Accès rapide :

Infos utiles

Les autorités comoriennes ont instauré une brigade des mœurs. Elle opère des contrôles d’identité la nuit à partir de 23h aux alentours des discothèques, bars nocturnes et des points de vente de brochettes.
Il est nécessaire si l’on souhaite se rendre dans ces lieux de se munir d’une pièce d’identité.

Us et coutumes

L’islam sunnite est la religion officielle des Comores. Il est pratiqué de façon modérée. Cependant la grande majorité des habitants étant pratiquante, il est conseillé de porter des tenues sobres et d’éviter de s’exhiber outre mesure, notamment sur les plages. De plus, la baignade n’est pas recommandée aux femmes sur la plage d’Itsandra (face à la mosquée) - Grande Comore - ; il existe des plages privées comme à Maloudja (Nord de la Grande Comore). Ces recommandations doivent être plus particulièrement suivies pendant la période du ramadan.

Législation locale

Il est possible de se procurer de l’alcool dans quelques magasins tenus par des expatriés. Toutefois, la consommation sur la voie publique n’est pas autorisée sous peine d’amende, voire de prison. L’ivresse sur la voie publique est prohibée.
Pendant la période de ramadan, il convient d’accorder une attention particulière au respect des règles liées à la consommation d’alcool.

Divers

Le climat est intertropical (saison chaude et humide de novembre à avril). Saison fraîche et sèche de mai à octobre.

Infrastructure routière

Mal entretenu, le réseau routier est très dégradé. Les routes principales sont parsemées de nids-de-poule et les voies secondaires particulièrement étroites.
Les panneaux de circulation sont inexistants et le respect du code de la route est approximatif (attention à la priorité aux ronds-points qui ne s’applique pas aux Comores). Les véhicules sont souvent en mauvais état (pare-brises largement étoilés, feux de signalisation et clignotants hors service, freins et suspensions fatigués). La plus grande prudence s’impose donc en matière de conduite automobile (en particulier de nuit), car les accidents sont relativement fréquents et souvent graves. En cas d’accident hors de Moroni, il est conseillé de ne pas s’arrêter, mais de se rendre au commissariat de police le plus proche et d’avertir le consulat.

L’approvisionnement en carburant est normal. Il est toutefois conseillé de le faire régulièrement.

Transport aérien

La commission européenne a publié la liste des compagnies qui font l’objet de restrictions d’exploitation pour certains types d’appareils. La société comorienne Air Service Comores en fait partie. L’Ambassade de France ne peut que déconseiller aux voyageurs d’utiliser cette compagnie aérienne.

Compagnies aériennes internationales

Les compagnies internationales qui desservent les Comores sont :

  • Kenya Airways : cinq vols hebdomadaires (six en période estivale) à destination de Paris via Nairobi.
  • Air Austral : aucune liaison directe vers la France. Deux vols hebdomadaires de Moroni vers St Denis de la Réunion via Mayotte avec correspondance pour Paris et desserte des principales villes françaises par TGV AIR.
  • Air Madagascar : deux vols de Moroni vers Paris via Antananarivo. Un vol hebdomadaire pour Nosy Be et Paris.
  • AB Aviation : deux vols hebdomadaires d’Anjouan à Dzaoudzi (Mayotte) via Mohéli et desserte cinq jours par semaine de Dar es Salam.
  • Inter Iles : deux vols hebdomadaires d’Anjouan à Dzaoudzi via Mohéli.
  • Air Tanzania : deux vols hebdomadaires pour Dar es Salam.
  • FlySax : un vol hebdomadaire pour Mombassa et Nairobi.
  • Ewa Air : deux vols hebdomadaires de Moroni à Dzaoudzi.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016