Accès rapide :

Infos utiles

Us et coutumes

L’Erythrée compte autant de musulmans (sunnites) que de chrétiens (monophysites pour la plupart, avec d’importantes minorités catholiques et protestantes). Des églises catholiques (offices en langues locales, mais aussi en anglais et en italien) et protestantes (services en langues locales ou en anglais) ainsi que des mosquées existent dans toutes les villes principales.

Législation locale

Les boissons alcoolisées sont autorisées.

En revanche, le trafic et la possession de stupéfiants sont sévèrement réprimés.

Infrastructure routière

Les quatre grands axes routiers du pays (Asmara – Massaoua ; Asmara – Keren – Akordat – Barentu – Teseney ; Asmara – Mendefera – Adi Quala ; Asmara – Dekemhare – Adi Keyh) sont asphaltés. Il s’agit de routes à deux voies de réalisation anciennes. Bien qu’assez bien entretenues, leurs chaussées se dégradent régulièrement et la présence de nombreux nids de poule impose la plus grande prudence. Comme dans de nombreux pays en voie de développement, il est tout à fait déconseillé de rouler après la tombée de la nuit.

Le réseau routier urbain est en assez bonne condition. La circulation est fluide mais l’on roule très lentement dans les villes érythréennes. A Asmara, les piétons et les bicyclettes, extrêmement nombreuses, représentent un vrai danger dès la tombée de la nuit, les rues étant peu éclairées et les cyclistes roulant presque tous sans phares et sans aucune signalisation fluorescente.

Transport aérien

L’Erythrée est desservie par les compagnies Egypt Air (depuis Le Caire), Turkish Airlines (depuis Istamboul) et Qatar Airways (depuis Doha). Plusieurs compagnies placées sur la liste noire européenne desservent également Asmara (Eritrea Airlines ; Nasair, qui opère une ligne entre Khartoum et Asmara).


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016