Accès rapide :

Hongrie

Hongrie

Certification ISO
Dernière mise à jour le: 6 août 2014 - Information toujours valide le: 23 octobre 2014

Sécurité

Recommandations générales

Des vols d’effets personnels, de liquidités et de pièces d’identité par des pickpockets dans les transports en commun et les lieux touristiques de la capitale ainsi qu’aux abords des stations-service sont régulièrement signalés.

Il est recommandé de laisser son passeport ou sa carte d’identité au coffre de l’hôtel (et de circuler avec une autre pièce d’identité, ou une photocopie, généralement tolérée).

Des cas de compatriotes drogués à leur insu (drogue versée dans leur boisson vraisemblablement) sont signalés. Il n’a pour l’heure été rapporté que des cas de victimes dépouillées de leurs valeurs. Ne jamais laisser son verre sans surveillance (par exemple pour aller fumer à l’extérieur du bar) et ne jamais accepter de boisson d’un inconnu.

Des cas de touristes victimes d’escroquerie dans les établissements nocturnes du centre-ville sont également régulièrement rapportés (notes disproportionnées, incitation à la consommation, utilisation frauduleuse de cartes bancaires). Il est donc préférable de décliner ce type d’invitation, ou du moins d’exiger de consulter la carte des tarifs avant de consommer. Il est préférable d’éviter d’utiliser des cartes de crédit dans ces établissements. Pour plus de détails sur ce type de piège se référer au site de l’ambassade.

Il est recommandé de :

  • répartir dans des poches différentes cartes de crédit, argent liquide et documents d’identité ;
  • laisser, dans les bains publics, ses effets personnels dans les casiers du vestiaire (éviter d’y laisser des objets de valeur ou ses papiers, des vols ont été constatés) ;
  • être particulièrement vigilant lors des trajets dans les trains de nuit qui traversent la Hongrie car l’absence de système de fermeture des cabines facilite les vols et agressions ;
  • ne pas accepter d’aller dans des établissements de nuit sur les conseils des chauffeurs de taxis ;
  • ne pas changer d’argent dans la rue. Avant toute transaction dans un bureau de change, s’assurer auprès de l’employé du montant exact qui sera obtenu en monnaie locale, frais et commission compris ;
  • faire preuve de vigilance : un certain nombre de vols ont été réalisés par de faux policiers sous prétexte de contrôle de l’argent liquide. Ces contrôles n’ont pas lieu d’être, en dehors des locaux de police.

Transports

Transports en commun à Budapest

Les tickets sont identiques pour tous les transports en commun. Ils doivent obligatoirement être compostés (dans les véhicules pour les bus, les trams et les trolleys, sur le quai ou à l’accès de la station pour le métro). Un nouveau ticket doit être utilisé en cas de correspondance. En cas d’utilisation d’un carnet, l’utilisateur doit en conserver la souche tant que tous les tickets n’ont pas été utilisés. Les contrôles sont fréquents, les amendes payables immédiatement. Les transports en commun sont gratuits, sur présentation d’une pièce d’identité, pour les ressortissants européens âgés de plus de 65 ans.

Les tickets ne sont pas toujours vendus à bord des transports (tramways notamment).

Taxis

Ne pas héler un taxi dans la rue, car les taxis n’appartenant pas à une compagnie peuvent appliquer un tarif 4 à 6 fois plus élevé. Privilégier les taxis des principales compagnies, qu’il convient de commander par téléphone. Demander systématiquement un reçu.

A la sortie de l’aéroport de Budapest, ne pas répondre aux sollicitations des chauffeurs de taxi dans le hall, mais réserver un taxi au stand dédié sur le trottoir.

Infrastructure routière/conduite

Le permis de conduire français est accepté.

Le réseau autoroutier est de bonne qualité mais les réseaux secondaire et urbain sont de qualité moyenne (chaussée déformée, nids-de-poule, signalisation des travaux parfois insuffisante).

La prudence est recommandée au passage des voies ferrées, la signalisation étant souvent imparfaite.

En cas d’accident, il est fortement recommandé de prendre immédiatement contact avec la police (tél.: 107). Il convient de se munir du constat amiable européen (en version française) qui est la copie exacte du constat en hongrois.

Renseignements sur les particularités du code de la route hongrois : cliquer ici.

Les vignettes de péage ("matrica") pour les autoroutes sont obligatoires et disponibles dans les stations services à l’entrée des autoroutes, ainsi qu’aux frontières (la vignette étant électronique, seul le reçu peut servir de justificatif).

Entrée / Séjour

Conditions d’entrée et de séjour des ressortissants français :

1. Pour un séjour de trois mois maximum, le voyageur n’est pas soumis à visa mais il doit être en possession d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité en cours de validité suffisante pour la durée du séjour. Les déplacements en Hongrie sans document de voyage ou avec un document périmé sont passibles d’une amende pouvant atteindre 50.000 HUF (environ 170 euros).

Attention : Les cartes nationales d’identité délivrées entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.

En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-hongrie.pdf .

2. Les mineurs non accompagnés doivent en outre être munis d’une attestation signée des deux parents, sur papier libre, mentionnant :

  • nom, prénom, date et lieu de naissance du mineur, de la personne qui l’accompagne, et de ses parents ;
  • numéro du document de voyage du mineur ;
  • objectif et destination du voyage à l’étranger (adresse et téléphone) ;
  • coordonnées de la personne ou de l’établissement (école, organisateur d’un cours) que le mineur va voir ou visiter ;
  • autorisation du parent ou de la personne exerçant l’autorité parentale pour le voyage du mineur.

La légalisation de la signature des parents est recommandée bien que non obligatoire.

3. Les enfants mineurs étrangers résidant en France doivent se munir, préalablement à leur départ, du justificatif de séjour (TIR ou DECM). Tant que l’un de ces documents n’a pas été obtenu, il convient de différer le voyage.

4. Pour un séjour supérieur à trois mois, il convient de faire sur place une demande de carte de séjour, au plus tard le 93e jour de présence, auprès de l’office de l’immigration et de la nationalité (BAH: Bevandorlasi és Alampolgarsadi Hivatal). Les informations et le formulaire sont disponibles (en anglais et quelques informations en français) sur le site www.bmbah.hu.

Santé

Les tiques sont nombreuses en Hongrie. Elles peuvent véhiculer la maladie de Lyme et l’encéphalite à tiques. Il est recommandé de vérifier le corps régulièrement et éventuellement de demander conseil à votre médecin référent pour la vaccination.

Se munir de la carte européenne d’assurance maladie à demander à sa caisse d’assurance maladie au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’information, consultez le site de l’Assurance Maladie en ligne.

Consulter le médecin traitant avant le départ et contracter une assurance de rapatriement sanitaire.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Drogue, alcool

La détention, la vente et la consommation de stupéfiants sont interdites sur le territoire hongrois.

S’agissant de l’alcool au volant, la Hongrie applique la tolérance zéro.

Franchise douanière sur les marchandises en provenance de pays hors-Union européenne

Nos concitoyens entrant en Hongrie en provenance de pays non membres de l’Union européenne sont invités à respecter les quantités suivantes, sous peine de se voir confisquer leurs biens à la frontière et de devoir payer immédiatement une amende (sous peine d’une immobilisation du véhicule) :

  • Tabac : arrivée par avion : 200 cigarettes ou 100 cigarillos ou 50 cigares ou 250g de tabac. Arrivée par tout autre mode de transport (route, train, voie fluviale) : 40 cigarettes ou 20 cigarillos ou 10 cigares ou 50g de tabac.
  • Alcool : 1 litre (si supérieur à 22 degrés), 2 litres (inférieur à 22 degrés), 4 litres de vin, 16 litres de bière.

Armes à feu, munitions : une autorisation est obligatoire, même pour les armes de chasse.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014