Accès rapide :

Entrée / Séjour

Visa

Les ressortissants français sont dispensés de visa. Depuis la signature, le 6 mai 2015, de l’accord d’exemption de visa dans l’espace Schengen pour les ressortissants émiriens, et par mesure de réciprocité, le tampon apposé sur le passeport à l’arrivée aux aéroports de Dubaï et d’Abou Dabi autorise un séjour de 90 jours maximum, en une ou plusieurs fois, sur une durée totale de 180 jours.

Les Français désireux de s’installer aux Emirats arrivent donc sans visa et disposent ensuite d’un délai de 30 jours pour effectuer, via leur employeur, les formalités d’obtention du visa de résidence.

Il est rappelé cependant que les autorités émiriennes conservent toute latitude pour accepter ou refuser l’entrée de ressortissants étrangers sur leur territoire. Plusieurs citoyens français ont ainsi été refoulés à leur arrivée aux Emirats arabes unis (notamment à Dubaï) par la police aux frontières et contraints de retourner vers leur lieu de départ, sans compensation des frais engagés (voyage, hôtel, etc.). Bien qu’aucune motivation ne soit formellement donnée aux voyageurs concernés, ces décisions, qui ne sont pas susceptibles de recours, s’inscrivent dans le cadre des mesures préventives prises par les autorités locales en matière sécuritaire, dans le contexte de la lutte contre le terrorisme.

AVERTISSEMENT : Les autorités locales refusent la délivrance de visas de résidence aux personnes séropositives (pour le VIH), atteintes de la tuberculose ou de l’hépatite B. Elles se verraient aussitôt expulsées du pays. Voir également la rubrique "Santé" de cette fiche.

Taxe aéroportuaire (départ et transit)
Une taxe aéroportuaire de 35 dirhams des Emirats arabes unis par passager (soit environ 8,5 euros) a été mise en œuvre à compter du 30 juin 2016, Elle concerne tous les passagers quittant les Emirats arabes unis par l’un des aéroports de Dubaï ou d’Abou Dabi, y compris les passagers en transit. Sont exemptés de cette taxe les passagers en transit qui ne changent pas d’appareil, à condition que la durée de leur transit n’excède pas 24 heures, ainsi que les personnels navigants et les enfants de moins de deux ans qui n’occupent pas de siège. Cette taxe s’applique sur l’ensemble des billets vendus à partir du 1er mars 2016 (pour Dubaï) ou du 1er mai 2016 (pour Abou Dabi), pour un voyage à partir du 30 juin 2016.

Pour toute information complémentaire, prendre l’attache de l’ambassade des Émirats arabes unis à Paris.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016