Accès rapide :

Dernière mise à jour le : 1er février 2016 - Information toujours valide le : 6 février 2016

Sécurité

AVERTISSEMENT

L’ambassade de France au Brunei Darussalam dispose de capacités limitées pour venir en aide aux Français en cas de crise. Il est rappelé que les Français en voyage sont responsables de leur propre sécurité. Ils sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires en cas de crise (vérifier les termes des contrats d’assurance, s’assurer de disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou d’évacuation, etc.).

L’ambassade ne délivre pas de titres d’identité et de voyage. En cas de perte ou de vol de passeport, l’Ambassade pourra néanmoins émettre un laissez-passer (voir justificatifs demandés et tarifs sur le site internet du poste/ rubrique passeport [www.ambafrance-bn.org]. Ce titre d’urgence permet uniquement de se rendre en France, où vous pourrez faire renouveler votre titre perdu ou volé. La section consulaire de l’Ambassade de France à Singapour est compétente pour toutes les autres démarches administratives concernant les Français résidents ou de passage au Brunei Darussalam. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de l’Ambassade de France à Singapour et à la rubrique [ www.ambafrance-sg.org/-Section-consulaire-]

En cas d’urgence pendant les heures de bureau, l’Ambassade de France au Brunei Darussalam peut être jointe au [00673 222 09 60/61]. En cas d’urgence en dehors de ces horaires, veuillez appeler l’ambassade de France au Brunei Darussalam au [00673 881 58 94 ou au 871 25 40].

En cas d’incident grave dans le pays pendant votre séjour, pensez à rassurer vos proches.

Recommandations générales

Il est rappelé aux voyageurs qui souhaitent se rendre à Brunei, que le risque d’acte terroriste international, même s’il n’a pas de précédent dans ce pays, ne peut être exclu. Au regard de l’évolution du contexte régional (voir la fiche conseils aux voyageurs pour la Malaisie), les ressortissants français sont appelés à faire preuve d’une vigilance renforcée, en particulier dans les sites et quartiers fréquentés par les étrangers expatriés, les lieux de divertissement, les centres commerciaux et les lieux de culte.

Ils sont invités à être particulièrement vigilants lors des excursions en forêt ou dans la jungle de Bornéo, où il est recommandé de ne se rendre qu’accompagné d’un guide officiel, afin de prévenir toute tentative d’enlèvement.

Le taux de criminalité au Brunei demeure l’un des plus faibles d’Asie. Cependant, une multiplication des agressions et des vols est constaté depuis un an, notamment du nombre de cambriolages, devenus assez fréquents.

La pollution de l’air, due aux incendies de forêt qui sévissent régulièrement sur Bornéo, peut provoquer une gêne pour les personnes atteintes de maladies respiratoires.

Entrée / Séjour

Visa

Les Français sont dispensés de visa d’entrée pour un séjour limité à 30 jours. Au-delà, un visa est exigé.

Pour de plus amples informations, prendre l’attache de l’ambassade du Brunei à Paris.

Santé

Avant le départ

Consultez votre médecin (éventuellement votre dentiste) et souscrivez à une compagnie d’assistance couvrant les frais médicaux et de rapatriement sanitaire en veillant, le cas échéant, à être couvert également pour un séjour à l’étranger de plus de 90 jours.

Les autorités du Brunei exigent un test de dépistage du VIH-Sida pour toute personne désireuse de résider dans le pays. Les touristes ne sont pas soumis à cette formalité.

Vaccinations
  • La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée.
  • Autres vaccinations conseillées (selon conditions d’hygiène et durée du séjour) : fièvre typhoïde, hépatites virales A et B.
Prévention des maladies transmises par les piqûres d’insectes
  • Encéphalite japonaise : cette maladie, qui n’existe qu’en Asie, se transmet par des moustiques, en zone rurale. Un vaccin peut être conseillé dans certaines conditions.
  • Dengue : Après une recrudescence des cas de dengue observée au cours de l’année 2013, le nombre de nouveaux cas déclarés depuis le début de l’année 2014 semble indiquer un recul de la maladie. Il reste cependant nécessaire de consulter un médecin si les symptômes de la maladie se manifestent (fièvre, maux de tête, douleurs thoraciques, nausées, infections respiratoires…). La dengue étant propagée par piqûres de moustiques, l’utilisation de répulsif pour insectes est recommandée dans les zones boisées.

Dans tous les cas il convient de prendre l’avis de votre médecin ou d’un centre de vaccinations internationales.

Hygiène alimentaire

Il est préférable de ne pas boire l’eau du robinet : préférer les eaux en bouteilles capsulées. Eviter la consommation de poisson, de viande et de volailles crus.

VIH-Sida

Prévalence non négligeable du VIH-Sida. Des mesures de prévention doivent être appliquées.

Epidémie de grippe aviaire

A ce jour, Brunei n’a déclaré aucune nouvelle affection de grippe aviaire sur son territoire. Néanmoins, les recommandations générales d’hygiène ci-dessous, qui visent à se protéger des infections microbiennes, sont préconisées :

  • éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs ;
  • se laver régulièrement les mains avec de l’eau et du savon ou un soluté hydro-alcoolique qu’il est conseillé d’emporter dans ses bagages.

Pour de plus amples renseignements, consultez la fiche réflexe "Risques sanitaires".

Conseils généraux

Les conditions d’hygiène sont acceptables dans le pays. Cependant, en cas d’incident ou de problème grave de santé nécessitant une hospitalisation en milieu spécialisé, il y a lieu d’envisager, sous contrôle du médecin traitant, une évacuation vers Singapour, Bangkok ou la France.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Us et coutumes - Législation locale

L’attention des voyageurs est attirée sur les conséquences de l’introduction du code pénal islamique à compter du 22 avril 2014, et sur certaines mesures de précaution qu’il sera d’autant plus important d’observer que nombre de comportements désormais « criminels » sont, pour des Occidentaux, parfaitement innocents.

1) Tenue vestimentaire :

Les précisions qui ont été apportées jusqu’à présent par les autorités restent sujettes à interprétation, le public étant rappelé à l’impératif de « décence », sans que ce concept soit explicité de façon précise.

En conséquence, il convient de redoubler de prudence en matière d’habillement. Les vêtements occidentaux sont acceptés mais doivent respecter les critères locaux : les femmes sont invitées à privilégier les vêtements amples, à porter des manches longues, des robes ou jupes au-dessous du genou, voire à éviter le port du pantalon. Les maillots deux pièces sont à proscrire. Les hommes seront sans doute soumis à des mesures moins strictes, mais ils gagneront à ne pas porter des shorts courts.

2) Mœurs :

Il convient de bannir le baiser sur la joue pour saluer une personne du sexe opposé.

D’une manière générale, une grande discrétion est de mise concernant les gestes d’affection en public, en particulier avec les Brunéiens et les Brunéiennes, avec qui il convient de faire preuve de décence. Il est conseillé d’observer la plus grande retenue, nombre d’attitudes et de comportements habituels pour des Occidentaux pouvant être considérés comme inappropriés et passibles de sanctions pénales sévères.

Les relations homosexuelles sont considérées comme un crime, et sont lourdement punies (flagellation).

3) Alcool :

La consommation d’alcool est rigoureusement interdite. Cependant les étrangers non musulmans peuvent consommer, en privé, l’alcool qu’ils auront importé selon un quota, actuellement de deux bouteilles de boisson alcoolisée et de 12 canettes de bière par voyageur adulte et non musulman. Il est impératif de conserver la copie de la déclaration en douane remise lors de l’arrivée afin de la produire en cas de contrôle. Les étrangers musulmans ne seront pas autorisés à importer de l’alcool au Brunei.

L’ivresse publique ainsi que la consommation d’alcool en public sont passibles de lourdes peines, et il convient de ne pas consommer d’alcool, même en privé, en compagnie de Musulmans. Il ne faut en aucun cas fournir d’alcool aux Musulmans, qui encourent de très lourdes peines.

4) Religion :

Il devient indispensable de se garder avec les Brunéiens musulmans de toute conversation sur la religion. Tout propos pouvant être considéré soit comme insultant pour l’islam, soit comme une promotion d’une autre religion peut être considéré comme un crime.

5) Drogue :

Toute importation ou consommation de stupéfiants est sévèrement réprimée et peut être passible de la peine de mort.

Divers

Le Brunei est situé dans la zone équatoriale asiatique mais en dehors des risques de typhons. Le climat est donc chaud et très humide, avec des pluies fréquentes en toute saison.

Le Brunei étant une ancienne colonie britannique, l’anglais y est couramment utilisé.

Infrastructures routières

Les routes sont en bon état et la circulation assez fluide. Il n’existe aucun problème d’approvisionnement en carburant. En cas d’accident, il est recommandé d’appeler la police au 993.

Transports aériens
  • La maintenance des aéronefs de la compagnie aérienne nationale, la Royal Brunei Airlines, n’appelle pas de remarque particulière.
  • L’aéroport de Bandar Seri Begawan est desservi depuis Manille (Philippines) par la compagnie aérienne Cebu Pacific qui figure au nombre des transporteurs aériens faisant l’objet d’une interdiction d’exploitation générale dans l’Union Européenne. Il est en conséquence déconseillé aux voyageurs d’emprunter cette compagnie pour se rendre au Brunei.

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Le passeport français donne droit à un séjour de trois mois sur place, sans visa.

Au-delà de cette durée, la demande d’un visa d’affaires est nécessaire. Les délais d’obtention auprès du ministère de l’Intérieur sont en moyenne de deux semaines . Compte tenu de la volonté politique du Sultanat d’attirer les investissements étrangers au Brunei, il est aisé de se voir délivrer un visa d’affaires pour les cadres, notamment avec l’appui de l’Ambassade de France.

Cette facilité est cependant limitée par la règle des quotas appliquée de façon assez stricte par les autorités dans le cadre de leur lutte contre le chômage. Une entreprise étrangère ne peut compter plus de 50% d’expatriés ou de travailleurs étrangers dans son équipe et doit à cet effet recourir, s’agissant de métiers techniques, à la main d’œuvre locale.

Données économiques

Le pays dispose en 2014 d’un PIB par habitant de 40776 dollars et d’un PIB de 17 milliards de dollars. Le PIB du pays a crû de 1,5% par an entre 2009 et 2014.

Brunéi est le 172 ème client de la France et son 100 ème excédent. La France a exporté vers Brunéi 5 millions d’euros de biens en 2014. Les exportations ont baissé de -13% par an entre 2009 et 2014. Le solde commercial de la France avec le pays s’établit à 4 millions d’euros.

Le pays présente des marchés en croissance : Infrastructures énergétiques, énergies renouvelables (solaire, éolien), infrastructures portuaires et aéroportuaires, tourisme, agro-alimentaire.

La Direction des entreprises et de l’économie internationale du ministère des Affaires étrangères et du Développement international vous propose de consulter la fiche repères économiques Brunei.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

Brunei relève du Service Économique régional de Singapour :

Service Économique régional de SINGAPOUR
Adresse : Ambassade de France 101-103 Cluny Park Road 259595 SINGAPOUR
Tél. : +65 6880 7878
Télécopie : +65 6880 7880
Courriel : singapour@dgtresor.gouv.fr ou sophie.cuchet@diplomatie.gouv.fr
Site internet : http://www.tresor.economie.gouv.fr/Pays/singapour

  • CCEF

Les CCE forment un réseau actif de plus de au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Annuaire pour Brunei.

  • FMI

Sites internet :

Brunei et le FMI.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016