Accès rapide :

Dernière Minute

Fièvre hémorragique – Ebola

Une épidémie de fièvre hémorragique virale Ebola sévit actuellement en Guinée, au Libéria et en Sierra Léone. Des cas ont été rapportés au Nigéria.

A ce jour, aucun cas de fièvre Ebola n’a été déclaré au Cabo Verde.

Les autorités locales ont décidé le 9 octobre 2014 de modifier leurs mesures de prévention du risque Ebola :

- L’entrée sur le territoire de l’archipel est interdite à l’ensemble des étrangers non-résidents au Cabo Verde qui auraient séjourné au cours des 30 derniers jours dans l’un des pays à propagation et transmission élevée de la fièvre hémorragique virale Ebola (Guinée-Conakry, Libéria et Sierra Leone). Des exceptions à cette interdiction peuvent être accordées sur autorisation du Gouvernement de Cabo Verde pour des raisons humanitaires, des raisons d’urgence médicale, des raisons économiques ou d’autres raisons d’intérêt public.

- Aucune restriction de circulation des personnes et des biens ne s’applique aux pays à faible propagation, en particulier en ce qui concerne le Sénégal, le Nigéria, les Etats-Unis d’Amérique et l’Espagne, ou n’importe quel autre pays dans lequel des cas ponctuels d’Ebola viendraient à être déclarés. Cependant, les personnes en provenance de ces pays font l’objet à leur arrivée sur le territoire de Cabo Verde de mesures de prévention et d’un contrôle sanitaire.

Les autorités sanitaires locales ont mis en place un numéro vert pour signaler les cas éventuels : 800.28.28.

Le virus se transmet des animaux sauvages à l’homme et se répand au sein des populations par transmission interhumaine. Pour plus d’information sur le virus Ebola et ses modes de transmission, consulter le bandeau Virus Ebola, en une de la rubrique.

Vous êtes invité(e) à consulter le site Internet de l’ambassade avant tout déplacement au Cabo Verde.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014