Accès rapide :

Dernière minute

Fièvre jaune

Une épidémie de fièvre jaune sévit depuis le début de l’année 2017 dans les Etats brésiliens du Minas Gerais et de l’Espirito Santo. Cette épidémie est pour le moment localisée principalement dans les zones rurales situées à la frontière entre ces deux Etats. Les autorités sanitaires locales recommandent vivement aux voyageurs qui envisagent de se rendre dans l’un des deux Etats de se faire vacciner avant leur départ même si le vaccin n’est pas exigé par les autorités brésiliennes à l’entrée sur leur territoire. Pour les voyageurs participants au Carnaval de Rio, la vaccination ainsi que les mesures d’éviction des piqures de moustiques sont fortement recommandés.
La rubrique « Santé » de cette fiche conseils aux voyageurs peut être consultée pour plus d’informations sur la fièvre jaune.

Violences dans l’Etat de Rio de Janeiro

Des manifestations ont lieu régulièrement devant l’Assemblée législative de
l’Etat de Rio de Janeiro (ALERJ), dans le centre-ville de Rio (Centro). Ces manifestations pouvant donner lieu à des violences, il est ainsi vivement conseillé d’éviter les abords de l’ALERJ les jours de manifestations.

D’une manière générale, à l’approche du carnaval, il est recommandé de
bien s’informer sur la situation sécuritaire avant de participer à des rassemblements de foule, tels que les "blocos" de rue.

Manifestations

Les conseils de vigilance et de prudence sont toujours d’actualité, compte tenu de l’évolution politique au Brésil et de tensions persistantes. D’une façon générale, la neutralité politique est de règle pour toute personne ne possédant pas la nationalité brésilienne (article 107 de la loi fédérale n° 6.964 du 9 décembre 1981).

Dans ce contexte, des manifestations, rassemblements spontanés ou actions de rue peuvent se produire à tout moment. Il est essentiel de vérifier les itinéraires et la situation qui prévaut dans les lieux publics avant de se déplacer.

Les réseaux sociaux relaient en permanence les appels à manifester de toutes origines.
Les journaux rendent compte des différents lieux de rassemblement.
Il convient donc de continuer à suivre l’actualité au quotidien sur internet et à la télévision.

PLAN DU SITE