Accès rapide :

Sécurité

L’ambassade de France au Botswana dispose de capacités limitées pour venir en aide aux Français en cas de crise. Les Français qui se rendent dans ce pays sont responsables de leur propre sécurité. Ils sont invités à s’assurer qu’ils disposent de moyens nécessaires en cas de crise (vérifier les termes des contrats d’assurance, disposer des moyens financiers nécessaires pour couvrir d’éventuels frais d’hospitalisation ou d’évacuation, etc.).

L’ambassade ne délivre pas de titres d’identité et de voyage. Elle pourra toutefois, en cas de perte ou de vol de passeport, délivrer un laissez-passer. Le Consulat général de France à Johannesburg est compétent pour toutes les autres démarches administratives concernant les Français résidents ou de passage au Botswana. Vous trouverez toutes les informations nécessaires sur le site de l’Ambassade de France à Gaborone : http://www.ambafrance-bw.org/FERMETURE-DE-LA-SECTION-VISAS-DE-L-AMBASSADE-DE-FRANCE-A-GABORONE

L’Ambassade de France à Gaborone peut être jointe au +267 368 08 00, du lundi au jeudi de 8h à 18h et le vendredi de 8h à 13h00.

En cas d’urgence en dehors de ces horaires, le Consulat général de France à Johannesburg pourra être joint au +27 82 467 2588.

Recommandations générales

Alors que le Botswana a longtemps été considéré comme un pays relativement sûr, la criminalité (vols avec violence, cambriolages, etc.) est en augmentation constante depuis quelques années dans les centres urbains, en particulier dans la capitale. L’atmosphère a priori paisible de Gaborone ou Francistown, les deux principales villes, est, à cet égard, trompeuse. Il est recommandé, si possible, de ne pas conserver sur soi d’objets ou de documents de valeur, et, surtout pour les femmes seules, d’éviter de se déplacer à pied, notamment dans les quartiers excentrés et en aucun cas de nuit. Il est également recommandé de faire preuve de la plus grande prudence, la nuit, aux abords des feux rouges.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016