Accès rapide :

Infos utiles

Communications téléphoniques

Afin de maintenir le contact avec vos proches en France, il est recommandé d’acheter une puce de téléphone locale permettant, selon l’opérateur, une couverture plus ou moins étendue (Beeline, par exemple, couvre une grande partie du Kirghizsistan). Il convient en effet d’insister sur le fait que les communications téléphoniques, postales ou par Internet sont assez aléatoires en dehors des grands centres urbains et que pour cette raison, l’ambassade est souvent sollicitée abusivement par des personnes inquiètes du silence de leurs proches en déplacement dans le pays. Ces disparitions, qui n’en sont pas, provoquent la mise en place d’un dispositif de recherche et d’assistance qui se révèle inutile face à ce qui n’est qu’une absence de moyens de communication.

Cartes de paiement

Les possibilités de retirer de l’argent avec une carte "Mastercard" sont réduites : seuls trois distributeurs de billets (deux à Bichkek et un à Och) sont disponibles dans le pays. Il est donc conseillé, dans toute la mesure du possible, d’utiliser une carte "Visa".

Us et coutumes

Le Kirghizstan est un pays laïc majoritairement musulman. Bien qu’il n’y a pas de prescriptions vestimentaires particulières, il est néanmoins recommandé, notamment dans le Sud du pays, de porter une tenue convenant aux principes de la religion.

Climat

Le climat est continental, avec de fréquents changements de températures. Pendant l’hiver et au printemps, les avalanches et les glissements de terrain sont fréquents. En été, il convient de se protéger du soleil, qui est fort autour du lac Issyk-Kool comme en montagne, en raison de l’altitude.

Infrastructure routière
  • Il convient d’être extrêmement prudent au volant partout au Kirghizstan et en particulier à Bichkek où la circulation est plus dense et d’être vigilant au comportement des autres conducteurs. La circulation est souvent dangereuse et les règles du code de la route sont rarement respectées (circulation à contresens, refus de priorité, dépassements dangereux, excès de vitesse…).
  • Les piétons doivent également faire preuve de grande prudence, y compris lorsqu’ils traversent dans les passages cloutés (que les automobilistes respectent en général).
  • Hormis quelques axes (Bichkek/Och, Bichkek/lac Issyk Koul, Bichkek/Almaty…), le réseau routier est en très mauvais état.
  • De nombreux cols situés en haute altitude posent problème pendant la période hivernale, quand ils ne sont pas complètement fermés.
  • Les routes vers la Chine sont en mauvais état mais des travaux sont en cours pour les améliorer. L’axe vers la Chine, via Torugart, est assez bon et praticable pratiquement toute l’année. Les voyageurs désireux de se rendre en Chine par voie terrestre depuis le Kirghizstan ne sont pas autorisés à pénétrer sur le territoire chinois à bord de leur véhicule personnel.
  • Lors de voyages longs, il peut être utile de se munir de jerricanes, les stations d’essence étant parfois très éloignées les unes des autres.
Réseau ferroviaire

Il n’existe qu’une seule ligne de chemin de fer qui permet, depuis Bichkek, de se rendre soit au Kazakhstan, soit à Balyktchi, près du lac Issyk-Koul.

Transport aérien
  • De nombreuses compagnies aériennes kirghizes figurent sur la liste noire européenne.
  • Depuis l’Europe, Bichkek est accessible depuis Istanbul (Turkish Airways), Moscou (Aeroflot et Kyrgystan) et Londres (BMI avec une escale à Almaty).
  • Depuis Bichkek et Och (aéroport international) il existe des vols notamment vers Urumqi (Chine), Ekaterinbourg et Omsk (Russie) et Tachkent (Ouzbékistan).
  • Des vols intérieurs, à destination d’Och notamment, sont assurés par des compagnies kirghizes.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016