Accès rapide :

Sécurité

Risques encourus et recommandations générales

• Criminalité

Il est fortement recommandé de

  • Ne pas se déplacer avec des bijoux ou autres objets de valeur, de ne pas manipuler de fortes sommes d’argent en public, de ne pas conserver son argent ni ses papiers dans une poche accessible.
  • En cas de menace contre votre sécurité, d’appeler des policiers ou des passants qui seraient à proximité, ou encore la réception de l’hôtel ou l’ambassade de France (cf. "Contacts utiles").
  • En cas de contrôle de police, il est recommandé de ne présenter que son passeport et de demander aux policiers de contacter immédiatement l’ambassade de France. En effet, de "faux policiers" (des individus qui parviennent à se procurer des uniformes de Police) sont parfois présents dans les lieux touristiques (centres historiques, gares routières, à proximité des hôtels bon marché…) et profitent de l’autorité conférée par l’uniforme pour isoler les passants et leur soutirer de l’argent par divers moyens.

• Transports et circulation routière

  • Il convient d’adopter une attitude prudente sur les routes. Il est préférable d’éviter de circuler la nuit.
  • Il est conseillé d’utiliser exclusivement les services d’un radio-taxi et de ne jamais monter dans un taxi arrêté en pleine rue (risque de « faux taxi »), notamment aux abords des gares routières. Les faux taxis conduisent leurs victimes dans un endroit isolé afin que des complices (parfois de faux policiers), les dépouillent de leurs objets de valeur et de leurs documents de voyage.
  • Les mouvements sociaux fréquents et parfois de longue durée sont susceptibles de bloquer les routes et donc la circulation des personnes, y compris des touristes. Il est recommandé de se tenir informé de la situation et de ne jamais tenter de forcer les barrages.

• Risques naturels

La Bolivie se situe dans une région sismique (régions de Cochabamba et Sucre). De plus, les inondations sont fréquentes pendant la saison des pluies (de décembre à avril) dans la région de l’Amazone (départements de Beni et Pando).

Zones de vigilance

Il convient de signaler à l’ambassade les projets de déplacements et les itinéraires en cas de voyage dans des zones isolées (Salar de Uyuni, Sud Lipez, Sajama, Amazonie) ou dans des régions difficiles d’accès, surtout en saison des pluies (de décembre à avril pour les Yungas, l’Alto Beni, le Beni, etc.).
Il est possible de déposer à l’ambassade des photocopies de passeports et de titres de transport, ce qui s’avère précieux en cas de perte ou de vol.

• Abord du Lac Titicaca

Il est recommandé d’être attentif à l’état des embarcations.

Salar d’Uyuni

Il convient, dans cette région désertique, de se protéger contre la réverbération le jour, et contre le froid la nuit.

Andinisme

Aucun service de secours en montagne n’existe en Bolivie. Dès lors, il est impératif de faire appel à des guides locaux confirmés, y compris pour les alpinistes confirmés.

Il est également recommandé aux alpinistes de vérifier que le contrat d’assurance contienne des dispositions d’assistance au-delà de 5000 mètres.
Une acclimatation d’au moins dix jours est fortement recommandée avant toute ascension.
De grandes variations thermiques peuvent être enregistrées, notamment à La Paz (entre 15 et 22° à l’ombre le jour, beaucoup plus lorsqu’on est exposé au soleil ; 0° ou moins la nuit). En dehors des périodes pluvieuses (de décembre à mai), l’atmosphère est très sèche (40% au moins d’humidité d’avril à septembre).
Dans toute la région altiplanique (3000 mètres d’altitude et plus), il convient de se protéger efficacement contre le soleil (crème solaire protection totale (UVA et UVB), port d’un couvre-chef, de manches longues, de lunettes de soleil filtration montagne, etc.).

Amazonie
Il est vivement conseillé de

  • Ne jamais circuler seul.
  • Ne jamais s’éloigner du sentier ou de la piste.
  • Ne jamais se baigner en dehors des endroits reconnus comme sûrs par la population locale (présence de courants, sauriens, serpents, poissons carnivores…)

PLAN DU SITE