Accès rapide :

Infos utiles

Avertissement

L’usage et le trafic de drogue, sous toutes leurs formes, sont strictement interdits.
Le consommateur, qui est systématiquement placé en détention provisoire, encourt une peine pouvant aller jusqu’à 5 ans d’emprisonnement. Quant au trafiquant, il risque une peine d’emprisonnement à perpétuité.
Lorsque le délinquant est d’origine étrangère, la sanction pénale est, le plus souvent, suivie d’une mesure d’expulsion.
Certains médicaments couramment prescrits en France ne sont pas autorisés en Corée. Renseignez-vous auprès d’un médecin coréen en cas d’expédition par la poste de médicaments depuis la France et consultez le site des douanes english.customs.go.kr .

Législation locale

La conduite en état d’ivresse est sévèrement réprimée (le permis peut être retiré et, si l’accident est grave, il peut y avoir une peine de prison).

La prostitution est illégale. En principe, tout contrevenant étranger s’expose à une peine d’emprisonnement ou à une amende et à voir son nom publié dans la presse et communiqué à son employeur.

Coût de la vie

De nombreux touristes se laissent surprendre par le coût particulièrement élevé de la vie en Corée. Il convient de se munir de ressources suffisantes pour la durée prévue du voyage (notamment pour le transport et l’hébergement).

Climat

Pendant la mousson d’été, les typhons que subit chaque année la péninsule coréenne provoquent souvent de graves inondations.

Infrastructure routière

Réseau autoroutier étendu et de bonne qualité, interdit toutefois aux monocycles. Réseau secondaire de qualité parfois médiocre du fait des conditions climatiques.

Circulation difficile dans les grandes villes comme Séoul ou Pusan (trafic important, absence de noms de rues et de numéros d’immeubles, rareté des panneaux signalétiques en anglais en dehors des agglomérations importantes).

Il existe deux catégories de taxis :
- les taxis de luxe (noirs) seuls habilités à délivrer un reçu ;
- les taxis ordinaires qui peuvent prendre, au cours d’une course, un autre passager allant dans la même direction.

En cas d’accident, l’étranger est souvent considéré comme responsable. En cas d’accrochage, il est d’usage de régler immédiatement le coût estimé de la réparation. Si l’accident est plus sérieux, mieux vaut laisser sa carte de visite afin que l’affaire soit traitée directement par un collaborateur ou un proche coréen. Même si l’accrochage est bénin, ne pas s’arrêter est considéré comme un délit de fuite et peut donner lieu à des poursuites pénales, voire à une incarcération assortie ou non d’un sursis. Pour l’établissement d’un constat à l’amiable, solliciter l’assistance de la police locale (en cas de problème sérieux, celle de l’ambassade) et ne jamais signer un document en coréen non accompagné d’une traduction certifiée conforme.

La prise des empreintes digitales par les services de police est une procédure extrêmement courante en Corée en cas d’interpellation, notamment en cas d’accident de la circulation s’il y a dommages corporels. Il convient de ne pas s’y soustraire.

Un permis coréen ou international est indispensable pour conduire un véhicule motorisé en Corée.

Réseau ferroviaire

La mise en service en 2004 d’un réseau de trains à grande vitesse (KTX) entre les principales villes du pays permet des déplacements rapides à l’intérieur de la Corée. Toutefois les lignes qui ne sont pas desservies par le KTX sont lentes. Les trains sont confortables, ponctuels, et assurent avec fiabilité les liaisons entre les villes du pays.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016