Accès rapide :

Infos utiles

Législation locale

La charia demeure la référence de base du droit civil et pénal. Ainsi, la peine de mort est en vigueur, même si les cas d’exécution sont très rares.

Code vestimentaire

Les femmes ne sont pas astreintes au port du voile, ni à aucune contrainte vestimentaire particulière (en dehors des visites de mosquées). Il est cependant recommandé d’adopter des tenues vestimentaires respectueuses des usages locaux.
Les différences culturelles peuvent susciter une interprétation erronée de certains comportements, d’où la nécessité, en dehors des hôtels internationaux, d’adopter une tenue vestimentaire et un comportement discrets, correspondant à la culture locale.

Sur les plages, le nudisme et le monokini sont strictement prohibés.

Délits de mœurs

- L’atteinte aux bonnes mœurs et à la morale publique entraîne des peines allant de 5 à 15 ans d’emprisonnement. Le terme "délit de mœurs" recouvre divers comportements sévèrement punis par la loi. La législation réprime également le racolage, la débauche et la prostitution. Les voies de faits sur la voie publique et le harcèlement des femmes sont très sévèrement réprimés. Des gestes ou des paroles déplacés peuvent avoir de lourdes conséquences.

- Le concubinage et le Pacs ne sont pas reconnus aux Émirats arabes unis, et tombent sous le coup de la loi. Le concubinage peut être sanctionné d’une peine d’emprisonnement pouvant atteindre trois ans. Les relations sexuelles hors mariage sont interdites.

- L’homosexualité est un délit.

- La preuve du mariage des parents est obligatoire pour obtenir des autorités hospitalières le certificat de naissance d’un enfant, document indispensable à fournir pour la déclaration. En l’absence de ce justificatif, les parents s’exposent à un risque d’emprisonnement et l’enfant, qui n’aura pas d’existence légale aux Émirats arabes unis, ne pourra sortir du pays.

Délits économiques et financiers

L’émission de chèques sans provision est passible au minimum d’un mois de prison. L’insolvabilité fait l’objet d’une procédure spéciale qui inclut l’interdiction de sortie du territoire tant que la dette n’a pas été réglée.

Presse

Les journaux, vidéo-cassettes et DVD importés sont soumis à la censure.

Assurance

Nombre d’agences de voyage locales qui organisent des excursions dans le pays, notamment des randonnées dans le désert, ne contractent pas d’assurance à cette fin. Il est conseillé de vérifier ce point avant tout engagement auprès d’elles.

Infrastructure routière

La conduite est à droite. Le réseau routier est excellent, mais la circulation peut être dangereuse, notamment sur l’autoroute reliant Abou Dabi à Dubaï, en raison, d’une part, du non-respect des limitations de vitesse et des distances de sécurité, et, d’autre part, des changements de files intempestifs, par certains conducteurs. Prendre également garde aux arrêts brusques des taxis en ville et à la conduite imprudente des chauffeurs de camion. La mortalité routière est importante, malgré les campagnes de sensibilisation menées régulièrement par les autorités locales. Il est ainsi vivement conseillé d’adopter une conduite prudente et vigilante.

Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire à l’avant du véhicule. L’utilisation du téléphone portable au volant est interdite. Pour les randonnées dans le désert, utiliser un véhicule 4X4, ne pas voyager seul (la présence d’autres véhicules est une sécurité) et se munir d’un téléphone portable.

La location de voiture est subordonnée à la détention du permis de conduire international. En cas d’accident avec un permis français, les assurances sont inopérantes, et le contrevenant est passible d’une forte amende pour défaut de permis.

L’assurance au tiers est obligatoire. En cas d’accident de la circulation, il est recommandé d’attendre l’arrivée de la police. Avant toute réparation de carrosserie, les garagistes exigent le rapport de police expliquant l’incident. La police procède obligatoirement à un prélèvement sanguin pour mesurer le taux d’alcoolémie. La présence d’alcool dans le sang entraîne l’arrestation pour délit de conduite en état d’ivresse, punissable d’une amende minimale de 2000 dirhams et d’une peine d’emprisonnement allant de un à trois mois de prison (voir également rubrique « législation locale »).

De même, les comportements agressifs ou dangereux au volant, ainsi que les gestes obscènes, peuvent entraîner l’arrestation et l’emprisonnement pour une durée allant jusqu’à un mois. Enfin, les responsables d’un accident de la circulation ayant entraîné des dommages corporels sont immédiatement incarcérés pour les besoins de l’enquête. Cette réglementation s’applique aussi bien aux résidents qu’aux personnes de passage.

Les véhicules des résidents doivent faire l’objet d’une visite technique annuelle indispensable au renouvellement de la carte grise.
L’approvisionnement en carburant ne pose aucun problème.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016