Accès rapide :

Dernière mise à jour le : 20 janvier 2016 - Information toujours valide le : 5 mai 2016

Sécurité

Avertissement

L’Ambassade de France au Kirghizstan dispose de capacités limitées pour venir en aide aux Français en cas de crise. Les Français qui se rendent dans le pays doivent veiller sur leur sécurité et ne pas s’exposer inutilement. Ils sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires en cas de crise (vérifier les termes des contrats d’assurance, s’assurer de disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou d’évacuation, etc.).

L’Ambassade ne délivre pas de titres d’identité et de voyage. En cas de perte ou de vol de passeport, l’Ambassade d’Allemagne à Bichkek pourra néanmoins émettre un laissez-passer (voir justificatifs demandés et tarifs sur le site internet de l’Ambassade / rubrique Perte de passeport). Ce titre d’urgence permet uniquement de se rendre en France, où vous pourrez faire renouveler votre titre perdu ou volé. Le Consulat général de France à Almaty est compétent pour toutes les autres démarches administratives concernant les Français résidents ou de passage au Kirghizstan. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site du Consulat général de France à Almaty.

En cas d’urgence pendant les heures de bureau, l’Ambassade de France au Kirghizstan peut être jointe au +996 312 97 97 14 / +996 312 97 97 15. En cas d’urgence en dehors de ces horaires, veuillez appeler le Consulat général de France à Almaty au +7 777 227 72 04.

En cas d’incident grave dans le pays pendant votre séjour, pensez à rassurer vos proches.

Il est recommandé de voyager en groupe, accompagné d’un ou plusieurs locaux, et de se tenir à l’écart de tout rassemblement.

Une photocopie du passeport et du visa est utile lors des contrôles de routine, qui peuvent être prétexte à des tracasseries administratives. Tout incident avec des hommes en uniforme doit être rapporté par écrit en détails à l’ambassade (nom, prénom, matricule des personnes impliquées…). Il convient par ailleurs de porter plainte, quel que soit le type d’agression subie.

Il convient de faire preuve d’une vigilance particulière au sortir d’une soirée ou d’un dîner au restaurant, et d’éviter de se promener seul la nuit. Des sociétés de taxis peuvent, pour un prix modique, vous conduire où vous le souhaitez.

Extorsions

Plusieurs touristes français de passage à Bichkek ont rapporté à l’ambassade avoir été rackettés à Bichkek sur le marché d’Och par des individus se faisant passer pour des policiers en civil, alors même que tous les policiers au Kirghizstan portent obligatoirement un uniforme. Le mode opératoire est à chaque fois le même : plusieurs personnes, après avoir rapidement montré une carte "de police" entraînent, par manœuvres d’intimidation, le touriste à l’écart pour lui soutirer de l’argent.
Les touristes qui visitent le marché doivent s’efforcer de rester au milieu de la foule, présenter de préférence une photocopie de leur passeport, refuser de donner de l’argent et rapporter l’incident à l’ambassade.

Expéditions de haute montagne

Le Kirghizstan abrite trois sommets de plus de 7.000m très prisés des alpinistes : le Khan Tengri (7.010m) et le pic Pobeda (7.439m), à l’Est, à la frontière avec la Chine ; le pic Lénine (7.134m), au Sud, à la frontière avec le Tadjikistan. Ce dernier est très populaire : l’accès au camp de base se fait par une route asphaltée qui relie le Kirghizstan et le Tadjikistan, à près de 4.000m d’altitude. Toutefois, l’accès à ce camp et surtout l’ascension du pic Lénine ne sont pas sans danger. En effet, l’arrivée par voiture au camp de base sans fournir le moindre effort physique ne permet pas l’acclimatation qu’un accès à pied, sur plusieurs jours, aurait garantie ; la température au sommet peut descendre jusqu’à - 30°C, alors même que le camp de base baigne dans la chaleur estivale. Nombreux sont donc les voyageurs fraîchement débarqués à souffrir de violents maux de tête et d’insomnie dès leur arrivée. Chaque année, plusieurs accidents mortels sont enregistrés, dus à une ascension trop rapide (embolies pulmonaire ou cérébrale), à des erreurs d’inattention (chutes dans une crevasse, décrochages sur une pente glacée) ou encore au manque d’équipement (gelures pouvant entraîner l’amputation des phalanges, faute de gants ou de chaussures adaptés).

Afin de limiter ces risques, il est vivement recommandé :

  • de ne pas s’aventurer en solitaire en montagne ;
  • de ne pas contracter avec une agence de voyage, française ou kirghize, sans s’être renseigné au préalable sur les conditions de l’ascension, les différentes étapes de l’acclimatation, les règles d’alimentation et l’équipement nécessaire ;
  • de prendre contact bien en amont avec son guide (dont les références et les compétences – notamment linguistiques – devront être vérifiées), et de définir la liste des vêtements et des équipements requis ;
  • de ne pas s’approcher des frontières.

Il convient par ailleurs de contracter une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire, et de vérifier l’ensemble des garanties.

Nombreux sur la Toile, les sites et les blogs consacrés au pic Lénine peuvent également être consultés.

Risques sismiques

Le Kirghizstan est situé en zone sismique. En cas de séjour dans le pays il convient donc de consulter les recommandations de base.

Dans tous les cas, il convient de garder son calme, de suivre les instructions données et d’attendre les secours, si nécessaire. Il est rappelé que tout séisme important peut être suivi de plusieurs secousses secondaires.

Prises de vues

Il existe des restrictions aux prises de vues dans l’ensemble des zones frontalières kirghizes qui obligent à solliciter au préalable des autorisations spéciales difficiles à obtenir. Les gardes-frontières et les services de sécurité kirghizes sont très vigilants en la matière. Les contrevenants s’exposent à des poursuites pénales.

Entrée / Séjour

Visa

Les voyageurs sont dispensés de visa pour les séjours touristiques et d’affaires de moins de 60 jours. Ils devront toutefois s’assurer que le passeport a été dûment tamponné au moment de l’entrée sur le territoire.

Pour les séjours de plus de 60 jours, un visa (tourisme ou affaires) peut être obtenu contre paiement en USD dès l’arrivée à l’aéroport de Manas.

Les demandes de prolongation de visa sont à solliciter auprès du ministère des Affaires étrangères kirghiz (10a rue Togolok Moldo / rue Toktogul - Bichkek), où elles font l’objet d’une étude et d’une décision au cas par cas.

Passeport

Les voyageurs sont invités à se munir d’un passeport valide pour toute la durée du séjour.

En cas de perte ou de vol du passeport, il conviendra :

  • de déclarer la perte ou le vol du document auprès de la police ;
  • de solliciter, sur présentation de la déclaration remise par la police, auprès de l’ambassade d’Allemagne Tél. +996 312 905 000 l’établissement d’un titre de voyage (l’ambassade de France n’est pas en mesure de délivrer des titres d’identité ou de voyage) ;
  • de solliciter la délivrance d’un visa de sortie auprès du ministère des Affaires étrangères kirghiz (10a rue Togolok Moldo / rue Toktogul - Bichkek).

Santé

Consultez votre médecin traitant (éventuellement votre dentiste) avant le départ et contractez une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire.

Vaccinations

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée.

Pour des séjours de longue durée, la vaccination contre la rage peut être recommandée.

Autres vaccinations conseillées selon conditions d’hygiène et durée du séjour : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B, et encéphalite à tiques.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Communications téléphoniques

Afin de maintenir le contact avec vos proches en France, il est recommandé d’acheter une puce de téléphone locale permettant, selon l’opérateur, une couverture plus ou moins étendue (Beeline, par exemple, couvre une grande partie du Kirghizsistan). Il convient en effet d’insister sur le fait que les communications téléphoniques, postales ou par Internet sont assez aléatoires en dehors des grands centres urbains et que pour cette raison, l’ambassade est souvent sollicitée abusivement par des personnes inquiètes du silence de leurs proches en déplacement dans le pays. Ces disparitions, qui n’en sont pas, provoquent la mise en place d’un dispositif de recherche et d’assistance qui se révèle inutile face à ce qui n’est qu’une absence de moyens de communication.

Cartes de paiement

Les possibilités de retirer de l’argent avec une carte "Mastercard" sont réduites : seuls trois distributeurs de billets (deux à Bichkek et un à Och) sont disponibles dans le pays. Il est donc conseillé, dans toute la mesure du possible, d’utiliser une carte "Visa".

Us et coutumes

Le Kirghizstan est un pays laïc majoritairement musulman. Bien qu’il n’y a pas de prescriptions vestimentaires particulières, il est néanmoins recommandé, notamment dans le Sud du pays, de porter une tenue convenant aux principes de la religion.

Climat

Le climat est continental, avec de fréquents changements de températures. Pendant l’hiver et au printemps, les avalanches et les glissements de terrain sont fréquents. En été, il convient de se protéger du soleil, qui est fort autour du lac Issyk-Kool comme en montagne, en raison de l’altitude.

Infrastructure routière
  • Il convient d’être extrêmement prudent au volant partout au Kirghizstan et en particulier à Bichkek où la circulation est plus dense et d’être vigilant au comportement des autres conducteurs. La circulation est souvent dangereuse et les règles du code de la route sont rarement respectées (circulation à contresens, refus de priorité, dépassements dangereux, excès de vitesse…).
  • Les piétons doivent également faire preuve de grande prudence, y compris lorsqu’ils traversent dans les passages cloutés (que les automobilistes respectent en général).
  • Hormis quelques axes (Bichkek/Och, Bichkek/lac Issyk Koul, Bichkek/Almaty…), le réseau routier est en très mauvais état.
  • De nombreux cols situés en haute altitude posent problème pendant la période hivernale, quand ils ne sont pas complètement fermés.
  • Les routes vers la Chine sont en mauvais état mais des travaux sont en cours pour les améliorer. L’axe vers la Chine, via Torugart, est assez bon et praticable pratiquement toute l’année. Les voyageurs désireux de se rendre en Chine par voie terrestre depuis le Kirghizstan ne sont pas autorisés à pénétrer sur le territoire chinois à bord de leur véhicule personnel.
  • Lors de voyages longs, il peut être utile de se munir de jerricanes, les stations d’essence étant parfois très éloignées les unes des autres.
Réseau ferroviaire

Il n’existe qu’une seule ligne de chemin de fer qui permet, depuis Bichkek, de se rendre soit au Kazakhstan, soit à Balyktchi, près du lac Issyk-Koul.

Transport aérien
  • De nombreuses compagnies aériennes kirghizes figurent sur la liste noire européenne.
  • Depuis l’Europe, Bichkek est accessible depuis Istanbul (Turkish Airways), Moscou (Aeroflot et Kyrgystan) et Londres (BMI avec une escale à Almaty).
  • Depuis Bichkek et Och (aéroport international) il existe des vols notamment vers Urumqi (Chine), Ekaterinbourg et Omsk (Russie) et Tachkent (Ouzbékistan).
  • Des vols intérieurs, à destination d’Och notamment, sont assurés par des compagnies kirghizes.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Les ressortissants français sont exemptés de l’obligation de visa pour la République kirghize pour tout séjour inférieur à 60 jours.

Les hommes d’affaires désirant séjourner au Kirghizistan au-delà de ce délai pour des raisons professionnelles peuvent solliciter un visa spécifique appelé « visa d’affaires ».

Valable 30 jours, il ouvre droit à une prolongation au Kirghizistan. Ce visa pourra être demandé préalablement au départ auprès des représentations diplomatiques et consulaires de la République kirghize, ou à l’arrivée au bureau des visas de l’aéroport de Manas (Bichkek), ouvert 24 heures sur 24 (coût de 70 à 100 USD suivant le nombre d’entrées – délivrance sur présentation d’une lettre d’invitation et d’une photo d’identité).

Ce visa ouvre droit à l’attribution de plusieurs catégories de « visa de prolongation » au Kirghizistan :

  • Visa de type « В1 » : délivré par le Service d’enregistrement d’Etat pour une durée de 3 mois. Il est destiné aux étrangers souhaitant poursuivre des pourparlers, passer des contrats, rendre des services consultatifs ou d’audit, participer à des conférences, des forums, des expositions, des concerts, des manifestations sportives, culturelles, scientifiques, etc… Il peut également être délivré dans le cadre de transports internationaux (ex : transporteurs routiers).
  • Visa de type « B2 » : délivré par le Département du service consulaire du Ministère des Affaires Étrangères pour une durée d’un an (renouvelable). Il est destiné aux employés des organisations civiles, non commerciales et internationales, aux personnes arrivant dans le cadre d’accords de coopération internationale ou de conventions intergouvernementales.
  • Visa de type « Investisseur » : délivré aux citoyens étrangers sur présentation de la confirmation de leur statut d’investisseur au Kirghizistan. Cette confirmation doit être préalablement délivrée par le Ministère de l’Economie de la République kirghize. Ce statut requiert un niveau d’investissement minimum de 500 000 USD.

La prolongation du visa « d’affaires » est à solliciter auprès des organismes suivants :

  • Visa de type « B1 » :

Département d’enregistrement de la population du Service d’enregistrement d’Etat auprès du Gouvernement de la République kirghize
Adresse : 58 rue Kievskaïa, bureau n°1, Bichkek
Tél. +996 312 662 329 / +996 312 666 120 / + 996 312 434 676

  • Visas de type « B2 » et « Investisseur » :

Département du service consulaire du Ministère des Affaires Étrangères
Adresse : 10a rue Togolok Moldo / rue Toktogul
Tél : +996 312 660706, +996 312 663270

Le délai de traitement théorique de la prolongation d’un visa est de 5 jours ouvrables.

Données économiques

Avec une population de 6 millions d’habitants, le pays dispose en 2014 d’un PIB par habitant de 1269 dollars et d’un PIB de 7 milliards de dollars. Le PIB du pays a crû de 3,8% par an entre 2009 et 2014.

Le Kirghizstan est le 150 ème client de la France et son 98 ème excédent. La France a exporté vers le Kirghizstan 19 millions d’euros de biens en 2014. Les exportations ont augmenté de 9% par an entre 2009 et 2014. Le solde commercial de la France avec le pays s’établit à 5 millions d’euros.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Le Kirghizstan relève du Service Économique d’Astana :

Service économique d’Astana
62, rue Kosmonavtov – 010000 Tchubary – ASTANA (Kazakhstan)
Téléphone : +7 7172 97 44 89
Fax : +7 7172 97 44 83
E-mail : astana@dgtresor.gouv.fr
Site internet : https://www.tresor.economie.gouv.fr/se/kirghizstan

  • BAD

Le Kirghizstan est membre de la Banque asiatique de développement (BAD), dont le site internet est consultable à l’adresse : http://www.adb.org/.

La page du Kirghizstan est consultable à l’adresse : http://www.adb.org/countries/kyrgyz-republic/main.

  • FMI

Sites internet :

Bureau du représentant résident du FMI au Kirghizstan.

Le Kirghizstan et le FMI.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016