Accès rapide :

Dernière mise à jour le : 27 janvier 2016 - Information toujours valide le : 10 février 2016

Dernière minute

Maladie à virus Zika

Les Iles Cook sont touchées par la maladie à virus Zika transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes.

En cas de grossesse, l’hypothèse d’une relation de cause à effet entre la recrudescence de cas de microcéphalies fœtales ou néonatales et une infection par le virus Zika chez la mère est probable. Il est donc recommandé aux femmes enceintes ou ayant un projet de grossesse, d’envisager un report de leur séjour ou de consulter préalablement un médecin pour être informées sur les complications pouvant survenir lors d’une infection par le virus Zika.

Pour plus d’informations : consulter la rubrique santé.

Sécurité

Recommandations générales

La situation sécuritaire est stable dans les Îles Cook où, si aucune agression contre des touristes n’est à déplorer, il est recommandé d’observer une vigilance normale.

La population vivant dans des conditions relativement modestes, il est de bon sens d’éviter de laisser des sommes d’argent importantes dans les bungalows privés. Ne pas laisser en évidence ordinateur ou portable. Il y a peu de cambriolages mais les logements isolés (à la différence des hôtels) sont plus exposés. Il est également recommandé de faire des photocopies des documents tels que passeports, billets d’avion, visas et chèques de voyage.

Les eaux sont dangereuses en dehors du lagon. Il est recommandé de ne pas sortir du lagon (à la nage ou en kayak) par les étroits passages autour de l’île de Rarotonga.

Si vous devez vous déplacer en utilisant un véhicule de location, il est obligatoire de se faire délivrer un permis de conduire local pour deux roues ou voiture. Coût : 20 dollars. Les nids de poules causant de nombreux accidents, le port du casque, non obligatoire, est toutefois fortement recommandé.

La plus grande prudence est à observer lors des baignades et des plongées sous-marines. Il faut noter qu’il n’existe pas de services de secourisme sur les plages, ni en mer ; le pays ne possède aucune chambre de décompression (les plus proches sont à Tahiti et en Nouvelle-Zélande).

En cas d’alerte tsunami, il est habituellement recommandé de se réfugier dans les hauteurs de l’île et de suivre les panneaux de signalisation.

Activité cyclonique

Il est indispensable, durant les mois d’activité cyclonique (traditionnellement du début du mois de décembre à la fin du mois d’avril), de se tenir informé au travers des médias (radio surtout 88 FM et télévision) et de se renseigner auprès des autorités, des personnels des hôtels et resorts, pour connaître les conditions météorologiques prévalant tout au long du séjour.
Les hôtels et resorts disposent de plans de sécurité et de consignes précises à suivre en cas d’activité cyclonique particulièrement forte. Il est indispensable de prendre connaissance et de se référer aux consignes des autorités locales, qui mettent des structures d’accueil à disposition des populations rurales en cas de crise. Consulter également les recommandations relatives aux cyclones. Voir la fiche pratique.

Lors d’épisodes cycloniques, il est impératif de se conformer aux consignes de sécurité des autorités locales et/ou des personnels des hôtels et resorts. Il convient, dès diffusion d’une pré-alerte cyclonique, de rejoindre le lieu de séjour (hôtel, resort) et de ne plus se déplacer avant la fin de l’alerte.

Entrée / Séjour

Visa

Le visa est inutile pour un séjour inférieur à un mois, à condition de disposer d’un billet d’avion aller-retour valide. Des prolongations de visa de séjour jusqu’à trois mois sont possibles.

Santé

Dengue

Les îles Cook connaissent une recrudescence de cas de dengue. Il est recommandé de prévoir une protection anti-moustiques.

Consulter le médecin traitant avant le départ et contracter une assurance de rapatriement sanitaire.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :
Zika

Les Iles Cook sont touchées par la maladie à virus Zika. Cette maladie est transmise par les piqûres de moustiques de type Aedes. Les symptômes de la maladie (fièvre, maux de tête, douleurs articulaires, état fébrile, éruptions cutanées) sont analogues à ceux observés dans les cas de dengue et de chikungunya. Il convient donc de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements) le matin et en fin de journée. Il faut également se protéger durant la nuit.

En cas de grossesse : l’hypothèse d’une relation de cause à effet entre la recrudescence de cas de microcéphalies fœtales ou néonatales et une infection par le virus Zika chez la mère est probable. Il est recommandé aux femmes enceintes, ou ayant un projet de grossesse, souhaitant se rendre dans des zones où sévit le Zika, d’envisager un report de leur voyage ou de consulter préalablement un médecin pour être informées des complications pouvant survenir lors d’une infection par le virus Zika. Si elles ne peuvent ou ne veulent différer leur voyage, elles doivent renforcer les mesures de protection antivectorielles et les bonnes pratiques relatives à l’utilisation des produits insecticides et répulsifs. Le ministère des Affaires étrangères et du Développement international rappelle que la décision d’annuler ou de maintenir un voyage à l’étranger appartient au seul voyageur.

Il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre pendant le voyage ou dans les semaines qui suivent le retour en France.

En savoir plus :

1. Consulter les informations sur la maladie à virus Zika (site du ministère des affaires sociales, de la Santé et des droits des femmes).

2. Recommandations pour les femmes enceintes (site du ministère des affaires sociales, de la Santé et des droits des femmes).

Infos utiles

Us et coutumes

Les touristes peuvent porter des vêtements de plage et maillots de bain. Néanmoins, les tenues trop légères sont à proscrire lors des visites dans les villages.

Législation locale

La consommation d’alcool est interdite aux mineurs de moins de 21 ans. La consommation de stupéfiants est interdite.

Divers

Le printemps (octobre, novembre, décembre) est la période des cyclones, il convient de se tenir informé des conditions météorologiques par les médias.

La monnaie utilisée est le dollar néo-zélandais (NZD). Il y a deux distributeurs automatiques de billets à Rarotonga et la plupart des magasins acceptent le paiement par carte bancaire.

Consul honoraire de France à Rarotonga

Cassey Eggelton, PO Box 45, Rarotonga, Iles Cook

  • Tél : +682 22 020
  • Fax : +682 22 021
Infrastructure routière

La conduite est à gauche. Les conducteurs étrangers obtiennent un permis local auprès des services de police moyennant la somme de 10 NZD (dollars néo-zélandais) et la présentation du permis étranger.

Les routes longeant la côte de l’île principale (Rarotonga) sont bitumées et correctement entretenues.

L’assurance automobile n’est pas obligatoire. Il est toutefois conseillé de souscrire l’option assurance lorsqu’on loue une voiture.

Transport aérien

La compagnie aérienne cookienne « Air Rarotonga » assure les liaisons intérieures, notamment avec l’atoll d’Aitutaki.

Voyages d’affaires

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Les Iles Cook relèvent du Service Économique régional de Tokyo :

Service Économique Régional de Tokyo - JAPON
Adresse : Ambassade de France au Japon 4-11-44 Minami-Azabu, Minato-ku, Tokyo
Tél. : +81 3 5798 6000
Télécopie : +81 3 5798 6018
Email : tokyo@dgtresor.gouv.fr
Site internet : http://www.tresor.economie.gouv.fr/se/japon

  • BAD

Les Iles Cook sont membres de la Banque asiatique de développement (BAD), dont le site internet est consultable à l’adresse : http://www.adb.org/.

La page des Iles Cook est consultable à l’adresse : http://www.adb.org/countries/cook-islands/main.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016