Accès rapide :

Santé

Les autorités sanitaires recommandent la plus grande prudence à l’égard des maladies liées aux conditions humides, comme la leptospirose, la dengue (transmise par les moustiques), la filariose ou encore la dysenterie. De plus, elles ont fait état de l’apparition de cas de fièvre typhoïde dans les zones où les conditions d’hygiène sont dégradées. Il convient de se protéger en permanence des piqûres de moustiques (port de vêtements amples, usage de produits répulsifs), de ne consommer que de l’eau en bouteille scellée ou, à défaut, bouillie et de se laver régulièrement les mains avec du savon. Par ailleurs, la vigilance concernant le virus de la grippe H1N1 est toujours d’actualité.

Il est déconseillé de consommer des poissons de demi-fond entre les mois de novembre et avril, en raison de la présence de toxines dans l’eau de mer absorbées par leur organisme, à l’origine d’empoisonnements (ciguetera).

Les cheptels des Fidji souffrent régulièrement de brucellose.
L’attention des voyageurs est attirée sur les risques liés à la consommation du lait local et des produits laitiers non pasteurisés qui peuvent transmettre cette maladie à l’homme.

Consultez votre médecin traitant avant le départ et contractez une assurance de rapatriement sanitaire.

Vaccination

Aucun vaccin n’est exigé. Les vaccinations obligatoires en France semblent suffisantes, Fidji ne présentant aucun foyer endémique. Les passagers en provenance d’une zone infectée par la fièvre jaune, et qui y ont résidé dans les six jours précédents, doivent présenter un certificat international de vaccination (sauf pour les passagers en transit).

La dengue

La dengue, dans sa forme maligne, est une fièvre hémorragique potentiellement mortelle provoquée par un virus transmis par les piqûres des moustiques de type Aedes infectés. Ces moustiques d’apparence tigrée noir et blanc, rapides, piquent principalement aux membres inférieurs, de l’aube au coucher du soleil, préfèrent souvent les espaces intérieurs et se cachent près du mobilier ou des objets de couleur foncée.

La seule prévention connue est de se protéger en permanence contre toute piqûre de moustique : port de vêtements amples, usage de répulsifs sur la peau et sur les vêtements, usage de moustiquaires et d’insecticide (diffuseurs électriques et spray de contact sur le bas des meubles et dans les recoins, en respectant les consignes d’utilisation) dans le logement ou dans la chambre d’hôtel.

En cas de poussée de fièvre accompagnée de douleurs à la tête (souvent derrière les yeux) et aux articulations, de vomissements, de diarrhée, voire saignements cutanés ou présence de sang dans les urines, il faut consulter un médecin immédiatement et lui indiquer tout antécédent médical, problème rénal ou hépatique. Selon le sérotype du virus et/ou en cas de complication, la dengue est une maladie potentiellement mortelle.

Fièvre typhoïde

Les autorités sanitaires font régulièrement état de cas de fièvre typhoïde. Les autorités ont rappelé les recommandations élémentaires d’hygiène : se laver les mains avant de manipuler de la nourriture, boire de l’eau en bouteille ou préalablement bouillie.
Par ailleurs, la saison des cyclones a pour conséquence la multiplication des points d’eau stagnante, vecteurs d’autres maladies infectieuses : en plus des règles élémentaires d’hygiène, il est fortement recommandé de se protéger, jour et nuit, des piqûres de moustiques ou d’insectes.

Leptospirose

La leptospirose, maladie transmise notamment par les déjections animales présentes dans l’eau, a été signalée dans l’ouest de l’île de Viti Levu. Il est donc fortement recommandé de ne pas marcher pieds nus dans des zones réputées infectées et de se laver fréquemment les mains.

Il est recommandé de consulter un médecin dès l’apparition d’un état fébrile qui pourrait, à tort, être assimilé à un état grippal.

Grippe A/H1N1

Quelques cas de grippes, dont un mortel, ont fait leur apparition au début du mois d’avril 2011 dans l’île de Rotuma, au nord-est de l’archipel. Les personnes souhaitant s’y rendre sont invitées à consulter leur médecin avant le départ afin de vérifier si une vaccination est nécessaire. Il est par ailleurs recommandé d’observer des mesures d’hygiène élémentaires, notamment d’hygiène des mains (lavage régulier avec eau et savon ou avec une solution hydro-alcoolique).

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014