Accès rapide :

Transports

Infrastructures routières

L’état des routes s’améliore lentement, le réseau secondaire étant partiellement goudronné. Aucune tolérance n’est possible en matière d’alcoolémie, mais la plupart des compagnies d’assurance offrent un service d’assistance (conduite accompagnée) en cas de consommation d’alcool.

Un permis de conduire international est nécessaire.

En cas d’accident de la route

La législation colombienne interdit formellement aux conducteurs impliqués dans un accident de quitter les lieux ou de déplacer leur véhicule avant l’arrivée de la police. S’ils ne respectent pas cette consigne, ils peuvent être considérés par la justice locale comme étant les seuls responsables de l’accident.

Plaisance

Les plaisanciers qui souhaitent longer les côtes colombiennes, particulièrement dans sa partie caraïbe, doivent faire preuve de prudence (actes de piraterie recensés). Il est par ailleurs recommandé de déclarer son entrée dans les eaux territoriales colombiennes à la capitainerie du port le plus proche et, en cas de séjour prolongé, d’être particulièrement attentif aux délais de déclaration d’importation temporaire.

Aéroports

Certaines compagnies aériennes exigent une présentation à l’enregistrement deux voire trois heures avant le départ du vol. Il est donc recommandé de vérifier directement l’heure limite d’enregistrement de son vol auprès de la compagnie concernée.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015