Accès rapide :

Transports

Transports aériens

La compagnie aérienne nord-coréenne Air Koryo est inscrite sur la liste des compagnies aériennes qui font l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’UE.

Déplacements intérieurs

Les déplacements à l’intérieur de la Corée du Nord sont limités et surveillés par les autorités locales. Les visiteurs en voyages d’affaires ou de tourisme sont en permanence accompagnés par un guide local.

Transports publics

Les transports publics ne sont pas ouverts aux étrangers (sauf le métro avec autorisation et guide). Les quelques taxis de Pyongyang ne prennent pas les étrangers sans guide coréen.

Le seul trajet en train autorisé est celui qui relie la Chine à Pyongyang. Il faut prévoir d’apporter de quoi se nourrir et se désaltérer.

Réseau routier

Les touristes ne sont pas autorisés à conduire des véhicules dans le pays et le permis de conduire international n’est pas reconnu. Les représentants locaux des voyagistes ou les autorités assurent habituellement les déplacements des visiteurs. Peu de voitures circulent et les routes principales sont en bon état. Certaines routes rurales sont toutefois dangereuses. Il peut arriver que les voyageurs doivent présenter leurs documents aux postes de contrôle policier, souvent situés à l’entrée des villes, avant de pouvoir poursuivre leur voyage.

A Pyongyang, un très petit nombre de taxis est disponible à l’extérieur des hôtels, mais les chauffeurs sont réticents à prendre en compte les étrangers qui ne sont pas accompagnés par un guide local ou un interprète.

Réseau ferroviaire

Le réseau ferroviaire est très limité et les trains sont souvent retardés en raison de coupures d’électricité.

Le trajet Pékin-Pyongyang est desservi quatre fois par semaine. La durée du trajet est d’environ 24 heures.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014