Accès rapide :

Irlande

Irlande

Certification ISO
Dernière mise à jour le: 30 décembre 2013 - Information toujours valide le: 2 septembre 2014

Sécurité

Vols

Contrairement à l’idée répandue, l’Irlande n’est pas, loin s’en faut, le pays du risque zéro en matière de vol. Les disparitions de passeports, cartes d’identité et cartes bancaires y sont très fréquentes, surtout à Dublin.

Les vols ou pertes les plus courants se produisent dans les pubs, les cyber-cafés, les bus, les navettes aéroport, les auberges de jeunesse et sur la voie publique. Ne jamais laisser de sac ou de veste sans surveillance. Les touristes sont souvent abordés par des pickpockets qui demandent des renseignements afin de se livrer à des vols. La vigilance est donc de rigueur (ceintures-bananes et sacs à main fermés). En règle générale, il est préférable de laisser ses pièces d’identité à l’hôtel, dans un endroit sécurisé.

Avant de partir, penser à copier ses documents ou, mieux encore, à les conserver, numérisés, dans une boite mail. Cette précaution facilitera et pourra accélérer la délivrance éventuelle d’un laisser-passer (qui ne peut être immédiate puisqu’elle suppose des vérifications auprès de votre préfecture). A conserver également : le numéro qui permettra de faire opposition sur une carte bancaire volée. En cas de vol, l’ambassade ne sera pas en mesure de régler les notes d’hôtel ou les frais de retour: s’assurer avant de partir qu’un parent ou ami pourra envoyer un dépannage en urgence.

Transports

Infrastructure routière

Le réseau routier est en bon état. Des autoroutes récentes et bien entretenues relient les principales villes. Sur les routes secondaires, souvent étroites, il convient toutefois d’être particulièrement vigilant en raison d’une vitesse souvent élevée des conducteurs et du manque de visibilité dans les nombreux virages.

La vitesse est généralement limitée à 50 km/h dans les villes (parfois 30 km/h sur les principaux axes dans le centre des grandes villes), à 100 km/h sur les routes secondaires et à 120 km/h sur les autoroutes. Il est impératif de respecter les règles en matière de stationnement pour éviter tout désagrément. En effet, les véhicules en infraction sont systématiquement immobilisés par la pose d’un sabot et l’amende à régler pour l’enlèvement du sabot peut être très élevée (plus de 100 €).

Attention : en Irlande, la conduite est à gauche.

Bus

Dublin et les principales villes de province sont reliées entre elles par un service de bus performant, fiable et peu onéreux. Les principaux aéroports du pays sont également desservis.

Réseau ferroviaire

Bonne desserte depuis les deux gares principales de Dublin que sont Heuston Station qui dessert l’Ouest et le Sud et Connolly Station qui dessert le Nord de la République d’Irlande et l’Irlande du Nord. Le réseau intérieur est bien développé et de qualité.

Transport aérien

L’aéroport international de Dublin dessert la plupart des capitales européennes ainsi que de nombreuses villes américaines. Plusieurs villes françaises sont desservies à l’année ou seulement durant certaines périodes, depuis Dublin ou depuis les principaux aéroports de province (Cork et Shannon) par les compagnies CityJet, Aer Lingus et Ryanair.

Entrée / Séjour

Documents de voyage

Avant de partir, vérifier que les documents de voyage sont valides pour toute la durée de votre séjour.

Les cartes nationales d’identité délivrées entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.

En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-eire.pdf.

Santé

  • 3 semaines avant le départ, demander à sa Caisse Primaire d’Assurance Maladie une carte européenne de santé. Elle évitera d’avoir à régler une éventuelle consultation médicale. Gratuite, elle est acceptée par plusieurs milliers de médecins en Irlande. Valable un an, elle permettra de découvrir l’Europe en toute sécurité.

Pour plus d’informations, consulter le site de l’Assurance Maladie en ligne.

  • Il est recommandé de contracter une assurance sanitaire et de rapatriement.
  • Une augmentation du nombre d’intoxications suite à la consommation d’eau du robinet, y compris dans les villes, a été constatée.
    Afin d’éviter tout risque de complications, notamment pour les enfants en bas âge et les personnes âgées et fragiles, il est recommandé, jusqu’à nouvel ordre, de boire de préférence de l’eau minérale en bouteille.
Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Recherche d’emploi

Depuis l’été 2008, l’Irlande n’est plus un paradis pour les demandeurs d’emploi. Trouver du travail en Irlande est devenu extrêmement difficile, même avec un bon niveau d’anglais. Il est donc déconseillé de partir sans promesse d’embauche certaine, voire contrat signé. Prendre les dispositions nécessaires à son retour en cas d’échec des recherches: conserver le minimum nécessaire à l’achat d’un billet de retour et aux frais de bouche en attendant le départ (à certaines périodes, les prix des billets peuvent être très élevés, même en "low cost"). L’ambassade ne pourra en aucun cas régler les notes d’hôtel ou financer un retour. Or, sans pouvoir justifier d’une période de travail en Irlande, les ressortissants étrangers n’ont pas accès aux aides sociales.

Logement

En dépit de la crise économique, les logements restent très chers en Irlande, surtout à Dublin. Des escrocs profitent de ce fait pour appâter les jeunes français candidats à l’expatriation. Après son inscription sur un de ces sites, la victime, contactée par courriel, est incitée à procéder à un virement, avant son arrivée en Irlande, par "Western Union", pour constater sur place que le logement qu’elle croyait réservé n’existe pas. Des cas similaires portant sur des acquisitions de véhicules automobiles ont également été signalés. La plus grande prudence est donc recommandée aux internautes qui pourraient être tentés de procéder à des transactions de ce type.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014