Accès rapide :

Sécurité

Recommandations générales

Le renforcement de la menace terroriste ne doit pas faire oublier que le risque principal reste lié à la criminalité.

Les Etats-Unis ne sont pas à l’abri du terrorisme d’origine étrangère comme les attentats du 11 septembre 2001 l’ont montré. Des actions violentes menées par des groupuscules nationaux ne sont pas non plus à écarter (contre un bâtiment fédéral à Oklahoma City en 1995, utilisation du bacille du charbon contre le Congrès et les médias à l’automne 2001).

Le niveau d’alerte est mesuré à tout moment par les autorités en fonction des indices recueillis. Il est rendu public à l’intérieur et à l’extérieur (voir le site www.whitehouse.gov/homeland).

Le renforcement considérable des moyens à la disposition de la lutte antiterroriste, depuis le 11/9/2001, ne constitue pas une garantie totale contre ces actions.

Après huit ans de baisse, la criminalité est en faible hausse. Cette augmentation affecte plus particulièrement certaines agglomérations. Il est conseillé, en arrivant dans une ville, de se renseigner sur les quartiers à éviter et, en ce qui concerne les autres, sur la possibilité de s’y déplacer à pied ainsi que les heures au-delà desquelles il devient éventuellement dangereux de s’y rendre.

La plupart des crimes et délits sont commis la nuit avec une concentration sur les fins de semaines. La majorité des homicides a lieu sur la voie publique et est notamment liée au trafic des stupéfiants.

Les touristes étant la cible privilégiée des voleurs à la tire, il est recommandé de déposer passeports, billets d’avion et argent en lieu sûr et de conserver sur soi une photocopie des premières pages du passeport et du document vert "visa waiver" remis par les services de l’immigration lors de l’entrée sur le territoire.

Il convient d’éviter de garder des bagages et des documents dans une voiture en stationnement et de ne pas les laisser sans surveillance dans les aéroports, les gares, les agences de location de voiture ou les halls d’hôtels.

En raison du risque élevé de fraude sur les cartes bancaires, il est recommandé d’effectuer les paiements en espèce pour de petites sommes et dans les établissements modestes et, en toutes circonstances, de ne pas perdre sa carte de vue.

Il est enfin rappelé qu’un respect scrupuleux de la réglementation s’impose dans les aéroports et à bord des avions (cf. rubrique transports).

En raison du contexte international actuel et de la sensibilité de l’opinion publique américaine, il est conseillé à nos compatriotes de faire preuve de réserve lors des conversations sur ces sujets dans les lieux publics.

Zone Est :
  • Boston : la circulation à pied et de nuit est à éviter dans les quartiers de Dorchester, Mattapan et Roxbury.
    L’attention des Français doit également être appelée sur une recrudescence de la petite délinquance, observée notamment lors des grandes manifestations culturelles ou sportives et dans certains quartiers touristiques, tels que Chinatown, Fenway et le North End.
  • New-York : faire preuve de vigilance dans les lieux touristiques tels que Times Square ou la Statue de la Liberté ainsi que dans les aéroports, les gares, le métro, les restaurants, musées et certains hôtels du West End. Ne pas se rendre seul à Harlem, dans le Bronx et à Central Park la nuit.
  • Washington : Washington et les principales agglomérations de la circonscription consulaire présentent, comme toutes les grandes villes du monde, des risques en matière de criminalité ordinaire (vols, agressions, etc…), particulièrement à la nuit tombée. Les quartiers suivants de Washington (Nord-est, Sud-est) et de Philadelphie (nord de la ville) en particulier sont sensibles.
Zone Centrale
  • Pittsburgh : éviter les quartiers de Mount Oliver, Hill District, Homewood-Brushton et Hazel Wood.
  • Cleveland : le centre-ville ne présente pas de danger le jour mais est déconseillé la nuit. Certains quartiers des banlieues Nord-est sont également à éviter.
  • Detroit : le centre est déconseillé après la fermeture des bureaux.
  • Chicago : éviter le West Side et le sud de la ville après la 59ème rue.
Zone Sud :
  • Houston : comme dans toutes les grandes villes des États-Unis, il convient de ne pas laisser d’effets personnels dans son véhicule la journée et d’être vigilant lors de ses déplacements dans certains quartiers la nuit (Downtown, parties sud et est de Houston).
  • Saint-Louis : éviter le quartier nord entre l’aéroport et le centre-ville, mais la navette reliant l’aéroport est sûre.
  • Atlanta : être vigilant dans les zones isolées du centre-ville (downtown) après la fermeture des bureaux et privilégier les déplacements en taxi la nuit.
  • La Nouvelle-Orléans : La criminalité à La Nouvelle-Orléans a baissé au premier semestre 2013 (53 meurtres pour 100.000 habitants). La plupart des crimes sont localisés dans des quartiers bien identifiables de la ville. Les zones touristiques sont bien surveillées et restent donc généralement épargnées par les crimes violents. Lorsque l’on visite le Vieux Carré, il convient de ne pas se rendre seul(e) la nuit au-delà du nord-ouest de la rue Dauphine et du nord-est de la rue des Ursulines et lorsqu’on visite le Garden District de ne pas se rendre au nord de l’avenue Saint-Charles et au sud de la rue Magazine.
  • Floride : les agressions contre les touristes et en voiture, fréquentes il y a quelques années, sont devenues rares. Par souci de sécurité, ne pas s’arrêter en dehors des endroits éclairés, en particulier si quelqu’un, au bord de la route ou en voiture, vous invite à le faire. Signaler sa présence à la première station service ou à la police.
Zone Ouest :

- Los Angeles : certaines zones doivent être évitées notamment les quartiers est, sud et sud-est tels Watts, Inglewood et Florence. Bien que la criminalité soit en baisse de manière générale, le nombre de vols, notamment de smartphones, est en hausse. Il est recommandé de garder ses effets personnels sous surveillance dans le centre-ville, sur les lieux touristiques (Hollywood, Santa Monica et Venice Beach) ainsi que dans les parcs d’attraction où des pickpockets sévissent régulièrement.

Risques de catastrophes naturelles et phénomènes météorologiques

Les risques de catastrophes naturelles et de phénomènes météorologiques violents sont beaucoup plus importants qu’en Europe. Il est donc conseillé, avant toute excursion dans un parc naturel ou voyage par la route, de s’informer des prévisions météo et de respecter les consignes données par les autorités locales en cas d’avis de tempête ou de tornade. Dans les parcs naturels, surtout en montagne et dans les régions désertiques, il convient de ne pas s’écarter des sentiers balisés et de s’informer systématiquement auprès des guides locaux.

Ouragans

Les risques d’ouragans sont fréquents tant sur la côte Atlantique que celle du Golfe du Mexique (États de Floride, d’Alabama, du Mississippi, de Louisiane et du Texas) et, dans une proportion moindre, sur les côtes de Géorgie et de Caroline entre début juin et octobre. L’île de Porto Rico est touchée très fréquemment par les dépressions tropicales dont il est toujours difficile de prévoir la trajectoire exacte. Il faut donc être à l’écoute de la radio ou de la télévision de façon régulière lorsqu’un ouragan est annoncé. Deux phases d’alerte : "Hurricane Watch", ou observation, et "Hurricane Warning", lorsque la menace se précise (valables également en cas de tornades - "tornadoes", d’inondations progressives - "floods" et d’inondations subites - "flash floods").

Les ouragans sont classés en 5 catégories (5 signifiant une vitesse de 250 km/heure).

Les consulats généraux des régions concernées par ces phénomènes météorologiques possèdent une ligne d’urgence.

Outre ces lignes téléphoniques, des informations sont mises à jour, au fur et à mesure de l’évolution de la situation, sur le site internet du Consulat Général de France à Miami (www.consulfrance-miami.org), lequel renseigne également sur les précautions à prendre et établit des liens vers les sites internet locaux pertinents.

Dans le cas d’une évacuation obligatoire - "mandatory evacuation", il est conseillé de suivre à la lettre les consignes diffusées par la garde nationale.

Radios affectées à l’information en cas d’alerte :

  • A Houston, Texas, 740 AM.
  • En Louisiane, 870 AM et 101.9 FM.
  • A Biloxi, Mississippi, 90.3 FM.
  • A Tuscaloosa, Alabama, 91.5 FM.
  • En Floride, 162,55 Mhz et 91.3 FM.
Tornades

La saison des tornades débute en mars et s’achève en juin. L’ensemble des Etats suivants est affecté par des tornades, qui peuvent s’avérer particulièrement violentes et meurtrières : Alabama, Arkansas, Caroline du nord, Caroline du sud, Dakota du nord, Dakota du sud, Floride, Géorgie, Illinois, Indiana, Iowa, Kansas, Kentucky, Louisiane, Minnesota, Mississippi, Missouri, Nebraska, Ohio, Oklahoma, Tennessee, Texas, Wisconsin.

Il convient d’être régulièrement à l’écoute de la radio ou de la télévision dès qu’une tornade est annoncée et de se conformer aux consignes de sécurité données par les autorités.

Les sites Internet des consulats de France d’Atlanta, de Chicago, de Houston et de la Nouvelle-Orléans peuvent être consultés pour de plus amples informations, dans la rubrique sécurité.

Risques sismiques

Les risques sismiques sont importants en Californie. Il est impératif de consulter les instructions à suivre en cas de séisme, qui sont disponibles dans les chambres d’hôtels et de prendre connaissance des recommandations d’usage.

Crues

En raison de fortes crues en Alaska à partir de la mi-mai (et qui peuvent se produire jusqu’à la fin du mois d’août), les activités en eaux-vives dans les rivières de cet Etat (pêche, rafting, etc.) présentent un danger (noyades fréquentes). Il est conseillé aux voyageurs de se renseigner localement avant de se livrer à ces activités.

Risques liés au baignades en mer

Sur l’ensemble des côtes, les baignades en mer peuvent être dangereuses (courants forts, requins, raies géantes…) et sont donc fortement déconseillées hors des zones où elles sont autorisées et surveillées.

Attaques de requins :
Pour réduire au maximum le risque d’attaque de requins il est notamment conseillé :

  • de se baigner seulement entre 8 heures du matin et 6 heures du soir, les requins étant surtout actifs à l’aube et au couchant ;
  • de choisir systématiquement des plages surveillées ;
  • de ne pas porter des maillots de bains brillants, des montres ou bijoux ;
  • de ne pas se baigner en cas de blessure et, de manière générale, de perte de sang ;
  • de nager à proximité d’autres baigneurs et loin d’activités de pêche ;
  • d’éviter de faire du surf (en 2000, sur 34 accidents, plus des deux tiers ont concerné des surfeurs opérant sur la côte atlantique, dans le comté de Volusia, région de Daytona).

Si vous apercevez un requin, la meilleure attitude est de s’efforcer de garder son calme et de s’éloigner lentement et sans battre l’eau.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014