Accès rapide :

Dominique

Dominique

Certification ISO
Dernière mise à jour le: 17 novembre 2014 - Information toujours valide le: 28 novembre 2014

Sécurité

Délinquance

On constate une montée progressive de la petite et moyenne délinquance : ces phénomènes sont liés à la situation économique et sociale mais aussi à l’augmentation du trafic de stupéfiants.

Il est recommandé de faire preuve d’une vigilance particulière à l’occasion de la célébration locale du carnaval (en février) et durant le festival de la musique créole (en octobre).

En raison de cette montée de l’insécurité, il est recommandé de suivre les consignes suivantes :

  • éviter les signes extérieurs de richesse tels que bijoux et tenues vestimentaires de valeur qui attirent l’attention et la convoitise ;
  • être particulièrement vigilant lors des opérations de retrait aux distributeurs de billets ;
  • en règle générale, ne pas circuler seul ou dans des endroits isolés particulièrement de nuit ;
  • ne pas résider dans des endroits isolés ;
  • éviter de se rendre dans des lieux isolés tels que plages, sites touristiques sans accompagnateurs locaux de confiance ;
  • vérifier avant le départ le niveau de sécurité offert par les hôtels locaux, celui-ci pouvant varier selon la catégorie et la localisation des établissements ;
  • déposer au coffre de la réception de l’hôtel, si les chambres ne disposent pas d’un coffre individuel, les documents de voyage, les passeports et les valeurs, tout en conservant sur soi une photocopie de son passeport, et ne se déplacer qu’avec le strict nécessaire. De même, il convient de ne pas regrouper dans un seul sac les valeurs et documents administratifs ;
  • pour les plaisanciers, éviter les mouillages en dehors des marinas.
Baignade

Se méfier des courants forts bordant les plages de la côte Est, particulièrement les plages de Rosalie et Bout Sable, à La Plaine.

Randonnées au bord des rivières

Se méfier de la possible rapide montée des eaux de rivière lors de grosses pluies. Attention : ces pluies peuvent être localisées au seul sommet des montagnes, à l’endroit de la source des rivières, et donc ne pas être ressenties immédiatement par les randonneurs en aval.

Il est conseillé d’utiliser les services d’un guide pour les randonnées en montagne.

Risques naturels

Pendant la saison cyclonique, qui peut, certaines années, durer de juin jusqu’au début du mois de décembre, il est recommandé aux voyageurs projetant de séjourner dans le pays de :

  • être attentifs aux informations que pourraient diffuser les autorités locales sur d’éventuels ouragans ou tempêtes tropicales.
  • suivre l’évolution des ouragans sur le site National Hurricane Center basé à Miami ;
  • se conformer aux recommandations qui sont données sur ce site.

Transports

Infrastructure routière

La conduite est à gauche. L’état des routes est variable. Les excès de vitesse et autres incivilités invitent à la plus grande prudence. Il est conseillé de voyager en véhicule 4x4.

Contracter une assurance tous risques lors de la location d’un véhicule.

Entrée / Séjour

La répétition d’incidents conduit à rappeler que la possession d’un passeport en cours de validité est très fortement recommandée pour entrer sur le territoire de la Dominique. La carte nationale d’identité peut être acceptée dans des cas très limités tels que l’arrivée en provenance de Martinique ou de Guadeloupe, sans garantie absolue. A cet égard, il convient de souligner que les douaniers dominiquais sont susceptibles de refuser l’entrée à toute personne porteuse d’une carte d’identité apparemment expirée, même si elle est toujours valide au regard de la loi française (suite à l’extension à 15 ans de la validité des CNIS).

Visa

Un visa valable 30 jours est délivré à l’arrivée au port ou à l’aéroport.

Pour un séjour d’une durée supérieure à 30 jours, il convient de s’adresser aux services de l’Immigration.

Plaisance

L’attention des plaisanciers voyageant à bord de bateaux privés est appelée sur le fait qu’ils doivent se plier aux formalités de douane et de police, à l’entrée comme à la sortie du territoire.

Santé

Consulter, avant le départ, le médecin traitant et contracter une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire.

L’attention des voyageurs est appelée sur la nécessité de contracter une telle assurance même si le voyage envisagé est entrepris à bord d’un bateau individuel. A noter que dans plusieurs hôpitaux, les soins de santé sont à régler d’avance. Il est donc recommandé de s’assurer, avant le départ, que le contrat d’assurance couvre bien ce type de dépense.

Disposer de crèmes répulsives contre les moustiques et les nuées de moucherons (porter des vêtements à manches longues de préférence de couleur claire, jupes longues ou pantalons…).

Vaccinations

Un certificat de vaccination contre la fièvre jaune est exigé, uniquement des voyageurs en provenance d’un pays où sévit un risque de transmission de la fièvre jaune.

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est recommandée.

Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.

Leptospirose

Il s’agit d’une maladie potentiellement grave, transmise par les déjections de certains animaux (dont les rats) qui contaminent le sol et l’eau. Afin de minimiser tout risque de contamination, il convient d’éviter le contact avec les eaux souillées ou les eaux d’égouts, de veiller à une hygiène rigoureuse de son logement (lavage régulier du sol et des surfaces servant à l’alimentation), enfin de prendre toutes mesures permettant de limiter la présence de rongeur (dératisation).

Dengue

Cette maladie virale est transmise par les piqûres de moustiques et se manifeste le plus souvent par un syndrome grippal (fièvre, douleurs musculaires, parfois éruption cutanée). Il convient donc de respecter les mesures individuelles de protection et ce, y compris la journée : vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques. La dengue pouvant prendre une forme potentiellement grave il est vivement recommandé de consulter un médecin en cas de fièvre. La prise d’aspirine est formellement déconseillée. Par ailleurs, il n’existe pas de traitement médicamenteux préventif contre la dengue.

Chikungunya

Une épidémie de chikungunya s’étend dans les Antilles depuis décembre 2013.

Le chikungunya est une maladie virale transmise à l’homme par des moustiques infectés. Elle se caractérise par des symptômes grippaux (fièvre, douleurs musculaires et articulaires).

En prévention, comme pour la dengue, il convient de respecter les mesures habituelles de protection (vêtements longs, produits anti-moustiques à utiliser sur la peau et sur les vêtements, diffuseurs électriques, utilisation de moustiquaires).

Pour plus d’informations sur le chikungunya, consulter le site internet de l’Institut Pasteur.

Infrastructures médicales

L’équipement des hôpitaux en Dominique étant insuffisant, certains malades et blessés sont évacués vers le CHU de Fort-de-France en Martinique ou celui des Abymes en Guadeloupe. En cas d’accident de plongée, le caisson de décompression n’est disponible qu’en Martinique ou en Barbade.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Divers

Toute importation d’animaux domestiques est obligatoirement précédée d’une quarantaine de six mois en Grande-Bretagne.

Il est interdit d’importer des produits alimentaires périssables.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014