Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

Lors d’un court séjour, la détention d’un permis de conduire international ou ivoirien n’est pas obligatoire. Un permis de conduire français suffit pour conduire en Côte d’Ivoire.

Le réseau routier comprend environ 68.000 km de routes classées dont 6.500 km de routes bitumées. De grands travaux ont été lancés depuis la fin de la crise pour rénover les axes routiers.

La circulation, même sur les voies goudronnées, est dangereuse et les accidents mortels sont nombreux. La plus grande prudence est de rigueur, d’autant que les services de secours sont souvent défectueux voire absent dans les zones reculées. Il est donc vivement conseillé de rouler, si possible, en convoi d’au moins deux voitures. Il est fortement déconseillé de rouler la nuit.

En cas d’accident, ne pas déplacer le véhicule, prévenir la police ou la gendarmerie qui se déplacera et établira un constat. Si l’on renverse un piéton hors d’une agglomération, il est préférable d’aller immédiatement au poste de police, gendarmerie ou pompier le plus proche, plutôt que de rester sur place (risque de réactions de foules parfois incontrôlées). L’assurance automobile est obligatoire. En cas d’accrochage, ne pas déplacer les véhicules.

Réseau ferroviaire

Le transport ferroviaire reste limité en Côte d’Ivoire. La société Sitarail assure le transport ferroviaire marchandises et passagers en Côte d’Ivoire et au Burkina Faso.

Transport aérien

Abidjan est un hub aérien pour les capitales de la sous-région. Plusieurs compagnies assurent des liaisons quotidiennes avec la France. Les compagnies françaises Air France et Corsair desservent directement Abidjan.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015