Accès rapide :

Sécurité

Bien que les conditions de sécurité soient généralement satisfaisantes au Cambodge, une augmentation notable des agressions, vols à l’arraché et arnaques aux touristes, principalement dans la capitale, a été enregistrée dernièrement.
Au cours de l’année 2013, plusieurs étrangers ont été victimes d’agressions à main armée. Il convient donc de maintenir un bon niveau de vigilance lors d’un séjour au Cambodge.

Il est recommandé :
  • à Phnom Penh comme dans les principaux centres urbains, notamment à Siem Reap et Sihanoukville/Kompong Som, de faire preuve de prudence lors des déplacements de nuit, particulièrement à pied, en cyclo-pousse ou en moto-taxi;
  • de ne pas porter sur soi - et à plus forte raison de ne pas exhiber - des sommes d’argent importantes ou des objets de valeur en raison des risques de vol à l’arrachée; Il est conseillé de laisser son passeport et son billet d’avion dans un lieu sûr et de ne conserver sur soi qu’une photocopie de ces documents ;
  • en cas d’agression, de n’opposer aucune résistance ;
  • d’éviter de se dessaisir de son passeport auprès des agences de location de véhicules ou des hôteliers ;
  • de se prêter de bonne grâce aux contrôles policiers.
Visite des sites de Preah Vihear, Ta Krabey et Ta Moan

Les temples de Preah Vihear, Ta Krabey et Ta Moan sont localisés à la frontière entre le Cambodge et la Thaïlande. Compte tenu d’un différend entre les deux pays, qui a parfois entraîné des incidents ces dernières années, les voyageurs qui souhaitent se rendre dans cette zone sont invités à s’informer de la situation avant d’entreprendre un déplacement, qu’il conviendra d’envisager le cas échéant avec la plus grande prudence.

Visite des temples d’Angkor

Pour visiter les temples d’Angkor, il est conseillé de se rendre à Siem Reap par avion ou par la route, le trajet Phnom Penh/Siem Reap s’effectuant désormais en moins de cinq heures. Les bateaux empruntant la voie fluviale entre Phnom Penh et Siem Reap sont, pour la plupart, dépourvus d’équipements suffisants de sécurité.

Avertissements
  • Infraction à la législation sur les stupéfiants : la consommation de toutes les drogues est interdite au Cambodge. L’usage, la détention et le trafic de stupéfiants sont punis d’une peine d’emprisonnement de 10 à 20 ans et d’une amende allant de 2 500 à 10 000 US Dollars.
  • Infractions à caractère sexuel : le Cambodge est identifié comme l’une des destinations asiatiques privilégiées pour le tourisme sexuel. La loi cambodgienne destinée à lutter contre la pédophilie punit de 1 à 10 ans de prison tout "acte indécent sur mineurs de moins de 15 ans" ou "relation sexuelle sur mineurs de moins de 15 ans". En tout état de cause, tout ressortissant français, auteur de délits à caractère sexuel au Cambodge, peut être poursuivi en France même en l’absence de plainte de la victime.
  • Trafic de biens culturels : l’acquisition et l’exportation illicites de "biens culturels", notamment les pièces archéologiques - sculptures, éléments architecturaux ou poteries - sont interdites et punies de 6 mois à 10 ans de prison.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014