Accès rapide :

Santé

Assurance médicale de voyage

Depuis le 1er janvier 2007, les soins médicaux qui auront été nécessaires lors d’un séjour peuvent être directement pris en charge pour les personnes munies d’une carte européenne d’assurance maladie. Individuelle et nominative, la CEAM doit être demandée avant le départ du voyageur auprès de sa Caisse d’Assurance Maladie. Chaque membre de la famille devra disposer de sa propre carte, y compris les enfants de moins de 16 ans.

La CEAM, valable un an, remplace le formulaire E111 et d’autres formulaires (E110, E119 et E128), utilisés jusqu’à présent dans le cadre de séjours temporaires en Europe. Elle ne permet en aucun cas de recevoir des soins dits programmés (soins consécutifs à un traitement entrepris avant le séjour, soins ne pouvant être dispensés en France) qui restent soumis à la présentation du formulaire E112 et à l’accord préalable de la caisse de sécurité sociale.

A défaut, il est conseillé aux voyageurs de contracter une assurance médicale de voyage auprès d’un assureur privé.

Vaccinations

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite +/- coqueluche est nécessaire. Autres vaccinations pouvant être conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.

En cas de séjour prolongé, en situation d’isolement, la vaccination préventive contre la rage peut être évoquée. Par ailleurs, pour les séjours en zone rurale ou forestière la vaccination préventive contre l’encéphalite à tique peut être conseillée.

Demandez conseil à votre médecin.

Hygiène alimentaire

- Il est préférable de consommer de l’eau en bouteilles capsulées.

Quelques règles simples
  • veillez à votre sécurité routière (port de la ceinture de sécurité en automobile ou du casque en moto).
  • emportez dans vos bagages les médicaments dont vous pourriez avoir besoin.
Epidémies de grippes H1N1 et H5N1

La Bulgarie a été touchée, à l’instar de nombreux autres pays par les épidémies de grippe « aviaire » et de grippe « porcine » lors de périodes virulentes de ces épidémies. Aucun élément objectif ne permet cependant de considérer ce pays comme plus exposé que d’autres. Là encore, les précautions de bases relatives à l’hygiène des mains et la prudence à adopter quant aux lieux publics confinés se révèlent être nécessaires.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014