Accès rapide :

Entrée / Séjour

Au regard de la loi géorgienne, toute personne pénétrant en Abkhazie et en Ossétie du Sud depuis le territoire de la Fédération de Russie s’expose à des poursuites pénales en Géorgie.

Visa et formalités d’entrée

Les ressortissants français sont exemptés de visa pour un séjour égal ou inférieur à 90 jours en Géorgie.

Depuis le 1er septembre 2014, tout séjour supérieur à cette durée nécessite l’obtention préalable d’un visa de long séjour retiré avant le départ auprès des consulats ou ambassades géorgiens à l’étranger, puis d’un titre de séjour demandé sur place auprès de l’Agence de développement des services publics. Toutefois, à compter du 25 décembre 2014, ce visa de long séjour pourra également être demandé sur le territoire géorgien, auprès du ministère des Affaires étrangères géorgien, à condition que le dépôt de la demande intervienne au moins 45 jours avant l’expiration du séjour légal du demandeur.

Lors de l’accès au territoire géorgien, les agents de police chargés des contrôles aux frontières sont autorisés à vérifier l’objet du séjour, la possession de moyens de paiement couvrant la durée du séjour, la souscription d’une assurance voyage, l’existence d’une réservation d’hôtel ou d’une invitation par une personne physique ou morale résidente, d’une réservation de vol retour et des garanties d’accès au territoire de destination finale en cas de transit. Il convient donc de se munir de ces justificatifs avant de se rendre dans le pays.

Avertissement concernant les médicaments

Important : La réglementation géorgienne réprime sévèrement la détention et le trafic de stupéfiants, y compris le cannabis pour usage personnel, et certains produits utilisés dans les traitements de substitution ou contre les douleurs importantes.

Certaines substances contrôlées contenues dans des médicaments délivrés sur ordonnance en Europe ne sont pas autorisées à l’import par des particuliers en Géorgie. Ceci concerne notamment les opiacés, dont fait partie la codéine. L’entrée avec ce type de médicaments pour usage personnel n’est tolérée que dans de strictes conditions comprenant un dossier complet à présenter en douane à l’entrée. Une information sur la liste des substances et la procédure à suivre est disponible sur le site de l’Ambassade de France en Géorgie.

Il est possible d’entrer en Géorgie avec les médicaments ne comportant pas ces substances contrôlées, pour consommation personnelle uniquement, dans une limite de 10 boîtes. Ils doivent être intégralement déclarés à l’occasion du passage en douane à l’entrée dans le pays et accompagnés de l’original et de la copie d’une ordonnance détaillée correspondant à la durée du voyage. La prescription devra préciser la dénomination commune internationale (nom de molécule) plutôt que le nom commercial du médicament et être accompagnée d’une traduction en anglais, effectuée par un traducteur assermenté.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014