Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

Sur les principaux axes, les routes sont généralement asphaltées et en bon état. Le reste du réseau est constitué de "ripio", pistes non asphaltées plus ou moins bien entretenues, sur lesquelles il convient d’adopter une conduite prudente.

Le nombre de tués et de blessés sur les routes place l’Equateur dans le peloton de tête des pays à très forte insécurité routière. La plus grande prudence est donc recommandée si vous empruntez les routes équatoriennes qui ne comptent pour la plupart que deux voies, ce qui multiplie les risques de collisions frontales particulièrement meurtrières.

Le transport interurbain en commun n’est pas fiable et reste très fortement déconseillé.

En ville, notamment à Quito et à Guayaquil, la circulation est particulièrement dense et dangereuse et le stationnement s’avère difficile.

Pour une location de véhicule, il est fortement conseillé de s’adresser aux agences connues et de bien vérifier les termes du contrat d’assurance.

En cas d’accident, les procédures de négociation sont longues et difficiles et contraignent de faire appel à un avocat, afin de réduire les frais, voire le temps de détention en général inévitable lors de dommages corporels.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014