Accès rapide :

Dernière mise à jour le : 7 juillet 2016 - Information toujours valide le : 26 juillet 2016

Sécurité

La Croatie est un pays où la délinquance de voie publique (vols, agressions, violences) est très faible. A Zagreb, il convient d’éviter aux heures tardives le passage souterrain de la gare principale.

De manière générale, il convient d’appliquer des règles de prudence élémentaire, en particulier pendant la période touristique, dans les zones de forte affluence, et notamment sur la côte (pickpockets).

Il est vivement recommandé de se munir de photocopies des documents d’identité et des titres de voyage, ou bien de les scanner et de se les envoyer par mail, en pièce jointe, avant de partir. Il sera ainsi facile d’en récupérer une copie en cas de vol ou de perte. Il peut également être utile de conserver sur soi le numéro de téléphone de sa compagnie d’assurance.

Attitudes violentes

Les grands rassemblements nationalistes ou sportifs, particulièrement ceux liés au football, peuvent être l’occasion de violences. Il conviendra d’éviter toute provocation.

Attitudes homophobes

La Croatie est dotée d’une législation très complète en matière de lutte contre toute forme de discrimination. Malgré l’existence de quelques groupuscules ouvertement homophobes, en particulier sur la côte dalmate, les « Gay Pride » se déroulent depuis plusieurs années sans incident.

Sports à risque

De nombreux accidents surviennent chaque été. Il est important de bien respecter les précautions indispensables à la pratique des sports à risque en Croatie (canyoning, plongée, escalade, deltaplane, ULM…).

Il est en outre vivement recommandé de s’assurer au préalable que les personnes en charge de l’encadrement sont compétentes et possèdent les autorisations nécessaires.

Festivals

La disparition inquiétante d’une ressortissante française à l’été 2014 doit inciter les voyageurs à faire preuve de toute la vigilance requise à l’occasion de ce type de rassemblement.

Il est notamment recommandé de consulter l’avertissement (« Présence de mines ») et la carte qui figurent plus bas et de ne pas s’éloigner des lieux de festivité. A titre d’exemple, le festival « Momento Demento » (MODEM) est organisé à 20 km de Slunj à proximité d’une zone minée.

Présence de mines

Il demeure un certain nombre de zones minées en Croatie, résultant du conflit des années 1991-1995. Selon les dernières estimations du Bureau gouvernemental croate pour le déminage et du Centre croate pour le déminage (début 2016), environ 46.000 mines pourraient encore subsister dans différentes parties du territoire croate, totalisant 490 km² (voir les zones en jaune sur la carte ci-dessous). Plus de 13.000 panneaux signalent les sites dangereux.

Dans ces anciennes zones de confrontation, il est recommandé de prêter la plus grande attention aux pancartes et écriteaux (même d’apparence ancienne), de ne pas s’écarter des routes principales ou des chemins balisés, de ne pas camper dans des maisons abandonnées ou sur des terrains proches et de se renseigner localement sur les conditions de sécurité et de circulation. Une grande prudence est d’autant plus recommandée que les crues survenues en mai 2014 au sud de Vukovar ont pu modifier la localisation de certaines mines.

Pour davantage d’informations, vous pouvez consulter les sites http://www.mine.vlada.hr, http://www.hcr.hr/en et http://misportal.hcr.hr (en anglais).

Entrée / Séjour

La Croatie, membre de l’Union européenne depuis juillet 2013, n’est pas encore membre de l’espace Schengen : il est obligatoire d’être en possession de documents d’identité valides pour pouvoir entrer sur le territoire croate, de même que pour le quitter.

Court séjour

Pour un séjour touristique de moins de 3 mois, tous les voyageurs — mineurs inclus — doivent être en possession d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité de validité couvrant toute la durée du séjour. Le livret de famille ne suffit pas : il ne s’agit pas d’un document de voyage.

Les cartes nationales d’identité délivrées à des majeurs entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013 seront encore valables 5 ans après la date de fin de validité indiquée au verso, mais aucune modification matérielle de la carte plastifiée n’en attestera.

En conséquence, de façon à éviter tout désagrément pendant votre voyage, il vous est fortement recommandé de privilégier l’utilisation d’un passeport valide à celle d’une CNI portant une date de fin de validité dépassée, même si elle est considérée par les autorités françaises comme étant toujours en cours de validité.

Si vous voyagez uniquement avec votre carte nationale d’identité, vous pouvez télécharger et imprimer une notice multilingue expliquant ces nouvelles règles à l’adresse suivante : http://media.interieur.gouv.fr/interieur/cni-15ans/document-a-telecharger-croatie.pdf

Entrée par voie routière

Si vous voyagez par la route et passez par les autoroutes et voies rapides de la Slovénie pour rejoindre la Croatie, l’achat d’une vignette slovène est obligatoire. Cette vignette, à coller obligatoirement sur le pare-brise du véhicule, doit être achetée dès l’entrée sur le territoire slovène ; elle est aussi en vente dans les stations-service italiennes et autrichiennes avant la frontière slovène. Toute personne circulant en Slovénie sans vignette valide est systématiquement punie d’une forte amende. Les autorités peuvent confisquer les documents des contrevenants (carte nationale d’identité, passeport, carte grise du véhicule, permis de conduire) jusqu’au paiement de l’amende (150 €) et l’achat de la vignette (15 € pour une vignette valable une semaine).

Circulation des mineurs

La police à la frontière prête la plus grande attention aux mineurs, qu’ils voyagent seuls ou accompagnés d’un adulte, détenteur ou non de l’autorité parentale. Tout mineur doit être muni d’un passeport individuel ou d’une carte nationale d’identité à son nom en cours de validité.

S’il s’agit d’un voyage d’un groupe de mineurs accompagnés d’adultes non détenteurs de l’autorité parentale, il est conseillé de préparer une liste nominative.

Entrée d’animaux de compagnie

L’entrée d’animaux de compagnie est soumise au respect rigoureux de la réglementation croate. Si les animaux ne remplissent pas toutes les conditions (vaccins, rappels, titrage des anticorps, document d’identité, certificat vétérinaire, micropuce, nombre maximal, etc.) lors de l’arrivée au poste-frontière habilité, l’entrée en Croatie pourra être refusée et les animaux mis en quarantaine. Il convient de consulter les informations publiées sur la page correspondante sur le site de l’Office national croate de Tourisme.

Santé

Se munir de la carte européenne d’assurance maladie à demander à sa caisse d’assurance maladie au moins 15 jours avant le départ. Pour plus d’information, consulter le site de l’Assurance Maladie en ligne. Avant le départ, consulter son médecin traitant et contracter une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire.

Vaccinations

Aucune vaccination n’est obligatoire. Pour autant, un déplacement en Croatie peut être l’occasion de mettre à jour les vaccinations usuelles, en particulier la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite +/- coqueluche.

La vaccination préventive contre les hépatites A et B peut être conseillée. Pour les voyages itinérants la vaccination contre la fièvre typhoïde peut être proposée.

Enfin, selon les lieux fréquentés et la durée du séjour, la vaccination préventive contre l’encéphalite à tique d’Europe centrale pourra être conseillée, en particulier pour les séjours en zone forestière.

Dans tous les cas, il convient de prendre l’avis de son médecin traitant ou d’un centre de conseils aux voyageurs.

Quelques règles simples

• veiller à sa sécurité routière (port de la ceinture de sécurité en automobile ou du casque en moto)
• emporter dans ses bagages les traitements habituellement suivis, en quantité suffisante pour le séjour. Se munir de l’ordonnance (si possible traduite en Croate ou en Anglais) afin de pouvoir la présenter aux autorités de contrôle aéroportuaires.

VIH - Sida

Il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Liste de Médecins et hôpitaux.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Législation locale

L’usage et le transport de drogues douces ou dures, même en faibles quantités, sont punis de peines pouvant aller d’une amende à un an de prison. En cas de trafic de drogue, la peine va d’un à dix ans de prison.

Le port de toute bombe lacrymogène, considérée comme une arme chimique, est formellement interdit en Croatie. Le contrevenant est passible d’une forte amende et d’une reconduite à la frontière.

Dans ces deux cas, les contrevenants, en cas d’interpellation, sont déférés dans les 24 à 48 heures devant un tribunal, qui prononce un jugement immédiat.

La vente d’alcool et de cigarettes est interdite aux personnes âgées de moins de 18 ans.

Douanes

Pour les renseignements concernant les règles douanières en Croatie : cliquer ici.

Camping sauvage

Le camping sauvage est strictement interdit en Croatie et puni de fortes amendes, payables sur le champ. Cette interdiction vaut également pour les camping-cars qui doivent stationner sur les aires de camping prévues à cet effet.

Animaux sauvages

Il n’est pas rare de rencontrer des loups ou des ours lors d’une randonnée dans un parc national et en montagne.

Feux de forêt

D’importants feux de forêt sévissent pendant la période estivale. Il convient donc de faire preuve d’une vigilance accrue et de respecter les mesures de prévention contre le déclenchement des incendies.

Informations générales et état du réseau

La Croatie est dotée d’un réseau routier étoffé, à l’état satisfaisant. Il est conseillé de faire preuve de la plus grande vigilance au volant, notamment sur les routes secondaires mais aussi en ville et sur les axes où le trafic est très intense.

Informations sur l’état du trafic routier :

  • à la radio, fréquence 98.5 Mhz (l’été en plusieurs langues)
  • par téléphone au +385 1 46 40 800 (service disponible 24h24, seulement en croate)
  • par Internet sur le site www.hac.hr (version en langue anglaise).
Règles de circulation

Les véhicules circulent à droite, feux de croisement allumés entre octobre et mars durant l’heure d’hiver (aux mêmes dates qu’en France).
La vitesse, sauf indications explicites, est limitée à 130 km/h sur autoroute, 90 km/h sur les routes nationales et à 50 km/h en agglomération.
Le port de la ceinture de sécurité est obligatoire pour le chauffeur et les passagers du véhicule.
L’usage du téléphone portable est interdit au volant. Cependant, l’usage d’un appareil muni d’un kit « mains libres » est autorisé.

Le taux d’alcoolémie au volant est limité à 0,5 g/L (0 g/L pour les moins de 25 ans) en cas de contrôle inopiné, et à 0 g/L en cas d’accident. La conduite en état d’ébriété entraîne le paiement d’une amende et le retrait immédiat du permis de conduire.

Permis de conduire

Le permis de conduire français est reconnu en Croatie (véhicule privé ou de location). Il est nécessaire de se munir de la carte grise et de la carte verte internationale d’assurance automobile. Le véhicule doit être assuré sur le territoire croate (sigle HR sur la carte verte ou, à défaut, souscription d’un complément d’assurance à la frontière).

En cas d’accident

En cas d’accident, la présence de la police pour établir un constat est obligatoire. Tout départ du lieu de l’accident peut être considéré comme un délit de fuite. Pour appeler la police, composer le 92 (à partir d’un portable étranger, composer le 020092).

Les amendes doivent être payées immédiatement. En outre, une procédure judiciaire peut être engagée. Les personnes concernées sont convoquées au tribunal dans les 24 heures et l’affaire est aussitôt jugée. Afin de s’assurer de leur comparution au tribunal, la police peut saisir les documents de voyage et/ou le permis de conduire.

En cas d’accident grave, il est recommandé de prévenir la section consulaire de l’Ambassade de France.

Plus d’informations sur les procédures en vigueur en cas d’accidents ou de contraventions : cliquer ici.

Navigation de plaisance

Si vous comptez naviguer le long des côtes croates avec votre propre bateau, sachez que vous devez déclarer le bateau ainsi que l’équipage auprès des services locaux (capitaineries) du ministère croate de la mer, du tourisme et du transport.

Vous devrez également payer des droits de mise à l’eau de bateau transportable ou des droits d’entrée dans les eaux croates sous la forme d’une vignette valable un an et obligatoire pour tout bateau de tourisme étranger.

Pour ce faire, le propriétaire ou skipper du bateau pénétrant dans les eaux territoriales croates doit se rendre à la capitainerie du port international le plus proche (pas dans les marinas) afin de passer le contrôle d’immigration et d’acheter la vignette. Si le bateau est transporté par voie terrestre en Croatie ou a été placé dans une marina/port croate, son propriétaire ou skipper doit également acheter une vignette avant son départ du port.

Pour louer un bateau en Croatie, il est nécessaire d’avoir un permis de navigation (permis A ou permis côtier, valable jusqu’à 5 miles sans limitation de puissance ou de longueur de bateau) ainsi qu’un permis radio VHS.

Pour plus d’informations, vous pouvez, consulter le site Internet du Ministère croate du tourisme : http://www.mint.hr.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Pour un séjour de moins de 3 mois, les voyageurs d’affaires français ne sont pas soumis à l’obligation de visa. Tous les voyageurs — mineurs inclus — doivent être en possession d’un passeport ou d’une carte nationale d’identité dont la validité couvre toute la durée du séjour.

Pour plus d’informations, consultez la rubrique Entrée/Séjour de la présente fiche.

Données économiques

Avec une population de 4 millions d’habitants, le pays dispose en 2014 d’un PIB par habitant de 13507 dollars et d’un PIB de 57 milliards de dollars. Le PIB du pays a crû de -2,1% par an entre 2009 et 2014.

La Croatie est le 77 ème client de la France et son 42 ème excédent. La France a exporté vers la Croatie 307 millions d’euros de biens en 2014. Les exportations ont augmenté de 1% par an entre 2009 et 2014. Le solde commercial de la France avec le pays s’établit à 159 millions d’euros.

Plusieurs opportunités d’affaires dans les secteurs du tourisme, agro-industries, agriculture, mais aussi dans le domaine de l’énergie (appel d’offre pour des projets d’hydrocarbures dans l’Adriatique, gazoduc Ionien-Adriatique, projets hydroélectriques) et du traitement de l’eau, sur fonds structurels européens.

2 entreprises du pays sont implantées en France.

La Direction des entreprises et de l’économie internationale du ministère des Affaires étrangères et du Développement international vous propose de consulter la fiche repères économiques Croatie.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Bureau de Zagreb – CROATIE
Adresse : Hebrangova 2, 10000 Zagreb (Croatie)
Tél. : +385 1 48 25 420
Télécopie : +385 1 489 36 78
Courriel : zagreb@dgtresor.gouv.fr
Site internet : http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/croatie

  • CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Annuaire pour la Croatie.

  • Atout France

http://atout-france.fr/notre-reseau/croatie-serbie-slovenie

  • FMI

Sites internet :

La Croatie et le FMI.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016