d’activité sismique. Un tremblement de terre de magnitude 6 a touché le Sabah en juin 2015, et affecté le mont Kinabalu. Pour obtenir plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, vous pouvez consulter la fiche thématique consacrée à ce sujet : cliquez ici.

Inondations

La Malaisie, en période de mousson, notamment entre octobre et février, peut être affectée par des inondations parfois violentes. Il convient d’éviter les zones affectées et de respecter les consignes de sécurité émanant des autorités malaisiennes.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016