Accès rapide :

Sécurité

Zones formellement déconseillées

Elles figurent en rouge sur la carte.

Les déplacements sont formellement déconseillés dans les deux régions séparatistes géorgiennes qui échappent au contrôle du pouvoir central (Abkhazie et Ossétie du Sud) ainsi que dans les zones proches des lignes de démarcation avec les régions sécessionnistes, au risque d’être arrêté et placé en détention par les autorités contrôlant de facto ces régions. Au regard de la loi géorgienne, toute personne pénétrant dans ces régions depuis le territoire de la Fédération de Russie s’expose à des poursuites pénales en Géorgie.

La vallée de Pankissi est formellement déconseillée compte tenu de la présence d’islamistes radicaux : il s’agit du bassin de l’Alazani, situé au nord d’Akhmeta en Kakhétie, à partir des villages de Duissi, Jokolo, Omalo et Birkiani et jusqu’à la frontière russe.

Recommandations générales

Le reste du pays, ainsi que la capitale Tbilissi ne posent pas de problèmes de sécurité majeurs quoique la délinquance ordinaire (vols, cambriolages) n’épargne pas la Géorgie.

Les ressortissants œuvrant au sein d’organisations non gouvernementales, en tant que bénévoles d’associations, etc. sont invités à se signaler à leur arrivée en Géorgie, auprès de l’ambassade de France.

Avertissement concernant les médicaments

La règlementation géorgienne interdit certains produits utilisés dans les traitements de substitution ou contre les douleurs importantes.

Les voyageurs prévoyant d’emporter des médicaments en Géorgie devront impérativement consulter l’avertissement qui figure dans la rubrique « Entrée/séjour » de la présente fiche.

Risque sismique

La Géorgie est située dans une région d’activité sismique. Pour plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, consulter les recommandations de base.

Dans tous les cas, il convient de conserver son calme, de suivre les instructions données et d’attendre les secours, si nécessaire. Tout séisme important est suivi d’une série de secousses secondaires.

Dans l’hypothèse d’un séisme, il est recommandé à nos ressortissants de prendre immédiatement contact avec leurs familles ou leurs proches afin de les rassurer sur leur sort ou, le cas échéant, en cas de problème de communication avec l’extérieur, avec l’Ambassade de France.

Expéditions en montagne

L’instabilité du manteau neigeux et les changements climatiques particulièrement rapides en montagne appellent à une grande prudence dans ces expéditions. Compte tenu du risque d’avalanches, il est fortement recommandé de prendre les services d’un guide professionnel connaissant le site, de consulter les conditions météorologiques sur place avant le départ, de signaler son projet aux hôtels et maison d’hôtes avant les ascensions et de respecter les itinéraires connus.

Par ailleurs, les frais de recherches, de secours et d’assistance hospitalière sont à la charge du visiteur ou d’une police d’assurance spécifique à laquelle il est conseillé de souscrire (type club Alpin).

Le grimpeur doit veiller à respecter un temps d’acclimatation sur place et observer les précautions propres à ce type d’activités (équipement, communications, accompagnement par des guides chevronnés connaissant bien le terrain).


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015