Accès rapide :

Transports

Infrastructures routières


L’état du réseau routier principal est moyen voire médiocre. Les routes secondaires, quand ce ne sont pas des pistes de terre, présentent un revêtement irrégulier et de mauvaise qualité avec des bas-côtés instables. La saison des pluies (mai-juin et septembre à novembre) constitue un facteur d’aggravation (chutes de pierres, glissements de terrain…) des difficultés récurrentes de circulation. L’indiscipline dangereuse des conducteurs, dont il convient d’anticiper le comportement à chaque instant, et la présence imprévisible de piétons ou d’animaux sur les routes recommandent par ailleurs la prudence.

Pour tout trajet en automobile, il est recommandé de maintenir portières et fenêtres verrouillées, d’aviser ses proches des heures de départ et d’arrivée comme de son itinéraire, d’éviter de s’arrêter dans des endroits isolés et de rester trop longtemps dans les stations service ou restaurants de bord de route. Dans les grandes villes, les agresseurs repèrent souvent leur victime en la suivant en motocyclette ou en voiture Outre le motif d’exposition à une attaque de bandits de grand chemin, les voyageurs doivent s’interdire la conduite de nuit, (absence de signalisation et d’éclairage, poids-lourds, piétons et animaux venant s’ajouter à la dangerosité de tels déplacements).

Déplacements en taxi

À Tegucigalpa, utiliser de préférence les « Radio Taxi » facilement identifiables (Tél. : 2225-4346 / 2226-7776 / 2226-7785). Il en est de même pour San Pedro Sula : « Radio Taxi Barandillas » (2557-5808 / 2553-6251) ou les « Radio Taxi Ideal » (2557-9147).
Dans les autres cas, n’emprunter de taxis qu’aux stations des hôtels ou des centres commerciaux. Avant de monter à bord, noter le numéro du taxi inscrit sur les portières et repérer la pièce d’identité du chauffeur sur le côté droit du pare-brise.

Les taxis n’étant pas équipés de compteur, il convient de négocier le prix de la course avant de monter à bord du véhicule. Munissez-vous de petites coupures car la majorité des conducteurs ne disposent pas de monnaie. Une fois à l’intérieur du taxi, établissez un contact avec le chauffeur, ne l’autorisez pas à prendre des passagers supplémentaires, gardez les portes et les fenêtres fermées et surtout restez vigilants.

Voyage en autobus

Il convient d’éviter ce mode de transport en raison des risques de vols et d’agressions.
Utiliser de préférence les compagnies de bus interurbaines suivantes :
• SAENZ (Tegucigalpa - San Pedro Sula)
• VIANA (Tegucigalpa - San Pedro Sula - La Ceiba)
• HEDMAN ALAS (autres villes).
D’autres compagnies sont spécialisées sur certaines destinations, comme le « Tica Bus » pour aller au Salvador et au Nicaragua. Ne pas hésiter à utiliser les meilleures compagnies disponibles.

Voitures de location

Il est recommandé aux personnes qui louent une voiture sur place pendant leur séjour de vérifier les clauses d’assurance du contrat de location dont elles bénéficient pour elles-mêmes, pour les personnes transportées et pour les tiers et, le cas échéant, de souscrire une assurance complémentaire.
En cas d’accident de la circulation, il convient d’observer les consignes suivantes :

  • ne pas déplacer le véhicule ;
  • appeler la police de la sécurité (Policía de Tránsito) au 199 et attendre impérativement sa venue ;
  • si possible, prendre des photographies des lieux ;
  • s’efforcer de réunir tout indice de nature à présenter la situation, le cas échéant, à un tribunal.
Réseau maritime

Il est recommandé aux plaisanciers d’être particulièrement vigilants lors de leur passage dans les ports et le long des côtes du Honduras (actes de piraterie signalés épisodiquement dans les petites îles du nord-est du département de Gracias a Dios ou Mosquitie). La Marine nationale hondurienne qui patrouille à bord de navires facilement identifiables, effectue des contrôles sur les bateaux de plaisance croisant dans ces zones.


Transport aérien

Plusieurs compagnies locales assurent des liaisons quotidiennes entre les principales villes. Toutefois, le climat, la topographie (qualification spécifique requise pour les pilotes qui atterrissent à Tegucigalpa), et l’état des appareils, sur certaines liaisons intérieures, incitent à la vigilance.

Liste noire européenne des compagnies aériennes.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014