Accès rapide :

Sécurité

Le Royaume hachémite de Jordanie, pôle de stabilité dans un environnement régional particulièrement instable, n’est cependant pas à l’abri de troubles, en particulier du risque terroriste.

La Jordanie connaît une menace permanente d’attentats. Cette menace est prise en compte par les autorités jordaniennes qui continuent de se mobiliser pour prévenir le risque terroriste ou toute infiltration aux frontières. La plupart des lieux publics ainsi que des lieux touristiques font l’objet d’une vigilance renforcée, parfois de filtrages de sécurité, auxquels il faut se conformer.

Le 18 décembre 2016, une attaque armée à Kerak a fait 10 morts et une trentaine de blessés. L’attaque a été revendiquée par Daech. Des opérations de police dans les jours suivants ont permis d’appréhender des individus liés à l’attaque du 18 décembre et ont fait des victimes supplémentaires parmi les forces de sécurité.

La situation doit inciter à faire preuve de grande prudence, à se tenir informé des développements régionaux et à consulter régulièrement le site de l’ambassade de France en Jordanie.

Du fait de l’intervention de la coalition internationale contre Daech et des menaces existant à l’encontre de la France et de ses ressortissants, une vigilance accrue est nécessaire, et requiert notamment :

1) D’adopter une attitude générale de prudence dans la fréquentation des lieux publics aux heures de grande affluence. Il est notamment recommandé de veiller à ne pas se mêler à des manifestations, marches ou défilés.

Lors de déplacements dans le pays, il est conseillé de privilégier les grands sites touristiques.
Dans les zones éloignées des principaux centres urbains, il convient d’être accompagné et de signaler à l’avance de tels déplacements à un tiers susceptible de prendre contact avec le consulat en cas de difficulté.

Il est déconseillé de se rendre dans les camps de réfugiés palestiniens ou syriens ainsi que dans la ville et la région de Maan. Il faut être particulièrement vigilant dans les régions de Kérak et de Tafila.

La discrétion, y compris vestimentaire, doit être de mise aux abords des mosquées, notamment lors des rassemblements pour la prière du vendredi.

Il convient d’éviter tout signe distinctif permettant d’être identifié comme français (drapeaux, logos français sur véhicules, vêtements, etc.).

2) Face à la recrudescence de certains faits de petite délinquance à Amman, il est recommandé d’adopter le même comportement prudent que dans nombre de grandes villes :
• Éviter de laisser en apparence sacs et objets de valeur dans les véhicules inoccupés ;
• S’assurer de la qualité des serrures des logements ;
• Éviter de circuler seul à pied tard le soir.

3) Les événements en cours en Syrie incitent à déconseiller formellement tout déplacement aux abords de la frontière entre la Jordanie et la Syrie, cette zone étant classée rouge, à l’exception du seul site touristique de Gadara/Oum Qaïs (cf. carte).

4) Les déplacements à la frontière avec l’Irak sont formellement déconseillés.

5) Enfin, il est formellement déconseillé de se rendre dans la péninsule du Sinaï (Egypte) depuis la Jordanie ou d’y entreprendre un voyage (cf. site de l’Ambassade de France en Égypte).

PLAN DU SITE