Accès rapide :

Sécurité

- La région de Madrid connaît une recrudescence des vols opérés par de faux policiers. Le scénario se déroule toujours à peu près de la même façon : sur les routes / autoroutes autour de la capitale espagnole, une voiture banalisée double le véhicule, le passager avant brandit un badge de police et ordonne un arrêt sur le bas-côté. Sous prétexte de chercher de la drogue, les effets personnels sont fouillés et l’argent et les objets de valeur sont dérobés. Il est recommandé aux voyageurs d’éviter d’emporter avec eux de trop grosses sommes d’argent liquide.

- En Catalogne, des cas de vols sur les autoroutes ont été signalés, principalement après des crevaisons provoquées.

- Les personnes qui se rendent au Maroc en voiture doivent se montrer très vigilantes sur le trajet du retour, avant de passer la frontière espagnole, en inspectant minutieusement l’intérieur de leur véhicule afin d’éviter d’être impliquées, à leur insu, dans des affaires de transport de clandestins ou de drogue.

- Il est rappelé qu’en cas de perte ou vol de documents de voyage (passeport, carte d’identité), la tolérance dont peuvent faire preuve certaines compagnies aériennes en autorisant l’embarquement vers la France d’un ressortissant français sous couvert de la seule déclaration de perte/vol établie par la police espagnole corroborée par celle fournie par les consulats français, n’est pas de règle. Les compagnies aériennes peuvent, comme le prévoient les instructions de l’O.A.C.I., demander la présentation d’un document de voyage valide délivré par une autorité consulaire française (généralement, un laissez passer consulaire, coût 23€).

- Après les attentats du 11 mars 2004 qui ont fait 191 morts et de nombreux blessés dans les gares ferroviaires de Madrid et sa banlieue, les voyageurs sont invités à faire preuve de la plus grande vigilance.


Avertissement concernant la drogue

L’Espagne est le lieu de passage obligé par voie terrestre pour le transport de drogue - quasi exclusivement du haschich - en provenance du Maroc. L’importance du trafic a conduit les autorités espagnoles à durcir les peines depuis le nouveau code pénal de 1995. C’est ainsi que la culture, l’élaboration, le trafic, mais aussi la promotion ou la facilitation de la consommation de drogues toxiques, de stupéfiants ou de substances psychotropes, ou leur simple possession, sont punis d’une peine d’emprisonnement de trois à neuf ans et d’une amende du triple de la valeur de la drogue objet du délit.

Les peines sont aggravées en cas de vente à des mineurs ou à des personnes diminuées psychiquement. Le fait d’appartenir à une organisation même provisoire - pour la justice, cela signifie la simple complicité de deux personnes pour une opération de transport et de revente - entraîne également l’aggravation des peines.

Plus de 200 ressortissants français sont en attente de jugement ou purgent une peine dans les prisons espagnoles pour délit lié à la drogue.

Risques de vols sur les routes

Etre très vigilant vis-à-vis des personnes apparemment bien intentionnées qui proposent leur aide lors d’une crevaison : ce sont souvent des voleurs dont les complices ont crevé le pneu quelques instants auparavant.

Sur l’autoroute :

- ne s’arrêter que sur les aires de services.

- ne pas s’arrêter sur la chaussée, même si on vous fait signe. Ne pas se fier à des inconnus. Se renseigner auprès des autorités de la Police.

- se méfier des signaux de la part d’autres usagers pour indiquer certains incidents survenus à votre véhicule, tels que tuyaux d’échappement qui brûlent ou pneus crevés.

- garder à l’esprit que les aires d’arrêt momentané sont réservées aux arrêts d’urgence. N’y rester que le temps nécessaire.

- lorsque l’on demande de l’aide à partir d’une borne SOS, s’assurer que le véhicule de dépannage qui arrive est bien celui de la société contactée à la suite de l’appel.

A Madrid : Les vols à la tire sont nombreux dans les agglomérations, mais rarement accompagnés de violence. Etre particulièrement vigilant dans les quartiers où sévissent les pickpockets (Callao-Puerta Del Sol, Santa Ana, Parc du Retiro et Musée du Prado, place Colon, aéroports, gares), de même que sur les routes où l’on peut constater la présence de "faux policiers" racketteurs (notamment dans la grande banlieue de Madrid).

Circuler avec les portières des véhicules verrouillées dans les rues du centre ville.

En Andalousie : la petite délinquance est en recrudescence, malgré les renforcements des moyens de la police. Etre vigilant dans les quartiers touristiques (notamment Santa Cruz à Séville).

En Catalogne : à Barcelone, être vigilant dans les zones les plus touristiques (quartier des Ramblas, Maremagnum) et leurs environs, dans lesquels les risques de vols à la tire sont les plus élevés.


Risque sismique

La province de Murcie est située sur une zone d’activité sismique du fait de la fracture allant du golfe de Cadix aux Pyrénées qui sépare les plaques tectoniques africaine et euro-asiatique. Pour obtenir plus d’informations sur la conduite à tenir en cas de séisme, vous pouvez consulter la fiche réflexe de ce site qui est consacrée à ce sujet rubrique " A savoir ".

Les recommandations de base sont les suivantes :

A l’intérieur :

  • s’éloigner des fenêtres, des murs extérieurs, de tout meuble, tableau, luminaire, susceptible de se renverser ;
  • s’abriter sous une table solide ou tout meuble résistant ou rester debout sous un encadrement de porte ;

A l’extérieur :

  • s’efforcer d’atteindre un espace libre, loin des arbres, poteaux électriques, murs ou bâtiments ;
  • dans la voiture, s’arrêter au bord de la route et attendre à l’intérieur la fin des secousses.

Dans tous les cas, il faut conserver son calme, suivre les instructions données et attendre les secours, si nécessaire. Tout séisme important est suivi d’une série de secousses secondaires.

Si un tremblement de terre se produisait lors d’un séjour touristique, il est recommandé à nos ressortissants de prendre immédiatement contact avec leurs familles ou leurs proches afin de les rassurer sur leur sort ou, le cas échéant, en cas de problème de communication avec l’extérieur, avec le consulat de France d’Alicante.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014