Accès rapide :

Infos utiles

Us et coutumes

L’Azerbaïdjan est un pays musulman à majorité chiite, mais laïc ; la tolérance à l’égard des autres religions y est avérée. Les signes extérieurs d’appartenance religieuse existent mais sont rares. Il est toutefois recommandé d’observer une certaine réserve dans l’expression publique des marques d’affection et d’adopter le code vestimentaire adéquat dans les lieux de culte. L’homosexualité, dépénalisée depuis 2001, peut être toutefois mal perçue.

Législation locale

La vente et la consommation d’alcool est libre. L’abus d’alcool est en principe réprimé par la loi (tolérance zéro pour les conducteurs de véhicule).

La consommation, la détention, le commerce et le transport de drogues sont passibles de très lourdes peines de prison.

Communications

Depuis le 1er mai 2013, la réglementation contraint les usagers utilisant en Azerbaïdjan un téléphone mobile acheté à l’étranger et doté d’une carte SIM locale à s’enregistrer auprès de l’une des agences de l’un des opérateurs téléphoniques locaux (Bakcell, Azercell ou Nar), dans un délai de 30 jours à compter de l’achat de la carte SIM, ou de l’entrée sur le territoire azerbaïdjanais si l’usager détenait une carte SIM azerbaïdjanaise avant le 1er mai. Faute de cet enregistrement, il ne sera pas possible d’accéder au réseau téléphonique local. Aucune sanction financière n’est prévue. En cas d’oubli, le téléphone pourra être débloqué dans un délai de trois jours. Le centre d’appels du Ministère des communications répond, en anglais, à toutes les demandes de précisions (1677).

Douanes

L’importation des devises est contrôlée à l’entrée dans le pays (un formulaire doit être rempli et conservé car il est réclamé à la sortie).

L’exportation de tout objet artisanal ou d’art et de toute antiquité est soumise à la délivrance d’une autorisation préalable de sortie du territoire national, sous peine dans le cas contraire de confiscation ou de paiement d’une amende. C’est le cas notamment des tapis, dont l’exportation est soumise à la présentation d’un permis délivré par le Musée d’Etat des Tapis, et que doit impérativement se procurer le vendeur.

La réglementation azerbaïdjanaise limite à 125 grammes l’exportation de caviar à titre privé.

Climat

Le climat, de type méditerranéen en bordure de la Caspienne, est humide et venteux. Les hivers sont relativement doux mais les vents peuvent être violents (jusqu’à 130 km/h). Les étés sont caniculaires à Bakou (40° en juin et juillet). En montagne, les saisons sont plus tranchées et les hivers plus rigoureux.

Infrastructures routières

Il n’y a aucune restriction de circulation en Azerbaïdjan, sauf dans les régions avoisinant la ligne de front. La frontière internationale avec la Géorgie est ouverte (via les deux postes-frontière de Lagodekhi - route du Nord - ou via le poste-frontière du Pont Rouge - route du Sud M27). Il est en revanche formellement déconseillé de se rendre en Russie par voie terrestre, via le Daghestan (cf. onglet « Sécurité » de la présente fiche).

L’entrée sur le territoire azerbaïdjanais d’un véhicule étranger n’est soumise à aucune taxe dans la mesure où le séjour de ce dernier en Azerbaïdjan n’excède pas 30 jours et correspond à la durée de validité du visa de son propriétaire. Le permis de conduire français est admis pour les courts séjours. Malgré des améliorations significatives sur les grands axes routiers le réseau secondaire reste de qualité médiocre et la circulation automobile est dangereuse. En province, il n’est pas rare de rencontrer des troupeaux de vaches ou de moutons sur les axes routiers, autoroutes incluses.

Le taux d’accidents est élevé, notamment à Bakou. Les piétons en sont fréquemment les victimes. Il est recommandé de faire preuve de la plus grande prudence aux carrefours, même équipés de feux de signalisation. Les accidents sont dus à une vitesse excessive, en ville comme en province, et à l’absence de respect des règles basiques du code de la route.

En cas d’accident de la route, il est nécessaire d’appeler la police pour qu’un constat soit dressé. Lorsqu’il y a des victimes, il est impératif de contacter la police et d’informer l’ambassade.

Taxis

A Bakou, il est recommandé de recourir aux taxis officiels type « London Cab », de couleur aubergine, récemment mis en service et dotés d’un compteur. En complément du service des taxis, il existe un réseau d’autobus et une ligne de métro.

Réseau ferroviaire

Il est ancien mais très utilisé ; le confort y est relatif. Les horaires des trains sont respectés, mais les trains sont lents et circulent souvent la nuit. Pendant le voyage, il est recommandé de fermer sa cabine de l’intérieur la nuit et de ne pas laisser ses affaires sans surveillance.

Transport aérien

L’aéroport international Heydar Aliyev est situé à 25 kilomètres du centre-ville. Il dessert la plupart des destinations européennes et internationales, ainsi que les villes azerbaïdjanaises de Cheki, Gandja, Gabala, Lenkoran, Nakhitchevan et Zagatala. Une nouvelle liaison Bakou-New York vient d’être mise en service. A l’exception de l’Arménie, l’ensemble des pays voisins sont desservis par liaisons aériennes.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2016