Corée du Nord

Dernière mise à jour le : - Information toujours valide le :

Sécurité

La France n’a pas de relations diplomatiques avec la République populaire démocratique de Corée (RPDC). En cas de difficulté, l’ambassade de France en Chine est compétente pour porter assistance aux Français se trouvant en Corée du Nord sous réserve des contraintes pouvant être imposées par les autorités nord-coréennes.

Le caractère répressif du régime nord-coréen, le non-respect des droits et des libertés des individus, la poursuite de tirs balistiques et d’essais nucléaires et l’attitude de provocation vis-à-vis de la communauté internationale créent un climat d’incertitude et d’imprévisibilité.

Les déplacements en Corée du Nord sont déconseillés sauf raison impérative.
Les Français devant s’y rendre pour des raisons impératives doivent ainsi faire preuve de la plus grande prudence et de la plus grande vigilance. Ils sont invités, avant tout déplacement, à se tenir informés de la situation sécuritaire et politique et à s’inscrire sur le service Ariane.

Les voyages touristiques sont déconseillés. La Corée du Nord n’est pas couverte par toutes les assurances voyage, certaines excluant cette destination ou fixant des limites à leur intervention.

Le tourisme individuel en Corée du Nord n’est généralement pas admis. Seules quelques agences de voyages reconnues par le gouvernement nord-coréen sont habilitées à organiser des séjours dans le pays. Ces séjours sont autorisés par le gouvernement nord-coréen et les voyageurs sont étroitement surveillés. Les chambres d’hôtel, les téléphones et les télécopieurs sont surveillés.

Le Bureau français de coopération en Corée du Nord, ouvert en 2011, a pour double mission de contribuer à l’assistance de la population nord-coréenne et de poursuivre les activités de coopération dans les domaines linguistique, éducatif et culturel. S’il n’a pas de compétence consulaire, il est toutefois conseillé, en cas d’urgence, de le contacter en priorité. Ce Bureau peut servir d’intermédiaire pour joindre l’ambassade de France en Chine ou le Consulat général de France à Shenyang.

En vertu de l’article 23 du Traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, la protection consulaire peut être exercée, pour les Etats membres non représentés, par les ambassades européennes présentes. L’Allemagne, le Royaume Uni et la Suède disposent d’une ambassade située dans le même complexe que le Bureau français de coopération, à l’adresse suivante :

Munsu-dong (quartier diplomatique)
Rue Daehak
District de Taedonggang
Pyongyang - République populaire démocratique de Corée

RISQUES ENCOURUS ET RECOMMANDATIONS ASSOCIÉES

Recommandations et interdictions

Les voyageurs doivent veiller à ne pas exprimer des critiques et des observations relatives au système politique et son dirigeant. Des gestes en apparence bénins peuvent être considérés par les autorités nord-coréennes comme un manque de respect et un crime grave passible de lourdes peines.

Les motifs de détentions ne sont pas systématiquement notifiés et les procédures prévues par la loi ne sont généralement pas respectées. En cas d’arrestation, aucune assistance juridique n’est prévue pour les ressortissants étrangers. Les autorités nord-coréennes se réservent le droit de refuser les visites consulaires.

Toute activité non autorisée de nature politique ou religieuse, y compris la possession de bibles ou autres documents à caractère religieux, risque d’entraîner une interpellation.

Les étrangers peuvent être verbalisés voire arrêtés s’ils sont surpris en train d’effectuer des achats dans des magasins non autorisés aux touristes, ou des opérations de change de devises dans des bureaux non officiels.
Les autorités nord-coréennes cherchent à décourager tout contact entre les Coréens du Nord et les étrangers.

Voyage en avion à destination de la Corée du Nord

Pyongyang est desservie depuis Pékin par Air China et Air Koryo, compagnie aérienne nationale de Corée du Nord. Air Koryo exploite également des lignes régulières vers Shenyang et Vladivostok et des vols occasionnels vers d’autres villes de Corée du Nord. Tous les aéronefs exploités par Air Koryo, à l’exception de deux Tupolev 204, se sont vu refuser l’autorisation d’exploiter des services vers l’UE pour violation des normes de sécurité internationales. Des incidents récurrents affectent les vols de cette compagnie. Les dispositifs de prise en charge et d’accompagnement des voyageurs ne sont pas suffisants. Il est conseillé aux voyageurs étrangers d’éviter d’utiliser Air Koryo tant que les conditions de sécurité essentielles ne seront pas respectées.

Situation d’urgence

En cas de crise ouverte, les possibilités d’évacuation sont limitées. Les liaisons aériennes, sont peu nombreuses et insatisfaisantes en termes de sécurité, les routes menant aux frontières chinoises ou russes sont en mauvais état, susceptibles de devenir rapidement congestionnées. Des autorisations de circulation sont nécessaires.

Risques naturels

La mousson s’étend de la fin de juin à août. Les pluies diluviennes peuvent causer des inondations et des glissements de terrain. Les typhons peuvent se produire en août et en septembre. Ces tempêtes peuvent être très meurtrières, et endommager considérablement les infrastructures. Les voyageurs doivent se tenir informés des prévisions météorologiques régionales avant un déplacement en Corée du Nord et sont invités à consulter la rubrique Infos Pratiques/Risques Naturels.

Produits stupéfiants

La possession, la consommation et le trafic de produits stupéfiants entraînent des sanctions sévères. Les personnes reconnues coupables peuvent être condamnées à des amendes élevées et à des peines d’emprisonnement.

ZONES DE VIGILANCE

Déplacements intérieurs

Les déplacements à l’intérieur de la Corée du Nord sont limités et surveillés par les autorités locales. Les visiteurs étrangers doivent être en permanence accompagnés par un guide local.

La frontière avec la Corée du Sud ne peut être franchie sans autorisation. Il convient d’éviter de s’en approcher.

Entrée / Séjour

FORMALITÉS D’ENTRÉE

Un visa est exigé pour l’entrée sur le territoire de la Corée du Nord. Il peut être obtenu auprès de la Délégation générale de la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord) en France :
3 rue Asseline - 75014 Paris
Tél. : 01 56 54 26 00 - Fax : 01 40 47 97 54

Il convient de s’assurer que ce visa comporte une date de validité.

Une fois sur place, les étrangers dont le séjour est supérieur à 24 heures doivent s’enregistrer auprès du ministère des Affaires étrangères local. Cette démarche est automatiquement effectuée par la plupart des hôtels de Pyongyang.

La plupart des voyageurs se rendant en Corée du Nord à partir de la Chine, il est vivement recommandé de s’assurer que l’on dispose d’un visa chinois avec une durée, une validité et un nombre d’entrées suffisants (double entrée minimum).

Les journalistes professionnels doivent obtenir une autorisation spéciale pour séjourner en Corée du Nord, et ne peuvent y entrer avec un visa touristique, quel que soit le motif de leur séjour.

RÈGLEMENTATION DOUANIÈRE

Il est interdit d’importer du matériel audio, y compris des radios à ondes courtes et des appareils de télécommunication comme les téléphones cellulaires et les ordinateurs. Ces articles (dont le téléphone portable et le GPS) sont retenus à l’arrivée, et sont habituellement rendus aux voyageurs au moment de leur départ.

Les autorités peuvent également saisir les livres, revues, cassettes audio et vidéo et documents destinés au prosélytisme religieux ou qu’elles jugent à caractère politique ou pornographique.

Il est interdit d’introduire en Corée du Nord des documents rédigés en coréen.

Santé

Le système de santé nord-coréen est déficient et manque des équipements, du matériel médical et des médicaments essentiels. Ces carences peuvent avoir de graves conséquences pour les voyageurs en cas de maladie ou d’accident sur place. Un séjour à l’étranger implique pour tout voyageur de prendre certaines précautions de santé. La rubrique ci-dessous mentionne les indications essentielles. Toutefois, ces indications ne dispensent pas le voyageur d’une consultation avant le départ chez son médecin traitant et/ou dans un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages (et ceci suffisamment longtemps avant le départ, pour permettre le cas échéant les rappels de vaccins).

Avant le départ

• Frais d’hospitalisation et dépenses de santé

Afin de faire face aux frais d’hospitalisation et aux dépenses de santé parfois très élevées à l’étranger, il est impératif de disposer d’un contrat d’assistance ou d’une assurance permettant de couvrir tous les frais médicaux (chirurgie, hospitalisation …) et de rapatriement sanitaire, au risque de ne pas avoir accès aux soins, y compris en cas d’urgence vitale. Ces frais ne pourront en aucun cas être pris en charge par le Ministère des Affaires Etrangères qui par ailleurs ne dispose pas de représentation diplomatique sur place.
Les évacuations médicales sont très difficiles à organiser en Corée du Nord : les personnes dont l’état de santé est instable doivent donc prendre en considération ce paramètre avant d’y effectuer un voyage. Les voyageurs doivent également vérifier que la Corée du Nord n’est pas une destination exclue par leur assureur.

Les hôpitaux nord-coréens sont très déficients, y compris dans la capitale et même pour des soins bénins. Il est rare d’y trouver du personnel parlant une langue étrangère occidentale. A Pyongyang, le seul établissement ouvert aux étrangers est « l’hôpital de l’Amitié », dont la qualité des prestations est insuffisante. Il est par ailleurs recommandé d’éviter de subir toute intervention chirurgicale dans un hôpital nord-coréen.

• Recommandations pour votre Santé

Consultez si besoin votre médecin traitant ou un centre de vaccination international pour faire une évaluation de votre état de santé, et bénéficier de recommandations sanitaires notamment sur les vaccinations. Consultez éventuellement votre dentiste avant votre départ.

Il est difficile de se procurer des médicaments. À cet égard, il est recommandé de se constituer une pharmacie personnelle en conséquence et n’emportez que les médicaments nécessaires ; ne consommez jamais des médicaments achetés dans la rue (risque de contrefaçons). Pour plus d’informations, consultez le fiche Info Pratique.

• Vaccinations

  • Dans la perspective d’un voyage en Corée du Nord, aucune vaccination n’est obligatoire mais certaines vaccinations sont recommandées ; Assurez-vous d’être à jour dans vos vaccinations habituelles mais aussi liées à toutes les zones géographiques visitées ;
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite (DTP) est recommandée en incluant Rubéole Oreillons et Rougeole chez l’enfant ; la vaccination antituberculeuse est également souhaitable.
  • En fonction des conditions locales de voyages, les vaccinations contre la fièvre typhoïde et les hépatites virales A et B peuvent être recommandées.
  • La vaccination contre la rage peut également être proposée dans certains cas en fonction des conditions et lieux de séjour. Demandez conseil à votre médecin ou à un centre de vaccinations internationales.
  • Enfin, pour des séjours en zone rurale, une vaccination contre l’encéphalite japonaise peut être nécessaire. Outre la vaccination, cette maladie virale étant transmise par les piqûres de moustiques, il est nécessaire de recourir à des mesures de protection contre les moustiques.
RISQUES SANITAIRES

• Maladies transmises par les moustiques

Paludisme
Pour ceux qui souhaitent voyager dans les régions du sud du pays, où le paludisme est présent, mais sous une forme limitée, une prophylaxie appropriée est recommandée : il convient de s’adresser avant le départ à son médecin traitant ou à un centre hospitalier spécialisé dans la médecine des voyages. Les mesures classiques de protection contre les moustiques durant la soirée et la nuit sont fortement recommandées (cf. ci-après).

Mesures générales de prévention pour se protéger des moustiques :

Encéphalite japonaise

Cette maladie, qui n’existe qu’en Asie, se transmet par des moustiques, en zone rurale. Dans le cadre d’un voyage touristique, la vaccination contre l’encéphalite japonaise n’est pas recommandée systématiquement pour tous les voyageurs qui se rendent en Asie ou en Océanie. Il semble que les mesures physiques contre les moustiques (vêtements longs, répulsifs, moustiquaires…) soient une arme efficace.

Épidémie de grippe aviaire
Il est recommandé de :

  • éviter tout contact avec les oiseaux et les volailles vivantes ou mortes non cuites, et plus généralement avec les animaux sauvages et d’élevage (notamment les volailles et porcs). Eviter notamment les zones d’élevages, les marchés aux animaux et les zoos. Eviter également le contact avec leurs déjections ;
  • se laver les mains régulièrement avec de l’eau savonneuse ou avec des solutions de lavage hydro-alcooliques ;
  • éviter la consommation de produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier pour la viande et les œufs.

Fièvre Typhoïde
La fièvre typhoïde est une maladie bactérienne liée aux salmonelles. Les symptômes associent notamment une forte fièvre et des troubles digestifs et imposent une consultation médicale urgente car des complications graves sont possibles. Les précautions d’usage sont recommandées (cf. hygiène alimentaire).

Infection par le virus VIH – MST
Concernant les maladies sexuellement transmissibles, il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

MESURES D’HYGIÈNE ALIMENTAIRE

Préservez-vous des contaminations digestives ou de contact :

  • Se laver les mains régulièrement avec des solutions de lavage hydro-alcooliques, surtout avant et après les repas ou le passage aux toilettes ;
  • Eviter la consommation de produits alimentaires (poisson, viande, volaille, lait) crus ou peu cuits ; Peler les fruits ou légumes ou bien les laver (à l’eau saine) ;
  • Eviter les crudités, coquillages, plats réchauffés et buffets froids ;
  • Ne boire que de l’eau ou des boissons encapsulées ou de l’eau rendue potable (filtration, ébullition ou à défaut produit désinfectant) ;
  • Eviter les glaçons et glaces, ainsi que la consommation de jus de fruits frais, de légumes crus et de fruits non pelés. Ne consommer le lait que pasteurisé ou bouilli ;
QUELQUES RÈGLES SIMPLES
  • Ne pas approcher les animaux errants et les chiens (risque de morsure et de rage) ; ne pas caresser les animaux rencontrés.
  • Veiller à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité, port du casque en deux roues).
  • Ne jamais consommer de médicaments achetés dans la rue.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

- Institut Pasteur
- Institut National de Veille Sanitaire
- Prévention des risques majeurs - Risques sanitaires
- Organisation mondiale de la santé (OMS)

Infos utiles

TRANSPORT

Transports aériens

La compagnie aérienne nord-coréenne Air Koryo est inscrite sur laliste des compagnies aériennes qui font l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’UE.

Transports publics

Les transports publics ne sont pas ouverts aux étrangers (sauf le métro avec autorisation et guide). Les quelques taxis de Pyongyang ne prennent pas les étrangers sans guide coréen.

Réseau routier

Les touristes ne sont pas autorisés à conduire des véhicules dans le pays et le permis de conduire international n’est pas reconnu. Les représentants locaux des voyagistes ou les autorités assurent habituellement les déplacements des visiteurs.. Il peut arriver que les voyageurs doivent présenter leurs documents aux postes de contrôle policier, souvent situés à l’entrée des villes, avant de pouvoir poursuivre leur voyage.

Réseau ferroviaire

Le réseau ferroviaire est très limité, et les trains sont souvent retardés en raison de coupures d’électricité.

Le seul trajet en train autorisé est celui qui relie la Chine à Pyongyang. Il faut prévoir d’apporter de quoi se nourrir et se désaltérer. Le trajet Pékin-Pyongyang est desservi quatre fois par semaine. La durée du trajet est d’environ 24 heures.

LÉGISLATION LOCALE

Aucun texte ou jurisprudence ne définit les infractions. Les droits fondamentaux ne sont pas respectés dans de nombreux cas. Des arrestations arbitraires, y compris de ressortissants étrangers, sont régulièrement signalées. Les délits graves peuvent entraîner l’emprisonnement ou même la peine capitale. Les personnes arrêtées ne sont pas nécessairement informées des faits qui leur sont reprochées et ceux-ci ne sont pas systématiquement établis. Les peines d’emprisonnement sont purgées sur place.

Les conditions de détention dans les prisons ordinaires sont particulièrement sévères, comme l’a relevé la commission d’enquête mise en place en 2013 par le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU : privation de nourriture, soins médicaux inadaptés, manque d’hygiène, travail forcé voire traitements inhumains.

Il est interdit de photographier les aéroports, les routes, les ponts, les ports et les gares ; les contrevenants risquent de se voir confisquer leur équipement photographique ou d’être mis en détention.

Avant de prendre des photos, les voyageurs doivent demander la permission au guide qui les accompagne.

CONTACTS UTILES

Représentations diplomatiques de l’Union européenne
o Ambassade d’Allemagne à Pyongyang Tel : +850 02 381 7385
o Ambassade du Royaume Uni à Pyongyang Tel : +850 02 381 7980
o Ambassade de Suède à Pyongyang Tel : +850 02 381 7485 ou +850 02 381 7904

Bureau français de coopération en Corée du Nord Tél portable du Directeur : +850 191 250 1660

Hôpitaux
o Clinique des Nations Unies (Pyongyang) : +850 02 381 7585 / +850 02 381 7220 ext. 5116

PLAN DU SITE