Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

Le réseau routier qui fait le tour de l’île (dont les 3/4 sont asphaltés) n’est ouvert dans sa totalité que d’avril à septembre. Les pistes, répertoriées F, ne sont ouvertes que de mai/juin à la fin de l’été, voire fin août (selon l’enneigement), et ne sont praticables qu’en véhicule tout terrain ; les véhicules de tourisme y sont interdits. A Reykjavik, les routes sont en très bon état mais les pneus cloutés sont obligatoires de novembre à avril.

La présence de moutons sur les routes peut être dangereuse. Les vents violents peuvent causer des accidents, surtout lorsque l’on voyage à bicyclette. Les panneaux indicateurs étant rares et rédigés uniquement en islandais, il convient de préparer soigneusement son itinéraire, tout particulièrement lorsque l’on envisage de se déplacer seul. La traversée des rivières et des cours d’eau à pied ou en voiture (gués) ne doit être entreprise qu’avec la plus grande prudence. En voiture, elle exige des 4X4 adaptés. Les assurances couvrant la location de véhicules excluent ce type de risque

En cas d’accident, s’il y a infraction, des amendes peuvent être infligées et le retrait du permis décidé, notamment en cas de conduite en état d’ivresse : la conduite est interdite après toute consommation d’alcool. L’assurance des véhicules est obligatoire (la carte verte ou une attestation d’assurance équivalente est demandée à l’arrivée).

Transport aérien

Des liaisons aériennes intérieures desservent, quotidiennement, les principales villes d’Islande.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014