Accès rapide :

Sécurité

Situation intérieure

Aucun incident visible n’est à signaler sur le plan de la sécurité. Les forces de l’ordre se font discrètes et la circulation sur les grands axes routiers reste normale.

Criminalité

La situation sécuritaire est marquée par une forte augmentation :

- des vols et cambriolages, tant au domicile des particuliers que dans les hôtels. Il convient d’être prudent chez soi, en équipant le domicile de barreaux, ou en déplacement, en rangeant les documents de voyage et effets de valeur dans un coffre : la plupart des hôtels fournissent ce service à leur clientèle ;

- des vols astucieux dans les lieux publics : attention aux pickpockets et aux arnaques dans les lieux publics, comme les marchés. Protégez vos effets personnels et ne transportez pas d’importantes sommes en espèces, ni de bijoux. Prévoyez des photocopies de vos documents de voyage et pièces d’identité que vous conserverez sur vous pour vous déplacer et des copies scannées que vous conserverez sur un support séparé ; il a été constaté une recrudescence des vols et cambriolages pendant la période des fêtes de fin d’année (Diwali et Noël). Il convient de redoubler de prudence pendant cette période. Le cambriolage nocturne de la chambre d’hôtel (Hotel Capricorn) d’un ressortissant français a été constaté en septembre 2013, alors même qu’il y dormait avec sa famille.

- des agressions et incivilités, encore en nombre limité, commises le soir et la nuit en ville : il convient de se déplacer en groupe. En cas d’altercation ou de tentative de vol, il convient de ne pas opposer de résistance, car un nombre important de ces actes impliquent des personnes en état d’ivresse, dont le comportement peut être dangereux et irrationnel ;

- des agressions sexuelles : au moins une dizaine de cas de viols impliquant des victimes étrangères ont été enregistrés en 2011, dont des mineures, perpétrés quasi exclusivement dans l’ouest du pays, où se concentre le flux touristique.

Il convient :

  • de ne pas se déplacer seule, de jour comme de nuit, de ne pas emprunter de chemin isolé, de ne pas répondre aux sollicitations de personnes inconnues, au-delà de la simple cordialité ;
  • de donner l’alerte dès que la situation paraît déraper ;
  • de porter dans les lieux publics des vêtements amples et couvrant le corps. Il s’agit de respecter les us et coutumes locaux ;
  • de ne pas laisser les mineures, quel que soit leur âge, sans surveillance.
Activités touristiques

Le touriste individuel est invité à vérifier que les plages aux abords des villages ne sont pas des propriétés privées et que l’accès à certaines localités lui est autorisé. Certaines îles ou groupes d’îles sont interdits et les autorisations sont systématiquement refusées aux plaisanciers désirant se rendre à « Lau Group » ou à « Bau ». Avant tout voyage itinérant, il convient donc de se renseigner sur les restrictions en vigueur.

Des noyades sont signalées tous les ans. Il faut donc éviter de se baigner sur les plages isolées où les courants créés par les récifs sont parfois très forts. La présence de requins dans certaines zones commande aux plongeurs de s’informer préalablement de la situation auprès des opérateurs touristiques.

Activité cyclonique

La saison des cyclones s’étend traditionnellement du début du mois de novembre à la fin du mois d’avril. Durant cette période, des dépressions se forment au dessus des océans dans tout le Pacifique Sud, qui peuvent évoluer en intensité pour parfois devenir des cyclones, généralement en 12 à 48 heures.

Lors d’épisodes cycloniques, il est impératif de se conformer aux consignes de sécurité des autorités locales et/ou des personnels des hôtels et resorts. Des instructions précises sont diffusées à l’attention des navires présents dans la zone d’activité cyclonique et, sur terre, aux autorités compétentes et aux populations. Il convient, dès diffusion d’une préalerte cyclonique, de rejoindre le lieu de séjour (hôtel, resort) et de ne plus se déplacer avant la fin de toute alerte. Les autorités sont à même d’instaurer un couvre-feu.

Toutes les informations utiles (bulletins météorologiques et alertes) sont consultables sur le site officiel des services météorologiques fidjiens, et des messages retransmis régulièrement par la radio "Legend FM" 96.8 Mhz. Il est également recommandé de consulter les sites du Joint Typhoon Warning Center (JTWC) et du Central Pacific Hurricane Center.

Ces précautions doivent être respectées scrupuleusement : chaque année, des victimes sont à déplorer, qui n’avaient simplement pas, dans la plupart des cas, respecté les consignes de sécurité avant, pendant et après l’épisode cyclonique (chutes de branches, d’objets dues aux forts vents, électrocutions dues au non respect des consignes après le passage du cyclone, naufrages, disparitions, etc.).

Par ailleurs, les dégâts causés par une tempête tropicale peuvent être suffisamment importants pour provoquer des coupures de courant, d’approvisionnement en eau et nécessiter la fermeture des aéroports internationaux pendant plusieurs jours. Il convient de prévoir ce type de difficulté en cas de séjour durant la période cyclonique, en souscrivant une assurance de voyage adaptée, ou de préférer une autre période de l’année pour se rendre aux Iles Fidji.

Il est recommandé aux personnes de passage de signaler leur présence, leur temps de séjour et de communiquer leurs coordonnées précises à l’ambassade de France à Suva durant les horaires d’ouverture (tél. +679 331 05 26 / 27), par mesure de sécurité. Enfin, en règle générale, il convient d’informer régulièrement famille et proches en France de tout déplacement, projet de déplacement, dates et lieu de séjour.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014