Accès rapide :

Infos utiles

Us et coutumes

- D’une manière générale, respecter les usages particuliers aux différentes religions dans les lieux de culte ou de pèlerinage.

- Dans les quartiers à caractère religieux marqué, il est recommandé de porter des vêtements "décents" et "couvrants". Pendant le Shabbat et les fêtes juives, il convient d’éviter de circuler en voiture et d’adopter une attitude discrète. Durant le Ramadan, il est recommandé, dans les quartiers musulmans, d’éviter de fumer, boire et manger en public du lever au coucher du soleil.

Législation locale

- En Israël, la consommation d’alcool est libre. La détention et l’usage de stupéfiants sont sévèrement réprimés. La législation relative aux délits de mœurs est identique à la législation française.

- Dans les territoires palestiniens, il est recommandé d’éviter la consommation en public de boissons alcoolisées, à l’exception des endroits autorisés tels que les hôtels, les bars et les restaurants.

- Il n’existe pas encore de législation palestinienne concernant la consommation d’alcool ou de drogues. Dans ces conditions, les lois jordaniennes (en Cisjordanie), égyptiennes et du mandat britannique (dans la Bande de Gaza) sont susceptibles d’être appliquées par les tribunaux.

- S’agissant des délits de mœurs, les lois égyptiennes, jordaniennes et britanniques sont aussi susceptibles d’être appliquées par les tribunaux. De très lourdes peines sont prévues en ce qui concerne les abus sexuels sur les personnes de moins de 16 ans.

- Enfin, le risque de délinquance de droit commun dans les territoires palestiniens doit être signalé (drogue, vols, crimes d’honneur).

Activités dans les colonies

- La Cisjordanie, y compris Jérusalem-Est, Gaza et les hauteurs du Golan sont des territoires occupés par Israël depuis 1967. Les colonies sont illégales en vertu du droit international. En conséquence, il existe des risques liés aux activités économiques et financières dans les colonies israéliennes.

- Les transactions financières, les investissements, les achats, les approvisionnements ainsi que d’autres activités économiques dans les colonies ou bénéficiant aux colonies, entraînent des risques juridiques et économiques liés au fait que les colonies israéliennes, selon le droit international, sont construites sur des terres occupées et ne sont pas reconnues comme faisant partie du territoire d’Israël. Cela est susceptible d’entraîner des litiges liés à la terre, à l’eau, aux ressources minérales et autres ressources naturelles, qui pourraient faire l’objet d’un achat ou d’investissement, comme des risques réputationnels.

- Les citoyens et entreprises qui envisagent des activités économiques ou financières dans les colonies sont appelés à solliciter un avis juridique approprié avant de procéder à ces activités.

Divers

Climat tempéré, parfois chaud, sec à l’intérieur, humide sur la côte. Vent du désert soufflant épisodiquement au printemps et en automne. Le passage des oueds en crue peut s’avérer dangereux durant les quelques jours de fortes pluies. Les zones dangereuses, essentiellement sur les routes de Jéricho et de la Mer Morte, sont signalées.

Infrastructure routière

- Réseau très dense et en excellent état en Israël. Circulation parfois dangereuse. Pas de problèmes d’approvisionnement en carburants.

- Assurance obligatoire pour les passagers voyageant dans leur voiture personnelle, comprise normalement dans les contrats de location. Constats amiables possibles. Intervention de la police en cas de dommages corporels.

- Dans les Territoires Palestiniens, les routes sont dans un état correct mais sont souvent sinueuses. La signalisation routière est insuffisante. Le trafic est dangereux.

- Les taxis collectifs ou "service" sont le seul moyen de transport en commun dans les Territoires Palestiniens.

- Dans les déplacements entre la Cisjordanie et Jérusalem, il convient de prendre en compte l’engorgement quotidien de certains check-points comme Qalandya (vers Ramallah) ou le check-point 300 dit "De la Tombe de Rachel" (vers Bethléem), en raison du trafic et des contrôles.

Réseau ferroviaire

Les parcours actuellement possibles sont Nahariya - Haïfa - Tel Aviv - Beer Sheva ainsi que Jérusalem - Tel Aviv.

Transport aérien

- L’aéroport Ben Gourion est le principal aéroport international.

- Eilat est desservi soit par son propre aéroport, soit par celui d’Aqaba en Jordanie.

- Les liaisons aériennes intérieures israéliennes sont assurées par la compagnie "Arkia" avec des appareils bien entretenus.

- Les personnes munies d’un ordinateur portable sont averties que le disque dur peut être examiné pour des raisons de sécurité dans les aéroports du pays. Cet examen a conduit dans quelques cas à la disparition de données voire à la détérioration du matériel.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016