Accès rapide :

Dernière mise à jour le : 31 octobre 2016 - Information toujours valide le : 5 décembre 2016

Dernière minute

Suite à la fermeture du point de passage « Krasnaya Gorka » près de Smolensk , les voyageurs concernés sont invités à se rediriger vers le point de passage "Novye Yourkovitchi" (dans la région de Bryansk).

Les voyageurs de nationalité non-russe et non-biélorusse sont susceptibles de rencontrer des difficultés en se rendant en Fédération de Russie via l’aéroport Minsk 2, les vols entre Minsk et les villes russes étant considérés comme des vols nationaux et non internationaux. Il n’y a pas de contrôle de police russe à l’entrée en Russie et aucun cachet d’entrée n’est apposé sur le visa russe, ou sur la carte d’immigration, prouvant votre une entrée légale sur le territoire russe.

Dès lors, les voyageurs ne seront pas en mesure de justifier de la réalité du franchissement des frontières pour entrer en Russie notamment lors de leur démarche d’enregistrement, formalité obligatoire qui doit être faite dans un délai de sept jours après l’arrivée en Russie, ou en cas de contrôle par les autorités russes.

Sécurité

La police est généralement bien assurée en Biélorussie. Il est cependant recommandé, comme partout ailleurs, de ne pas faire étalage d’objets de valeur ou d’argent liquide en public.

En raison des conséquences sanitaires de la catastrophe de Tchernobyl, il est vivement recommandé de prendre certaines précautions (voir l’onglet « Santé » de la présente fiche).

Importation de médicaments

La règlementation biélorusse est extrêmement stricte pour l’importation de médicaments contenant des substances chimiques et médicamenteuses répertoriées dans le « listing républicain des drogues, des substances psychotropes et des précurseurs » adopté le 11 février 2015. Ces médicaments sont notamment utilisés contre les douleurs importantes.
Les voyageurs prévoyant d’emporter des médicaments sur le territoire biélorusse devront impérativement consulter l’avertissement qui figure dans la rubrique « Entrée/séjour » de la présente fiche.

Entrée / Séjour

Visas

Quel que soit le type de passeport français détenu (ordinaire, de service ou diplomatique), toute entrée sur le territoire est soumise à l’obligation de visa.

Les demandes de visas formulées en France doivent être déposées en personne ou par l’intermédiaire d’une agence touristique au service consulaire de l’Ambassade de Biélorussie en France.

Il est également possible de se voir délivrer un visa biélorusse directement à « l’Aéroport national Minsk » en ayant préalablement transmis sous certains délais, sauf raison impérieuse, un dossier de demande de visa aux autorités biélorusses compétentes. Pour plus d’informations : http://france.mfa.gov.by/fr/consular_issues/aeroport/.

Important

Les ressortissants français en provenance de la Fédération de Russie doivent, pour pénétrer sur le territoire de Biélorussie, être munis de visas biélorusses en cours de validité. Aucun visa n’est délivré à la frontière terrestre. Les contrevenants s’exposent à une procédure pénale.

Les ressortissants français souhaitant se rendre en Fédération de Russie en transitant par la République de Biélorussie, notamment par train, doivent être munis à la fois de visas biélorusses de transit et de visas russes en cours de validité délivrés, en principe, par l’ambassade de la Fédération de Russie de leur pays de résidence. Les contrevenants s’exposent également dans ce cas à une procédure pénale.

Médicaments

Important  : La réglementation biélorusse réprime très sévèrement la détention et le trafic de stupéfiants, y compris le cannabis pour usage personnel.

Certaines substances contrôlées contenues dans des médicaments délivrés sur ordonnance en Europe ne sont pas autorisées à l’import par des particuliers en Biélorussie. D’autres médicaments sont autorisés dans des conditions très limitées et en respectant une procédure stricte.

Une information sur la liste des substances et la procédure à suivre est disponible sur le site de l’Ambassade de France en Biélorussie.
http://www.ambafrance-by.org/Entree-des-medicaments-en-Bielorussie-4391

Santé

Avant le départ
  • Consulter son médecin, éventuellement son dentiste.
  • Contracter une assurance.
Vaccinations

La mise à jour de la vaccination diphtérie-tétanos-poliomyélite est conseillée.

La vaccination contre l’encéphalite à tiques d’Europe centrale peut être conseillée en cas de séjour printanier ou estival en zone rurale.

Recommandations

1. Grippe saisonnière, aviaire et porcine

Les autorités sanitaires biélorusses se veulent rassurantes sur l’évolution de la grippe saisonnière et de la grippe aviaire en Biélorussie. S’il est vrai que le risque est officiellement contenu et qu’aucune épidémie n’est déclarée, l’ambassade de France a été informée de cas de grippe H1N1, dont un avéré dans la communauté française.

Il est recommandé aux ressortissants français qui souhaitent se rendre en Biélorussie de suivre quelques règles d’hygiène classiques afin de limiter les risques de transmission. En cas de symptômes avérés de grippe, le seul médicament efficace est le TAMIFLU, difficilement accessible en Biélorussie. Il est donc conseillé de l’apporter de France ou de se le procurer à Vilnius (Lituanie) sur présentation d’une ordonnance même biélorusse.

Des recommandations concernant la grippe saisonnière et la grippe aviaire peuvent être consultées sur le site internet de l’Ambassade de France en Biélorussie.

2. Recommandations liées aux conséquences sanitaires de la catastrophe de Tchernobyl

Il convient, d’une manière générale, d’éviter de consommer des poissons d’eau douce, des baies et des champignons et de s’abstenir absolument de consommer les produits alimentaires en provenance des régions du Sud-Est, proches de la frontière ukrainienne, et de l’Est au Sud-Est de Moguilev, très touchées par la catastrophe de Tchernobyl.

Pour plus d’informations sur les précautions à prendre au quotidien vis-à-vis des risques de la radioactivité de Tchernobyl, consulter le site internet de l’Ambassade.

3. Recommandations générales

Il est préférable de ne pas consommer l’eau du robinet et de boire de l’eau minérale ou filtrée.

Pour de plus amples renseignements, consultez les sites Internet suivants :

Infos utiles

Peines appliquées aux infractions à la législation douanière

L’attention des voyageurs est attirée sur la particularité des peines appliquées aux infractions à la législation douanière en matière de transit et d’importation de marchandises. La douane biélorusse dépose une requête auprès du tribunal d’instance et peut procéder à la vente des marchandises saisies, dans un magasin spécialisé, sans attendre le résultat d’un éventuel appel auprès du tribunal de grande instance. La saisie des denrées périssables est, quant à elle, suivie de leur mise en vente, avant même la décision du tribunal d’instance. Quoi qu’il en soit, en cas de vente des marchandises saisies, leur propriétaire peut obtenir le remboursement de la valeur déclarée dans les documents, sur décision d’un tribunal.

Infrastructure routière

Les conducteurs de passage en Biélorussie ou détenteurs d’un titre de résidence temporaire (un an) titulaires d’un permis de conduire français délivré avant le 16 septembre 2013 (ancien modèle) doivent nécessairement être en mesure de présenter également, lors des contrôles routiers, un permis de conduire international, ou une traduction en russe, ou en biélorusse, effectuée auprès d’un notaire biélorusse.

Les vérifications de police et de douane peuvent être longues au passage des frontières à bord d’un véhicule privé.

Les infrastructures routières sont bonnes sur les axes principaux. La circulation en voiture doit s’effectuer avec prudence en zone rurale en raison d’un taux d’accidents de la route assez élevé. Le déneigement des routes est très efficacement assuré en hiver, mais l’abondance des précipitations doit en toutes circonstances amener les automobilistes à redoubler de prudence pendant cette saison.

Un système de péage électronique nécessitant de se munir d’un boîtier spécial a été mis en place sur certaines routes. Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de l’Ambassade de Biélorussie en France : http://france.mfa.gov.by/fr/visit_Belarus/travel_car/pay/

L’approvisionnement en carburant est satisfaisant, à l’exception de l’essence sans plomb qui est peu distribuée en dehors de la capitale. La qualité du gazole et du "sans plomb" est variable.

Les contrôles de police routière sont nombreux et font strictement respecter les limitations de vitesse (sauf signalisation différente, 90 km/h sur route et 60 km/h en zone urbaine) et l’alcoolémie (taux zéro obligatoire).

Une carte verte également valable pour la Biélorussie peut être sollicitée auprès de certains assureurs français. Sinon, une assurance aux tiers devra être souscrite à la frontière.

Réseau ferroviaire

Vétuste en général, mais les liaisons internationales (Moscou, Kiev, Saint-Pétersbourg) offrent des compartiments-couchettes d’un niveau de qualité satisfaisant. Comme partout, surveiller bagages et documents et, la nuit, veiller à verrouiller de l’intérieur la porte du compartiment.

Transport aérien

La compagnie Belavia assure presque quotidiennement des vols directs Paris-Minsk-Paris.

Taxis

Réservation de taxis : 107, 152, 155, 157, 161 ou 181

Voyages d’affaires

Visa d’affaires

Les autorités biélorusses délivrent deux types de visa d’affaires biélorusse : visa court séjour (type C) et visa long séjour (type « D »).

Ces visas peuvent être délivrés par l’Ambassade de Biélorussie à Paris ou bien à l’arrivée à l’aéroport national « Minsk-2 » (les tarifs sont alors différents).

  • Visa d’affaires court séjour

Un visa d’affaires court séjour d’une entrée, de deux entrées ou d’entrées multiples (type C) est délivré pour un délai de 3 mois au maximum et autorise un séjour de 90 jours par an.

  • Visa d’affaires long séjour

Un visa d’affaires multiples entrées long séjour (type D) est délivré pour un délai d’un an et autorise un séjour de 90 jours dans l’année calendaire.

Ce visa (type D) est le seul ouvrant droit à un titre de séjour temporaire (« dazvol na tchasovae prajyvanne ») d’un an, matérialisé par une vignette collée sur le passeport. Les démarches sont à effectuer sur place auprès de l’un des offices d’immigrations (OGUIM). L’intéressé peut alors résider sur le sol biélorusse pour la durée de son choix.

Que les voyageurs d’affaires aient sollicité ou non un titre de séjour temporaire, un visa d’affaires multiples entrées valable deux ou trois ans peut-être délivré aux hommes d’affaires ayant déjà bénéficié à 3 reprises d’ un visa d’un an

Données économiques

Avec une population de 9 millions d’habitants, le pays dispose en 2014 d’un PIB par habitant de 8040 dollars et d’un PIB de 76 milliards de dollars. Le PIB du pays a crû de 3,0% par an entre 2009 et 2014.

La Biélorussie est le 98 ème client de la France et son 62 ème déficit. La France a exporté vers la Biélorussie 180 millions d’euros de biens en 2014. Les exportations ont augmenté de 6% par an entre 2009 et 2014. Le solde commercial de la France avec le pays s’établit à -24 millions d’euros.

Le pays présente des marchés en croissance dans les secteurs suivants : développement urbain, construction, santé, agro-alimentaire, tourisme.

La Direction des entreprises et de l’économie internationale du ministère des Affaires étrangères et du Développement international vous propose de consulter la fiche repères économiques Biélorussie.

Contacts utiles

  • Service économique

Les Services économiques auprès des ambassades sont des services extérieurs de la Direction générale du Trésor. Ils ont pour missions l’analyse et la veille économique et financière, sur une base macroéconomique, l’animation des relations économiques, financières et commerciales bilatérales avec les pays de leur compétence, le soutien public au développement international des entreprises.

La Biélorussie relève du Service Économique de Kiev :

Service Économique de Kiev
Adresse : 39, rue Reytarska, 01901 Kiev, Ukraine
Tél. : +38 044 590 22 00 – Télécopie : +38 044 278 87 51
Courriel : kiev@dgtresor.gouv.fr
Site internet :http://www.tresor.economie.gouv.fr/pays/ukraine

  • CCEF

Les conseillers du commerce extérieur de la France (CCEF) forment un réseau actif de plus de 4 000 membres dans 146 pays, au service de la présence française dans le monde. Ils mettent leur expérience pour conseiller les pouvoirs publics, parrainer les entreprises, former les jeunes aux métiers de l’international et promouvoir l’attractivité de la France pour les investissements internationaux.

Annuaire pour la Biélorussie.

  • Atout France

http://atout-france.fr/notre-reseau/bielorussie

  • FMI

Sites internet :

Bureau du représentant résident du FMI en Biélorussie.

La Biélorussie et le FMI.

PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016