Laos

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Dernière minute

Date de publication :

Typhon Doksuri

Le Typhon Doksuri devrait atteindre le Laos le vendredi 15 septembre 2017.

De fortes pluies et des vents violents sont attendus dans la partie nord du pays (préfecture de Vientiane, provinces de Vientiane, Bolikhamxay, Xiangkhoang, Xaysomboun, Xiangkhouang, Houapanh, Luang Prabang, Xaignabouli, Oudomxay, Bokéo, Luang Namtha, Phongsaly, Khammouane), générant un risque d’inondations et de glissements de terrain.

Il est recommandé de limiter ses déplacements dans les zones concernées, de respecter les recommandations des autorités locales et de se tenir informé de l’évolution de la situation.

Site du Global Disaster Alert and Coordination System (en anglais) : http://www.gdacs.org/report.aspx?eventid=1000400&episodeid=13&eventtype=TC

Recrudescence des cas de dengue

Les autorités sanitaires locales signalent la multiplication des cas de dengue en particulier dans le sud du pays ; des cas mortels ont été confirmés à Champassak et Vientiane et dans la province de Khammouane. Consultez la rubrique « Santé ».

Sécurité

RISQUES ENCOURUS ET RECOMMANDATIONS ASSOCIEES

Dans le pays, les conditions de sécurité sont globalement satisfaisantes sous réserve de faire preuve d’une vigilance renforcée. Il est possible de voyager en respectant un minimum de précautions lors des déplacements en dehors des principaux centres urbains. Les principaux risques encourus par les visiteurs sont liés aux transports, à la situation sanitaire et à l’augmentation de la petite délinquance.

• Risques liés aux transports

Pendant la saison des pluies, les voyageurs sont invités à se renseigner auprès des autorités locales et de la population sur l’état des routes avant d’entreprendre un trajet.

• Délinquance

Si elle reste à un niveau largement inférieur à celui de l’Europe et de la plupart des pays asiatiques, la petite délinquance se développe au Laos. Le nombre des vols (sacs à main, sacs à dos et téléphones portables) à l’arraché , par des motards, à l’encontre d’étrangers se déplaçant à pied, ou assis à la terrasse des restaurants, est en nette augmentation, parfois avec violence, en particulier dans les villes touristiques (Vientiane, Paksé, Luang Prabang. Des vols à main armée sont désormais signalés, en particulier la nuit.

• Risques naturels

Le pays est situé dans une zone d’activité sismique (tremblements de terre au Nord-ouest du Laos d’une magnitude de 6,1 sur l’échelle de Richter, en mai 2007, et d’une magnitude de 4,6, en février 2011). Pour obtenir plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, consulter la rubrique "Risques naturels".

ZONES DE VIGILANCE

Du fait de la présence, en zone rurale, de très nombreuses munitions non explosées datant de la guerre du Vietnam (mines et armes à sous-munitions notamment), il est recommandé de ne pas s’aventurer hors des routes sans être accompagné d’un guide local en particulier le long de la frontière vietnamienne (ancienne piste Ho Chi Minh).

RECOMMANDATIONS GENERALES

Il convient donc de prendre des précautions en veillant à ses effets personnels (notamment durant les trajets en bus), en ne laissant pas d’objets de valeur dans les « guest-houses » et en restant vigilant au cours des déplacements. Il est conseillé aux voyageurs de conserver par-devers eux leur carte bancaire et leur passeport et de penser à faire des photocopies des documents officiels (ou d’en stocker une version scannée sur un support numérique), afin d’en faciliter le renouvellement en cas de vol.

Il est rappelé aux visiteurs qu’un couvre-feu est toujours officiellement en vigueur à partir de 23h, et que les restaurants et bars doivent fermer au plus tard vers minuit. Il est cependant appliqué avec plus ou moins de rigueur selon les périodes et les lieux. Il est conseillé d’éviter de se trouver à l’extérieur à une heure tardive, ne serait-ce qu’en raison du risque d’accident de circulation, très élevé pendant la nuit.

ACTIVITES SPORTIVES A RISQUE

Il convient d’être prudent dans la pratique d’activités sportives (sports nautiques, escalade, vol en montgolfière, paramoteur), les installations étant souvent rudimentaires, rarement contrôlées, et les soins médicaux quasi inexistants sur place en cas d’accident (évacuation vers la Thaïlande, voir la rubrique Santé). Cette recommandation vaut particulièrement pour la ville de Vang Vieng, où des accidents liés à des excès divers (alcool, drogue) sont régulièrement signalés.

Entrée / Séjour

FORMALITES D’ENTREE

• Visa

Les Français sont soumis à visa pour se rendre au Laos, et la durée de validité du passeport doit être supérieure d’au moins 6 mois au temps de séjour au Laos.

Les voyageurs doivent s’assurer que la date d’entrée est bien apposée sur leur passeport, par le service de l’immigration, au risque de devoir payer une amende (au moins 200 USD) pour séjour illégal au Laos.

En outre, l’attention des voyageurs est appelée sur le fait que les postes frontières peuvent être fermés, et la délivrance de visas interrompue, sans aucune information préalable.

Les visas touristiques sont valables pour une entrée pour un séjour de 30 jours.

Les visas peuvent être délivrés par une représentation diplomatique ou consulaire laotienne et par la plupart des postes frontières. En France, adressez-vous à l’Ambassade du Laos à Paris.
La quasi-totalité des postes frontières laotiens sont habilités à délivrer des visas lors de l’entrée sur le territoire. Pour plus d’informations, consulter la liste des points d’entrée disponible sur le site de l’Ambassade du Laos à Paris.

Pour se rendre en Chine, au Cambodge et au Vietnam par la route à partir du Laos, il est nécessaire de se munir au préalable d’un visa pour ces pays.

Le visa touristique peut être renouvelé au bureau de l’immigration de Vientiane pour la somme de 2 USD par jour. Une pénalité de 10 USD par jour sera appliquée en cas de dépassement de la validité du visa.

• Vol du passeport : procédure à suivre

Faire une déclaration de vol au Commissariat de police central de Vientiane (situé rue Setthathirath, à la hauteur de la Nam Phou), à valider par la Police de l’Immigration (rue Saylom, perpendiculaire à l’avenue Lane Xang – ouverture du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 13h00 à 14h00 - tél + 856 21 21 25 20). Attention, les déclarations délivrées en province sont rarement enregistrées officiellement, ce qui rend nécessaire leur validation par la Police de l’Immigration de Vientiane, voire par le Commissariat de police central.

Se présenter à la section consulaire de l’Ambassade de France à Vientiane, muni des copies du passeport (papier, fichier sur clef USB ou à une adresse e-mail) et de 2 photos d’identité, pendant les heures d’ouverture des bureaux. En dehors des heures d’ouverture, appeler le numéro des urgences de l’Ambassade de France à Vientiane.

Santé

Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

AVANT LE DÉPART

• Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est vivement recommandé de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation…) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par l’ambassade ou les consulats généraux de France sur place.

En cas d’accident ou de problème de santé grave, appeler le centre médical français à Vientiane. Aucun soin lourd ne pouvant être assuré au Laos, une évacuation vers la Thaïlande doit être systématiquement recherchée en cas d’urgence sanitaire. Compte tenu de l’insuffisance des moyens de transport et de la rareté des ambulances, les situations urgentes peuvent devenir préoccupantes dans les régions éloignées de la capitale.
Il est préférable de se faire soigner en Thaïlande à Nong Khai ou Udon Thani (par exemple à Aek hospital ou au Bangkok Hospital qui peuvent dépêcher une ambulance à la frontière au pont de l’Amitié - Hospital). La compagnie Lao Skyway peut désormais assurer des évacuations médicales (au frais de la personne concernée ou de son assurance) par hélicoptère vers le Bangkok Hospital (Lao Skyway 1441 et 021 513007 et Bangkok Hospital Udon + 66-4243-444).

• Recommandations pour votre Santé

Consulter si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccinations internationales pour faire une évaluation de votre état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consulter éventuellement votre dentiste avant votre départ.

Constituer votre pharmacie personnelle en conséquence et n’emporter que les médicaments nécessaires ; ne jamais consommer des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consulter la fiche "Infos Pratiques".

• Vaccinations

  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant Rubéole Oreillons et Rougeole chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • Autres vaccinations conseillées : en fonction des conditions locales de voyages, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas en fonction des conditions et lieux de séjour. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
  • Enfin, pour des séjours en zone rurale, une vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire. Outre la vaccination, cette maladie virale étant transmise par les piqûres de moustiques, il est nécessaire de recourir à des mesures de protection contre les moustiques.
RISQUES SANITAIRES

• Maladies transmises par les moustiques

Paludisme

Le paludisme (ou malaria) est une maladie parasitaire (potentiellement grave) transmise par les piqûres de moustiques. Les mesures classiques de protection contre les moustiques durant la soirée et la nuit sont fortement recommandées (cf ci-après). Pour ce qui est du traitement médicamenteux, il convient de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. La recrudescence des cas de paludisme dans le sud du pays y rend particulièrement nécessaires les mesures de prévention, notamment pour les randonneurs. Le traitement devra être poursuivi après le retour en France pendant une durée variable selon le produit utilisé. Durant votre séjour, et durant les deux mois qui suivent votre retour, en cas de fièvre, un avis médical doit être pris rapidement, pour mettre en œuvre dès que possible un traitement antipaludique éventuel.

Chikungunya

La transmission du Chikungunya s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Cette maladie se caractérise par des symptômes grippaux (fièvre, douleurs musculaires et articulaires). Le traitement est alors symptomatique. Il n’existe actuellement pas de traitement préventif ni vaccin. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf ci-après).

Dengue

Les autorités sanitaires locales attirent l’attention de la population en raison de la multiplication des cas de dengue. La transmission de la dengue s’effectue par l’intermédiaire de moustiques infectés. Les symptômes de la maladie s’apparentent à ceux de la grippe (forte fièvre, douleurs articulaires, maux de tête). Il n’existe actuellement pas de traitement préventif contre l’infection de la dengue, mais un vaccin est en cours de développement. La prise en charge est donc avant tout symptomatique et repose sur la prise d’antalgiques à base de paracétamol et le repos. Il faut impérativement éviter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoire. La prévention individuelle repose donc essentiellement sur les moyens de protection contre les piqûres de moustiques (cf ci-après).

Encéphalite japonaise

Cette maladie, qui n’existe qu’en Asie, se transmet par des moustiques, en zone rurale. Il n’existe pas de traitement curatif spécifique, la prise en charge médicale est alors symptomatique. Il existe en revanche des vaccins pour la prévention de l’encéphalite japonaise. Dans le cadre d’un voyage touristique, la vaccination contre l’encéphalite japonaise n’est pas recommandée systématiquement pour tous les voyageurs qui se rendent en Asie ou en Océanie. Il semble que les mesures physiques contre les moustiques (vêtements longs, répulsifs, moustiquaires…) soient une arme efficace.

Zika

Au Laos, la présence du virus Zika a été authentifiée mais aucun cas n’a été identifié en 2016 dans les zones, en particulier à Vientiane, où un dispositif de surveillance a été mis en place. Le risque de Zika doit être considéré comme potentiel compte tenu des données disponibles dans certains pays limitrophes. Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes. Des cas de transmission du virus par voie sexuelle ont également été rapportés.
Les symptômes de la maladie sont généralement modérés (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, éruptions cutanées) et sont analogues à ceux observés au cours d’autres infections virales telles que la dengue. Toutefois, la survenue de complications graves telles que des cas de microcéphalies chez des nouveau-nés de femmes enceintes infectées par le virus et des complications neurologiques tels que des syndromes de Guillain Barré est attestée.

Il est notamment recommandé à tous :
• De respecter les mesures habituelles de prévention des piqûres de moustique
(cf ci-dessous), ceci tant la nuit que le jour ;
• De consulter un médecin en cas de fièvre survenant pendant le voyage ou dans les semaines qui suivent le retour en France.

Il est conseillé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse de reporter leur voyage, et à défaut, de respecter les mesures de prévention des piqûres de moustique, d’éviter tout rapport sexuel non protégé pendant le voyage, et d’éviter tout rapport sexuel non protégé avec une personne ayant pu être infectée par le virus Zika.

Le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères rappelle que la décision d’annuler ou de maintenir un voyage à l’étranger appartient au seul voyageur.

En savoir plus :
1/ Risque de transmission par voie sexuelle : site du Haut conseil de la santé publique.
2/ Dossier d’informations sur la maladie à virus Zika du Ministère des Solidarités et de la Santé.
3/ Recommandations pour les femmes enceintes.
4/ Recommandations pour la prévention des piqures de moustiques.

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

  • Portez des vêtements couvrants, amples, légers, de couleur claire et imprégnés de traitement textile insecticide (efficace deux mois et résistant au lavage).
  • Utilisez des produits répulsifs cutanés.
  • Protégez votre logement (moustiquaires, diffuseurs électriques, serpentins, climatisation, etc.).
  • Détruisez les sites potentiels de reproduction des moustiques en intérieur et en extérieur (récipients d’eau stagnante comme les soucoupes sous les pots de fleurs, les gouttières, les pneus, etc.). A cette fin, un contrôle hebdomadaire des habitations et des jardins est indispensable.

• Autres maladies

Rage

La rage est endémique dans toute l’Asie du Sud-Est et est une maladie virale transmissible accidentellement à l’homme par un chien, renard ou chauve-souris atteints du virus par morsure ou léchage d’une muqueuse. La mortalité est très élevée en l’absence de prise en charge médicale rapide, il n’existe aucun traitement curatif de la rage déclarée.
Après un contact avec un animal pouvant être enragé, la morsure doit être lavée abondamment à l’eau savonneuse, et une consultation médicale urgente doit apprécier le risque de contamination afin de déterminer l’administration urgente d’un sérum et ou d’une vaccination contre la rage. La vaccination préventive (en préexposition) avant un séjour en zone exposée peut être recommandée et nécessite une consultation médicale préalable.

Grippe aviaire

Plusieurs cas, dont certains mortels, de virus H5N1 ont été déclarés au Laos. Il s’agit d’une maladie virale animale (volailles) exceptionnellement transmissible à l’homme. Le virus se transmet par voie aérienne (voie respiratoire), soit par contact direct, notamment avec les sécrétions respiratoires et les matières fécales des animaux malades, soit de façon indirecte par l’exposition à des matières contaminées (par la nourriture, l’eau, du matériel et des mains ou des vêtements souillés). Il est recommandé de :

  • Eviter tout contact avec les oiseaux et les volailles vivantes ou mortes non cuites, et plus généralement avec les animaux sauvages et d’élevage (notamment les volailles et porcs). Eviter notamment les zones d’élevages, les marchés aux animaux et les zoos. Eviter également le contact avec leurs déjections.
  • Se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions de lavage hydro-alcooliques.
  • Eviter la consommation de produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier pour la viande et les œufs.
  • Eviter de marcher pieds nus ou en sandales dans les marchés ou à proximité d’un élevage de volailles ; ne pas ramener de volaille à son domicile.

En cas de contact avec des animaux malades, notamment des oiseaux ou des volailles, consulter rapidement un médecin. En cas de symptômes compatibles, notamment fièvre, toux ou courbatures, consulter également rapidement un médecin.

Fièvre Typhoïde

La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. hygiène alimentaire).

Infection par le virus HIV – MST

Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

QUELQUES RÈGLES SIMPLES
  • Tenez-vous à distance des cadavres d’animaux, des animaux et de leurs déjections.
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne caressez pas les animaux que vous rencontrez.
  • Veillez à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux roues).
  • Ne consommez jamais de médicaments achetés dans la rue.

Préservez-vous des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Evitez la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits. Peler les fruits ou légumes ou bien les laver (à l’eau saine),
  • Eviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids ;
  • Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant) ;
  • Eviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Institut Pasteur
Institut de veille sanitaire
Organisation Mondiale de la Santé

Infos utiles

TRANSPORT

Transports routiers

Le nombre d’accidents de circulation est en très forte augmentation du fait du non-respect du code de la route et du manque de formation des conducteurs. Le nombre de véhicules individuels est en très forte croissance, surtout dans les grandes villes, sans que les infrastructures routières soient réellement adaptées.

La conduite de nuit est extrêmement déconseillée en dehors des centres urbains.
La législation locale n’impose pas aux sociétés de location de véhicules de souscrire une assurance. En cas de défaut d’assurance, le conducteur doit payer la réparation des dommages causés aux tiers et au véhicule en cas d’accident. La police peut placer le conducteur en détention et confisquer son passeport jusqu’à ce qu’un règlement financier intervienne.

Il est donc indispensable de ne louer que des véhicules assurés et en bon état. Pour éviter tout litige qui ne tournerait pas à l’avantage du voyageur, un constat de l’état de la voiture est requis avant de prendre la route.

Si les axes majeurs sont presque tous goudronnés, les routes secondaires sont pour la plupart dans un très mauvais état, surtout dans le Nord du pays où certaines deviennent impraticables pendant la saison des pluies.

Lors des déplacements en voiture dans des régions isolées, il est vivement recommandé de voyager à deux véhicules, afin de pouvoir faire face à tout incident de parcours.

De manière générale et dans la mesure du possible il vaut mieux éviter les transports collectifs, souvent en mauvais état. Il est formellement déconseillé d’emprunter les bus de nuits, qui sont fréquemment victimes d’accidents dus à la fatigue du chauffeur et au mauvais état de la route, non éclairée pendant la nuit.

Location des motos

L’attention des voyageurs qui envisagent de louer une moto est attirée sur plusieurs points :
• de nombreux accidents impliquant des motos se produisent quotidiennement sur les routes, en particulier à Vientiane et dans les autres villes ;
• il n’existe pas de structures médicales ou d’urgences adaptées (évacuation nécessaire vers la Thaïlande) ;
• l’assurance et le port du casque sont obligatoires, et leur absence passible d’une amende ;
• la possession d’un permis international est fortement souhaitable pour la conduite d’une motocyclette légère (jusqu’à 125 cm3), la validité d’un permis B français n’étant pas toujours reconnue ;
• une vérification minutieuse de l’état de la moto est conseillée avant son utilisation.

Devant la recrudescence des vols de motos louées, il est recommandé :
• de vérifier les termes du contrat de location et de ne pas laisser son passeport en dépôt auprès du loueur, l’ambassade ne pouvant délivrer un laissez-passer pour un retour en France qu’en cas de vol ou de perte déclarés de ce document auprès de la police (privilégier la caution par carte bleue, avec couverture par une assurance internationale) ;
• d’utiliser un antivol personnel (cadenas, chaînes) ;
• en cas de différend avec le loueur, de privilégier un compromis aussi satisfaisant que possible, négocié avec calme et courtoisie, afin d’éviter que l’affaire soit portée devant la police.

Utilisation du vélo

Si l’utilisation du vélo dans les campagnes et dans les faubourgs des villes reste courante, il convient de garder à l’esprit que la circulation ne cesse de se densifier dans les villes, et que les cyclistes sont particulièrement exposés aux absences de respect du code de la route ou aux erreurs de conducteurs novices. La plus grande prudence et le respect du sens de la circulation sont recommandés, ainsi que le port du casque et la pose d’un antivol.

Transports fluviaux

Selon la saison et le niveau du fleuve, des bateaux lents proposent des croisières pour découvrir la vie au bord du Mékong.

Les voyageurs doivent être très prudents s’ils se déplacent sur des pirogues à moteur, notamment pendant la saison des pluies, et doivent s’assurer que l’embarcation dispose de gilets de sauvetage en nombre suffisant.

D’autres bateaux rapides (speed boats) effectuent également des navettes. Les risques encourus par les passagers peuvent être très graves. Petits et légers, les speed boats sont des embarcations très dangereuses et irrespectueuses de l’environnement et des populations. Chaque année, plusieurs accidents, parfois mortels, ont lieu sur le Mékong. Leur utilisation est donc fortement déconseillée aux voyageurs.

Transports aériens

Il n’existe pas de vol direct entre l’Europe et le Laos. Une escale est obligatoire soit à Bangkok soit à Hanoï. La compagnie Lao Airlines dessert la plupart des villes de provinces et les grandes villes de la région (Chine, Thaïlande, Vietnam, Cambodge et Singapour).
Lao Airlines : +856 21 21 20 51 / +856 21 21 20 52 / +856 21 21 20 53 / +856 21 21 20 54
Vietnam Airlines : +856 21 217 562 / +856 21 252 618
Thaï Airways : +856 21 512 024 / +856 21 222 527

LEGISLATION LOCALE

Le Code Pénal prévoit des sanctions pour les délits d’abus ou d’exploitation sexuels commis sur des mineurs. La prostitution et la pornographie sont sévèrement réprimées.

Les relations hors mariage avec un(e) laotien(ne) ne sont pas admises sous peine de confiscation du passeport, d’une amende (minimum 1000$) et d’une peine de prison.

• Drogues

Toute personne qui consomme, produit, trafique, achète, revend, se trouve en possession, importe, exporte ou transporte de la drogue sur le territoire laotien s’expose à des poursuites systématiques.

D’importantes amendes, peines de prison et de condamnation à mort, dans les cas les plus graves, peuvent être prononcées par les juridictions laotiennes.

Une grande prudence est recommandée aux voyageurs séjournant dans la ville de Vang Vieng. Des substances illicites y sont proposées, notamment dans les plats et les boissons servis dans de nombreux établissements, dont les effets secondaires peuvent être d’autant plus graves pour la santé que leur composition n’est pas contrôlée.

• Alcool

La législation laotienne est assez restrictive en ce qui concerne l’alcool, et la conduite en état d’ébriété est sévèrement réprimée.

• Jeux d’argent

Les jeux d’argent sont strictement interdits par la législation laotienne à l’exception de ceux pratiqués dans des casinos chinois situés dans les zones économiques spéciales (Savannakhet et Bokeo). Les escroqueries au jeu d’argent étant en augmentation à Vientiane, il est donc vivement recommandé de faire preuve de vigilance à l’égard des sollicitations émanant de personnes inconnues.

• Avertissement sur la prise de photographies et de films

Il est formellement déconseillé de photographier ou de filmer des installations militaires ou pouvant relever de la sécurité nationale (aéroports, ponts, bâtiments officiels du ministère de la Sécurité publique ou du ministère de la Défense), ainsi que tout évènement pouvant être considéré comme étant de nature à troubler l’ordre public, en raison du risque d’interrogatoire, voire d’arrestation, d’amende et de confiscation de l’appareil photo ou de la caméra vidéo.

Une grande prudence est conseillée dans l’usage de matériel photo ou vidéo sophistiqué, car il est susceptible d’attirer l’attention et d’entraîner un interrogatoire, voire une arrestation, destinés à vérifier les motifs de la présence de leur détenteur et le contenu des appareils.

US ET COUTUMES

La liberté de religion et celle de croire ou de ne pas croire sont inscrites dans la loi laotienne. La majorité des habitants du Laos est de confession bouddhiste et cette religion imprègne largement la vie quotidienne de la plupart des laotiens à l’exception des minorités ethniques dans l’extrême nord et sud du pays qui restent animistes.
Il est donc recommandé d’adopter une attitude respectueuse des usages locaux et de garder à l’esprit que les différences culturelles peuvent susciter une interprétation erronée de certains comportements.

Une tenue vestimentaire décente est de rigueur, en particulier lors des visites des pagodes ou des cérémonies traditionnelles (Baci). Les objets religieux exposés dans les pagodes ne doivent pas être touchés.

Il est indispensable de faire preuve de déférence à l’égard des bonzes. Une femme ne doit pas leur faire un don de la main ni leur adresser la parole.

Voyages d’affaires

VISA D’AFFAIRES

La plupart des voyageurs d’affaires se rendant au Laos rentrent sur le territoire laotien avec un visa de tourisme (qu’il est possible d’obtenir à l’aéroport de Vientiane et de Luang Prabang) de 30 jours. Il est possible de prolonger ce visa auprès des services de l’immigration en payant 10 dollars par jour de dépassement.

Il existe un visa d’affaires destiné aux résidents investissant dans une entreprise au Laos, et dont la procédure d’obtention décrite ci-dessous, est complexe. Il nécessite notamment l’obtention d’autorisations préalables du Ministère du travail et du Ministère des affaires étrangères.

L’obtention de ce visa est limitée par la règle des quotas, appliquée par les autorités afin de favoriser la main-d’œuvre laotienne (face à la concurrence des travailleurs thaïlandais, chinois et vietnamiens, souvent mieux formés). Une entreprise étrangère ne peut compter plus d’un certain nombre d’expatriés ou de travailleurs étrangers et doit recourir, s’agissant de métiers techniques, à la main-d’œuvre locale.

Procédure d’obtention du visa d’affaires :
La procédure ci-dessous peut ne pas être exhaustive et est à vérifier auprès de chaque ministère, compte tenu du fait qu’il n’existe aucun document officiel à ce sujet.
L’obtention d’un visa business se déroule en deux phases auprès de quatre ministères.

Phase 1 : Demande de visa business « Type B2 - une seule entrée » pour une personne travaillant ou investissant au Laos :

Documents nécessaires :
Lettre rédigée par l’entreprise demandant un quota d’employés étrangers et présentant les raisons d’importation, ainsi que les informations suivantes :
• Nom de l’entreprise
• Noms des personnes concernées par la demande de visa ainsi que toutes les informations apparaissant sur le passeport (joindre la photocopie du passeport)
• Indiquer la durée et les dates du séjour
• Indiquer les raisons pour lesquelles l’entreprise importe de la main d’œuvre étrangère
• Indiquer par quel lieu les personnes concernées entreront sur le territoire laotien
• Signature et tampon de l’entreprise
Contrat de travail ou le certificat d’investissement au Laos

1. Ministère du Travail et des Affaires Sociales :
Objectif
 : Obtenir la validation des formulaires « Quota » et demande d’importation de main d’œuvre.
Vous devrez vous présenter devant le Ministère du Travail et des Affaires Sociales avec une lettre rédigée par l’entreprise. L’objectif de cette lettre est de demander un quota d’employés étrangers, ainsi que de présenter les raisons de cette demande.
Il vous faudra ensuite remplir le formulaire « Quota ». Le coût est de 10 000 Kip par demande. Sous un délai d’environ trois à cinq jours, vous obtiendrez la signature de ce formulaire.
Il vous faudra également remplir le formulaire de demande d’importation de main d’œuvre et fournir une photocopie du contrat de travail Le coût est de 10 000 Kip par demande. Ce formulaire non signé sera à présenter au Ministère de l’Immigration.

2. Ministère de la Sécurité Publique (département de l’immigration) :
Objectif
 : Obtenir la signature du formulaire d’importation de main d’œuvre.
Présentez-vous au Ministère de la Sécurité Publique, au département de l’Immigration avec les deux documents précédents (photocopie du formulaire « Quota » signé par le Ministère du Travail et des Affaires Sociales et de la version originale non signée du formulaire d’importation).
Après une semaine, vous obtiendrez la signature du formulaire d’importation de main d’œuvre.

3. Ministère du Travail et des Affaires Sociales :
Déposez pour signature le formulaire d’importation auprès du Ministère du Travail et des Affaires Sociales. Il sera signé sous trois à cinq jours.

4. Ministère des Affaires Etrangères :
Objectif
 : effectuer la demande de visa business.
Munissez-vous d’une photocopie des formulaires « Quota » et « Importation » et de la lettre rédigée par l’entreprise.
Remplir le formulaire de demande de visa. Le coût est de 5 000 Kip par demande.
Sous trois à cinq jours, vous pourrez retourner chercher le formulaire signé. Une liste recensant les personnes ayant obtenu le visa vous sera donnée pour présentation au point d’entrée sur le territoire laotien.
Cette liste devra être envoyée aux personnes concernées.
Le jour de l’entrée sur le territoire, l’entreprise devra déposer la lettre d’origine au point d’entrée.
Les employés devront se munir de deux photos d’identité afin que les autorités puissent leur délivrer un visa d’une durée de validité de 30 jours. Ce visa est délivré au point d’entrée ; le prix dépend de la nationalité.

Phase 2 : Demande de visa business multi-entrées :
Cette procédure devra être débutée le jour de l’entrée des employés étrangers sur le territoire laotien, ou le jour suivant cette entrée.

Documents nécessaires :
Lettre rédigée par l’entreprise demandant un quota d’employés étrangers et présentant les raisons d’importation ainsi que les informations suivantes :
• Nom de l’entreprise
• Nom des personnes concernées par la demande de visa ainsi que toutes les informations apparaissant sur le passeport (joindre la photocopie du passeport)
• Indiquer la durée et les dates du séjour
• Indiquer les raisons pour lesquelles l’entreprise importe de la main d’œuvre étrangère
• Indiquer le type de visa obtenu lors de l’entrée sur le territoire laotien et sa durée de validité
• Signature et tampon de l’entreprise
Contrat de travail

1. Ministère du Travail et des Affaires Sociales :
Objectif
 : Demande du permis de travail.
Munissez-vous de la lettre de l’entreprise afin de demander le permis de travail, d’une photocopie du contrat de travail et de deux photos par personne (taille 3x4).
Remplissez les formulaires relatifs à la demande de permis de travail. Le coût est de 120 USD/ an/ permis.
Les formulaires seront signés sous une à deux semaines.

2. Ministère de la Sécurité Publique (département de l’immigration) :
Objectif
 : Demande du permis de séjour.
Munissez-vous de la photocopie du permis de travail ainsi que de deux photos d’identité par demande.
Remplissez les formulaires relatifs à la demande de permis de séjour. Les frais sont les suivants :
3 mois : 25 USD pour les frais d’enregistrement du séjour + 3 à 5 USD pour les autres frais de procédures et formulaires
Permis de séjour pour 6 mois : 33 USD + 3 à 5 USD pour les autres frais de procédures et formulaires
Permis de séjour 12 mois : 63 USD + 3 à 5 USD pour les autres frais de procédures et formulaire
• 2 USD / jour pour l’extension de séjour
• 30 USD pour le visa d’entrée tourisme pour un mois pour les Français.
Le délai est de une à deux semaines.

3. Ministère des Affaires Etrangères :
Objectif
 : Demande du visa business multi-entrée.
Munissez-vous de la lettre de l’entreprise, du permis de travail et du permis séjour ainsi que de deux photos d’identité par demande.
Remplissez les formulaires. Le coût est de 5 000 Kip par demande plus :
3 mois : 30 USD
6 mois : 60 USD
12 mois : 120 USD
Sous trois à cinq jours, vous obtiendrez le visa business multi-entrées.

RESEAUX DE COMMUNICATION

Le taux de couverture des réseaux de téléphonie mobile est satisfaisant au Laos. Pour une couverture au niveau national, mieux vaut privilégier toutefois la société Lao Telecom.

Certains opérateurs comme Beeline fonctionnent bien à Vientiane, mais moins bien, voire pas du tout, dans les provinces plus éloignées du pays.

Le taux de réussite des appels (entrants ou sortants) au Laos s’est considérablement réduit depuis la mise en place, début 2014, d’une passerelle unique « Lao Gateway ». En effet, cette nouvelle directive du gouvernement a ordonné à tous les opérateurs de télécommunications au Laos d’acheminer tout le trafic vocal entrant vers une passerelle unique - Lao Gateway – gérée et organisée par le Centre national lao Internet (LANIC).

De même, si internet est bien implanté au Laos, les débits souffrent également d’un ralentissement notable, même sur les offres 3G ou 4G des opérateurs.

A signaler que le gouvernement a récemment multiplié les messages auprès de la population sur les risques liés à l’utilisation d’Internet et la nécessité de contrôler les abus, les fausses déclarations ou informations véhiculées sur les réseaux sociaux et mis en garde sur d’éventuelles poursuites judiciaires pour les contrevenants. Dans ce contexte, il est indispensable de mettre en place une politique de sécurité de l’information par des communications cryptées ou l’utilisation de VPN avec moyens de chiffrement.

Dans le cas contraire, il est vivement conseillé de prendre toutes les précautions d’usage lors de l’utilisation de lignes téléphoniques ouvertes.

DONNEES ECONOMIQUES

La Direction des entreprises et de l’économie internationale du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères vous propose de consulter la fiche repères économiques Laos.

CONTACTS UTILES

Ministère des Affaires Etrangères au Laos - Département consulaire
Tél : +856 21 243521 / +856 21 2435 22 / +856 21 2435 23 / +856 21 2435 24 /
+856 21 254175 / +856 21 2541 76
=> Les démarches doivent être effectuées à Vientiane, même si l’entreprise est enregistrée dans une autre province.

Ministère de la Sécurité Publique
* Département de l’Immigration

Tél : +856 21 219607 / +856 21 251287
* Département de la gestion des étrangers
Tél : +856 21 212520 / +856 21 251096
=> Les démarches doivent être effectuées à Vientiane, même si l’entreprise est enregistrée dans une autre province.

Ministère du Travail et des Affaires Sociales
* Département de Management de la main-d’œuvre
Tél : +856 21 22782 / +856 21 213247 / +856 21 213007
*Département du développement des compétences
Tél : +856 21 217738 / +856 21 213011
=> Les démarches doivent être effectuées dans la province dans laquelle l’entreprise est installée.

Ministère du Plan et de l’investissement - Département de la promotion des investissements
Tél : +856 21 218377 / +856 21 222690
=> Les démarches doivent être effectuées dans la province dans laquelle l’entreprise est installée, ou à Vientiane selon le projet.

Contacts utiles
  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Bureau de Vientiane – LAOS
Adresse : Ambassade de France - Avenue Sethathirah
B.P. 6 - Vientiane, Laos
Tél. : +856 21 267 400
Télécopie : +856 21 217 571
Email : vientiane chez dgtresor.gouv.fr
Site internet : www.tresor.economie.gouv.fr/se/laos

  • Business France

Opérateur public national au service de l’internationalisation de l’économie française, Business France valorise et promeut l’attractivité de l’offre de la France, de ses entreprises et de ses territoires.

Bureau Business France Thaïlande
Ambassade de France en Thaïlande
35 Charoen Krung Soi 36 (Rue De Brest)
Charoen Krung Rd., Bangrak - Bangkok 10500
Tel : +66 2 627 2180
Email : bangkok chez businessfrance.fr

Jean-François GOUMY (Directeur Pays Thaïlande-Laos)

  • CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Annuaire pour le Laos.

  • AFD

L’Agence française de développement (AFD) est l’agence qui met en œuvre la politique du développement définie par le gouvernement français.

Bureau de Vientiane
Unité 03, bâtiment n°052
Rue Dongpalane, district de Sisattanak
BP 5923
Vientiane – RDP LAO
Tél : +856 21 24 32 95
Fax : +856 21 227 004
E-mail : afdvientiane chez afd.fr
Site : http://laos.afd.fr

  • BAD

Le Laos est membre de la Banque asiatique de développement (BAD), dont le site internet est consultable à l’adresse : http://www.adb.org/.

La page du Laos est consultable à l’adresse : http://www.adb.org/countries/lao-pdr/main.

  • FMI

Sites internet :

Bureau du représentant résident du FMI au Laos.

Le Laos et le FMI.

PLAN DU SITE