Accès rapide :

Santé

Avant le départ

Il est recommandé de consulter son médecin, éventuellement son dentiste, et de souscrire une assurance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire.

Vaccinations

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée.

Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.

Pour des séjours de longue durée, la vaccination contre la rage peut être évoquée.

Hygiène alimentaire, hygiène de l’eau

Il est préférable de boire de l’eau en bouteilles capsulées. Eviter la consommation d’aliments insuffisamment cuits, éviter de manger des fruits et légumes crus sur les marchés.

Altitude

Les personnes qui connaissent des problèmes cardiaques et qui souhaitent se rendre dans les villes d’altitude doivent consulter un médecin avant tout déplacement (pour plus d’informations se rapporter à l’onglet "Sécurité" de la présente fiche).

Hantavirus

Le virus des Andes, responsable de l’hanta particulièrement présent au Chili et en Argentine, est à l’origine d’une fièvre hémorragique avec syndrome rénal aux conséquences parfois mortelles.

Le virus Hanta existe à l’état endémique, particulièrement (mais pas uniquement) dans les provinces situées au sud de Santiago (régions administratives du Bio Bio, de la Auracania, de Los Rios, de Los Lagos, Region Aysen). Sa transmission se fait par voie respiratoire (inhalation de particules virales contenues dans les urines, la salive et les selles du rongeur) ou plus rarement par morsure.

Il convient de souligner que les régions infestées sont propices au tourisme de nature (randonnées, camping) dont la pratique expose ses amateurs au virus. Des précautions simples en matière sanitaire sont conseillées, pour minimiser les risques de contamination, il s’agit :

  • de laisser s’aérer toute enceinte close ou abandonnée pendant au moins une demi-heure avant d’y entrer ;
  • de fermer hermétiquement les réserves de nourritures et les réceptacles de détritus ;
  • de fermer sa tente la nuit ;
  • de se laver fréquemment les mains ;
  • d’éviter tout contact et toute proximité avec des rongeurs, leurs nids et leurs déjections ;
  • de mettre un pansement sur toute écorchure ou petite plaie lors d’une activité pouvant être exposée au virus ;
  • de nettoyer les endroits et les objets souillés par les rongeurs avec de l’eau de Javel à 10% ;
  • de se laver les mains fréquemment, de préférence avec une solution antiseptique appropriée.

En cas de syndrome grippal dans les zones exposées, contacter en urgence un médecin.

Allergies

En raison de la pollution à Santiago et du pollen de certaines plantes, les personnes fragiles développent des allergies asthmatiformes.

Infection par le virus VIH – Sida

Il est recommandé de prendre toutes les précautions d’usage en la matière et d’éviter les comportements à risque.

Soins

D’excellents centres hospitaliers privés avec des infrastructures de pointe et un personnel médical très qualifié sont présents à Santiago. Les frais médicaux y sont toutefois très élevés et des garanties de paiement sont exigées à l’admission. Il est donc recommandé d’être muni d’une carte de crédit et si possible d’une assurance prenant en charge les soins à l’étranger.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2015