Accès rapide :

Corée du Nord

Corée du Nord

Dernière mise à jour le: 5 novembre 2014 - Information toujours valide le: 18 décembre 2014

Dernière minute

Ebola : suite à de nouvelles mesures annoncées par la Corée du Nord le 30 octobre 2014 pour prévenir les risques de propagation du virus Ebola sur son territoire, qui prévoient la mise en quarantaine pendant 21 jours de tous les voyageurs entrant sans distinction de pays ou de région d’origine, il est fortement déconseillé, jusqu’à nouvel ordre, de se rendre dans le pays par voie aérienne comme par voie terrestre.

Sécurité

Consignes générales

Les Français désirant se rendre en République populaire démocratique de Corée (RPDC) doivent faire preuve de prudence et de vigilance. Le processus international engagé contre la prolifération nucléaire, les tensions intercoréennes récurrentes et le caractère très répressif du régime nord-coréen créent un climat d’incertitude et d’imprévisibilité, à la fois politique et militaire.

La frontière entre les deux Corée, dite “zone démilitarisée” est hors d’accès, à moins de s’y rendre dans le cadre d’excursions touristiques encadrées.

Avant tout déplacement en Corée du Nord, il est recommandé de se tenir informé de la situation sécuritaire et politique et de s’inscrire sur l’application Ariane.

Le tourisme individuel n’est généralement pas admis. Seules quelques agences de voyages reconnues par le gouvernement nord-coréen sont habilitées à organiser des séjours dans le pays. Ces séjours doivent être autorisés par le gouvernement nord-coréen et les voyageurs sont étroitement surveillés. Les chambres d’hôtel, les téléphones et les télécopieurs sont tous surveillés.

La France n’a pas de relations diplomatiques avec la RPDC. En cas de difficulté, l’ambassade de France en Chine est compétente pour porter assistance aux Français se trouvant en Corée du Nord.

Un Bureau français de coopération en Corée du Nord a été ouvert depuis le 10 octobre 2011, avec pour double mission de contribuer à l’assistance de la population nord-coréenne et de poursuivre les activités de coopération dans les domaines linguistique, éducatif et culturel. S’il n’a donc pas de compétence consulaire, il est toutefois conseillé en cas d’urgence de contacter en priorité ce Bureau qui peut servir d’intermédiaire pour joindre l’ambassade de France en Chine ou le Consulat général de France à Shenyang et ainsi faciliter vos démarches.

Dans certains cas, et conformément à l’article 23 du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne, les ambassades européennes peuvent apporter une assistance aux ressortissants européens lorsque ceux-ci n’ont pas d’ambassade dans le pays où ils se trouvent.

Ces trois représentations diplomatiques sont situées dans le même complexe (où sera également installé le Bureau français de coopération), à l’adresse suivante :
Munsu-dong (quartier diplomatique)
Rue Daehak
District de Taedonggang
Pyongyang - République populaire démocratique de Corée

Recommandations et interdictions

Les voyageurs doivent veiller à ne pas être perçus comme exprimant des critiques envers le système politique et son dirigeant.

Il est interdit d’importer du matériel audio, y compris des radios à ondes courtes et des appareils de télécommunication comme les téléphones cellulaires et les ordinateurs. Ces articles (dont le téléphone portable et le GPS) sont retenus à l’arrivée et sont habituellement rendus aux voyageurs au moment de leur départ. Les autorités peuvent également saisir les livres, revues, cassettes audio et vidéo et documents qu’elles jugent pornographiques, à caractère politique ou destinés au prosélytisme religieux.

Il est interdit d’introduire en Corée du Nord des documents rédigés en coréen. Toute activité non autorisée de nature politique ou religieuse risque d’entraîner la mise en détention.

Les étrangers peuvent être verbalisés voire arrêtés s’ils sont surpris en train d’effectuer des achats dans des magasins non autorisés aux touristes, ou des opérations de change de devises dans des bureaux non officiels.

Il est interdit de photographier les aéroports, les routes, les ponts, les ports et les gares ; les contrevenants risquent de se voir confisquer leur équipement photographique ou d’être mis en détention. Avant de prendre des photos, les voyageurs doivent demander la permission au guide qui les accompagne.

Les autorités nord coréennes cherchent à décourager tout contact entre les Coréens du Nord et les étrangers.

Risques naturels

La mousson s’étend de la fin de juin à août. Les pluies diluviennes peuvent causer des inondations et des glissements de terrain. Les typhons peuvent se produire en août et en septembre. Ces tempêtes peuvent être très meurtrières et endommager considérablement les infrastructures. Les voyageurs doivent se tenir informés des prévisions météorologiques régionales avant un déplacement en Corée du Nord et sont invités à consulter la rubrique Infos Pratiques/Risques Naturels.

Produits stupéfiants

La possession, la consommation et le trafic de produits stupéfiants entraînent des sanctions sévères. Les personnes reconnues coupables peuvent être condamnées à des amendes élevées et à des peines d’emprisonnement.

Transports

Transports aériens

La compagnie aérienne nord-coréenne Air Koryo est inscrite sur la liste des compagnies aériennes qui font l’objet d’une interdiction d’exploitation dans l’UE.

Déplacements intérieurs

Les déplacements à l’intérieur de la Corée du Nord sont limités et surveillés par les autorités locales. Les visiteurs en voyages d’affaires ou de tourisme sont en permanence accompagnés par un guide local.

Transports publics

Les transports publics ne sont pas ouverts aux étrangers (sauf le métro avec autorisation et guide). Les quelques taxis de Pyongyang ne prennent pas les étrangers sans guide coréen.

Le seul trajet en train autorisé est celui qui relie la Chine à Pyongyang. Il faut prévoir d’apporter de quoi se nourrir et se désaltérer.

Réseau routier

Les touristes ne sont pas autorisés à conduire des véhicules dans le pays et le permis de conduire international n’est pas reconnu. Les représentants locaux des voyagistes ou les autorités assurent habituellement les déplacements des visiteurs. Peu de voitures circulent et les routes principales sont en bon état. Certaines routes rurales sont toutefois dangereuses. Il peut arriver que les voyageurs doivent présenter leurs documents aux postes de contrôle policier, souvent situés à l’entrée des villes, avant de pouvoir poursuivre leur voyage.

A Pyongyang, un très petit nombre de taxis est disponible à l’extérieur des hôtels, mais les chauffeurs sont réticents à prendre en compte les étrangers qui ne sont pas accompagnés par un guide local ou un interprète.

Réseau ferroviaire

Le réseau ferroviaire est très limité et les trains sont souvent retardés en raison de coupures d’électricité.

Le trajet Pékin-Pyongyang est desservi quatre fois par semaine. La durée du trajet est d’environ 24 heures.

Entrée / Séjour

Visa

Un visa est exigé pour l’entrée sur le territoire de la Corée du Nord. Il peut être obtenu auprès de la Délégation générale de la République populaire démocratique de Corée (Corée du Nord) en France :
3 rue Asseline - 75014 Paris
Tél : 01 56 54 26 00 - Fax : 01 40 47 97 54

Une fois sur place, les étrangers dont le séjour est supérieur à 24 heures doivent s’enregistrer auprès du ministère des Affaires étrangères local. Cette démarche est automatiquement effectuée par la plupart des hôtels de Pyongyang.

La plupart des voyageurs se rendant en Corée du Nord à partir de la Chine, il est vivement recommandé de s’assurer que l’on dispose d’un visa chinois avec une durée, une validité et un nombre d’entrées suffisants (double entrée minimum).

Les journalistes professionnels doivent obtenir une autorisation spéciale pour séjourner en Corée du Nord et ne peuvent y entrer avec un visa touristique, quel que soit le motif de leur séjour.

Santé

Avant le départ

Demandez conseil à votre médecin et souscrivez à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et le rapatriement sanitaire. Il faut toutefois savoir que les évacuations médicales sont très difficiles à organiser en Corée du Nord. Les personnes dont l’état de santé est instable doivent donc prendre en considération ce paramètre avant d’y effectuer un voyage.

Capacités du réseau de soins

Les hôpitaux nord coréens sont très déficients, à l’exception de ceux de la capitale. Il est rare d’y trouver du personnel parlant une langue étrangère occidentale. A Pyongyang, le seul établissement ouvert aux étrangers est « l’hôpital de l’amitié », dont la qualité des prestations est insuffisante.

Il est recommandé d’éviter de subir toute intervention chirurgicale dans un hôpital nord coréen.

Il est difficile de se procurer des médicaments. À cet égard, il est recommandé de se constituer une petite pharmacie adaptée à ses propres besoins (consulter son médecin).

Vaccinations

Dans la perspective d’un voyage en Corée du Nord, il est essentiel de mettre à jour ses vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite et la coqueluche. Par ailleurs, les vaccinations suivantes sont recommandées :
- hépatites A et B (très répandue dans le pays)
- fièvre typhoïde
- selon les conditions de voyage, vaccination anti rabique et encéphalite japonaise

Demandez l’avis de votre médecin ou d’un centre de vaccinations internationales.

Paludisme

Pour ceux qui souhaitent voyager dans les régions du sud du pays, où le paludisme est présent, mais sous une forme limitée, une prophylaxie appropriée est recommandée et des mesures préventives contre les moustiques sont à prendre. Vous devez consulter votre médecin sur la meilleure prévention adaptée à votre situation.

Grippe A/H1N1

La Corée fait partie des pays qui ont connu une épidémie de grippe A. Il est recommandé de se tenir informé de l’évolution de la situation et des mesures de prévention à respecter, en consultant notamment les sites suivants :

- Prévention des risques majeurs
- Institut Pasteur - Fiche Corée du Nord

Epidémie de grippe aviaire

En mars 2005, les autorités de la République populaire démocratique de Corée ont rapporté des cas de grippe aviaire dans certains élevages de volailles du pays, (y compris près de Pyongyang). La Direction Générale de la Santé recommande aux voyageurs d’éviter tout contact avec les volailles et les oiseaux, c’est-à-dire de ne pas se rendre dans des élevages ni sur les marchés aux volatiles. Les recommandations générales d’hygiène lors des voyages dans les pays en développement, qui visent à se protéger des infections microbiennes, sont préconisées.

Hygiène alimentaire

Il est préférable de consommer de l’eau en bouteilles capsulées ou de filtrer/bouillir l’eau du robinet. Veillez à un lavage régulier et soigneux des mains avant chaque repas et évitez de consommer les aliments crus. Quelques règles simples :

  • veillez à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité en automobile ou du casque en moto).
  • emportez dans vos bagages en quantité suffisante les médicaments que vous prenez couramment et les médicaments dont vous pourriez avoir besoin.

Infos utiles

Législation locale

Les délits graves peuvent entraîner l’emprisonnement ou même la peine capitale. Les peines d’emprisonnement sont purgées sur place.

Devises

Il est recommandé d’apporter avec soi suffisamment de devises en liquide pour toute dépense sur place non incluse dans la formule proposée par l’agence de voyages. Les cartes de crédit ne sont pas utilisables ni les chèques et il n’y a pas de distributeurs automatiques de billets. Un étranger n’est pas autorisé à posséder de devise locale. L’euro, le yuan et le dollar sont acceptés.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014