Accès rapide :

Jamaïque

Jamaïque

Certification ISO
Dernière mise à jour le: 24 août 2014 - Information toujours valide le: 16 septembre 2014

Dernière minute

Chikungunya

Une épidémie de chikungunya s’étend dans les Antilles depuis décembre 2013. Un cas de transmission a été recensé en Jamaïque en juillet 2014.

Le chikungunya est une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques infectés. Elle se caractérise par des symptômes grippaux (fièvre, douleurs musculaires et articulaires).

En prévention, comme pour la dengue, il convient de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques, utilisation de moustiquaires).

Pour plus d’informations sur le chikungunya, consulter le site internet de l’Institut Pasteur.

Sécurité

La Jamaïque connaît une assez forte criminalité. Une forte recrudescence des agressions à mains armées a été constatée depuis le début de l’année 2013 à l’encontre de touristes étrangers se déplaçant à pied ou encore dans des quartiers résidentiels réputés calmes.

Zones formellement déconseillées

Les villes et quartiers suivants sont formellement déconseillés en raison de la présence de nombreux gangs et trafiquants de drogue et de la violence qui y règne :

  • à Kingston les quartiers du bas de la ville (Down Town) ainsi que August Town et River Town ;
  • à Montego Bay, les quartiers de Flankers, Norwood, Quarrie et Salt Spring situés à l’intérieur de la zone touristique ;
  • Spanish Town dans sa totalité.
Recommandations

En règle générale, il convient d’éviter les transports en commun, la fréquentation des plages publiques (la nuit spécialement) et les déplacements, notamment seul, dans les quartiers défavorisés des principales villes du pays. Optez plutôt pour les taxis officiels (plaques rouges), les plages privées et demandez conseil avant de vous rendre dans les lieux moins touristiques. A Kingston, si vous souhaitez vous rendre à la Galerie Nationale ou au marché artisanal , privilégiez les excursions organisées.

En dehors des villes, les problèmes de sécurité sont en général moins importants.

Toutefois, tout passage/transit par Spanish Town (ville réputée pour sa dangerosité liée aux activités des gangs) pour se rendre en bus ou par quelque autre moyen de transport vers d’autres localités de l’île est formellement déconseillé.

Pour se rendre dans les autres villes du pays à partir de Kingston, il est préférable de ne pas prendre de bus au départ du quartier appelé « Downtown », peu sûr, et de ne pas emprunter les minibus : ces véhicules, dans lesquels les vols et agressions ne sont pas rares, sont souvent mal entretenus, leurs conducteurs ne respectant en outre que rarement le code de la route.

Avertissement concernant la drogue

La consommation et la vente de stupéfiants sont interdites par la loi et sanctionnées par une peine de prison. La tolérance apparente quant à la consommation de "ganja" (marijuana) ne s’applique pas aux étrangers pour lesquels la législation est strictement appliquée. En outre, les aéroports jamaïquains sont désormais équipés de détecteurs performants, capables d’identifier avec précision les produits illicites transportés par les voyageurs.

Saison des ouragans

La Jamaïque, comme l’ensemble de la Caraïbe, est susceptible d’être touchée par des ouragans dans la période qui s’étend de juin à novembre. Il est donc recommandé aux personnes s’y trouvant, ou projetant de s’y rendre, au cours de cette période :

  • de s’informer sur la situation météorologique en consultant le site du "National Hurricane Center" (www.nhc.noaa.gov) ;
  • de se conformer aux recommandations qui sont données sur ce site dans la rubrique ouragan et de rester attentif aux informations que diffuseront les autorités locales.

Transports

Infrastructure routière

La conduite s’effectue à gauche. En dehors de quelques grands axes comme celui qui dessert la côte nord et l’autoroute qui dessert l’ouest de Kingston, le réseau routier est sinueux, étroit et sujet aux aléas climatiques particulièrement en période de pluie (juin à octobre). Il est déconseillé de rouler la nuit car les routes sont mal balisées et les obstacles nombreux.

Transport aérien

Il existe deux aéroports internationaux, d’assez bon niveau et très fréquentés, à Kingston et à Montego Bay. La compagnie trinidadienne Caribbean Airlines a repris une partie des liaisons aériennes effectuées auparavant par la compagnie Air Jamaica qui a déposé le bilan il y a quelques années. La compagnie Air Jamaica Express n’est plus en opération et a été remplacée par Jamaica Air. D’autres compagnies aériennes sont présentes comme COPA et American Airlines qui relient la Jamaïque aux autres pays de la région.

Entrée / Séjour

De façon générale, pour tout séjour supérieur à un mois, l’obtention préalable du visa est obligatoire. Toutefois, pour un court séjour, le visa peut être délivré à l’arrivée, sur présentation d’une réservation d’hôtel et du billet d’avion retour. Le renouvellement sur place est possible pour une durée n’excédant pas un mois supplémentaire.

NB : les voyageurs qui transitent par un aéroport américain pour se rendre en Jamaïque doivent se tenir informés de la législation concernant les conditions d’entrée aux Etats-Unis dans le cadre du programme d’exemption de visa consultables sur ce même site dans la rubrique "Entrée/Séjour" de la fiche Etats-Unis. En effet, depuis le 12 janvier 2009, il faut remplir un formulaire en ligne au moins 72 heures à l’avance avant de transiter par les Etats-Unis.

Pour de plus amples informations, prendre l’attache de l’ambassade de Jamaïque à Bruxelles ou des consuls honoraires de Jamaïque à Paris - 60 avenue Foch, et à Nice - hôtel Splendid, 50 boulevard Victor Hugo.

Santé

Avant le départ

Consulter votre médecin et souscriver à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire.

Vaccination

Aucune vaccination n’est obligatoire pour entrer en Jamaïque. Il est toutefois préférable de tenir sa vaccination Diphtérie, Poliomyélite et Tétanos à jour. De même la vaccination contre l’hépatite A et B pourra vous être conseillée par votre médecin.

Prévention des maladies
  • Grippe A/H1N1 : la Jamaïque est modérément affectée. A la date du 25 juin 2009, il y avait 21 cas avérés dans le pays. Il est toutefois conseillé de se tenir informé de l’évolution de cette épidémie et de consulter les mesures de précaution utiles sur le site Internet de l’Organisation Mondiale de la Santé (http://www.who.int/csr/disease/swineflu/guidance/individuals/fr/index.html) Par ailleurs, fin juin 2009, un foyer d’origine locale a été détecté en province (paroisse de Manchester)
  • Moustiques : pendant la saison humide (de mai à septembre), il y a davantage de moustiques pouvant dans certains cas transmettre le virus de la dengue. Il convient donc de ne pas négliger le recours à des mesures de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques).
  • VIH-Sida : prévalence non négligeable du VIH-Sida. Il convient donc de respecter les habituelles mesures de prévention.
Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Us et coutumes

La population jamaïcaine, plutôt permissive à l’égard des relations hommes-femmes, l’est beaucoup moins vis-à-vis des comportements homosexuels trop ostensibles. Elle peut, dans ce cas, se montrer malveillante, voire agressive. La Jamaïque est un pays de très fortes contradictions, qui ne sont guère décrites dans les dépliants touristiques. Il importe donc de se documenter le mieux possible sur la culture et les habitudes locales avant de s’y rendre.

Divers

Le climat est tropical, la saison des cyclones et des ouragans se situe de juillet à novembre.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014