Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

- Compte tenu de la fréquence des accidents de la route, notamment de nuit, dus en particulier aux excès de vitesse, aux camions ou à des défauts de signalisation, il est formellement déconseillé de circuler de nuit sur les grands axes tels que l’autoroute Amman-Aqaba ("autoroute du désert"), sur la route parallèle (dite "de la mer Morte") et sur la route Amman-Trebil (route vers l’Irak).

- Il est impératif, y compris en cas d’accident matériel, de faire appel à la police qui est appelée à constater tous les accidents. Un arrangement à l’amiable est possible dans les seuls cas d’accrochage léger (le 911 pour Amman, Zarka et Irbid). Dans les autres régions : Police-secours : 191, Pompiers : 199. Standard de la sécurité publique pour tout le Royaume Hachémite de Jordanie : 196, étant précisé que les Jordaniens sont mal (ou pas) assurés. Dans les cas graves, il faut impérativement faire venir la police pour un constat. Lorsqu’il y a des victimes jordaniennes, il est conseillé de se rendre directement au poste de police afin de se protéger contre une éventuelle réaction d’hostilité de la part des témoins ou des proches des victimes.

- En cas d’accident entraînant des blessures corporelles, voire décès, les conducteurs en cause peuvent être incarcérés, le temps pour les autorités d’établir les responsabilités. Le conducteur responsable d’un accident matériel doit s’acquitter d’une amende.

- Un accident de la route impliquant des blessures corporelles, quelle qu’en soit la gravité, peut impliquer pour le responsable de l’accident une interdiction de sortie de territoire, procédure requise automatiquement par les autorités jordaniennes, et ce, quelle que soit la nationalité de l’intéressé.

- Il convient en pareil cas de ne pas protester et de demander immédiatement les services consulaires de l’ambassade : Tél : +962 6 46 04 630 (permanence) - Uniquement en cas d’urgence : +962 777 636 065 et de désigner un avocat.

- Il est recommandé d’éviter de prendre les autobus locaux, mal entretenus et peu sûrs, sauf le « jet bus pour Aqaba ». Préférer les taxis interurbains reliant les villes entre elles.

Réseau ferroviaire de voyageurs

Il est inexistant en Jordanie.

Transport aérien

La flotte aérienne locale est bien entretenue. Des vols quotidiens relient les villes d’Amman et d’Aqaba.

- liste communautaire des compagnies aériennes qui font l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’UE sur le site de la Commission européenne


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014