Accès rapide :

Transports

Infrastructure routière

La circulation est libre sauf dans les régions avoisinant la ligne de front. La frontière internationale avec la Géorgie est ouverte (via les deux postes frontière de Lagodekhi - route du Nord - ou via le poste frontière du Pont Rouge - route du Sud M27 -). L’entrée sur le territoire azerbaïdjanais d’un véhicule étranger n’est soumise à aucune taxe dans la mesure où le séjour de ce dernier en Azerbaïdjan n’excède pas 30 jours et correspond à la durée de validité du visa de son propriétaire. Malgré des améliorations significatives sur les grands axes (Bakou-Tbilissi, Bakou-Guba), le réseau routier reste de qualité médiocre (nids de poule, faible éclairage, signalisation déficiente).

Les risques d’accident de la route sont permanents, notamment à Bakou (sept fois plus qu’en France, avec 40% des accidents impliquant des piétons). Les règles de conduite de base sont rarement respectées, y compris par les étrangers. En cas d’accident de la route, un constat est dressé par la police (formalité qui peut prendre plusieurs jours). Le coût de l’assurance obligatoire étant modique, les dommages matériels sont à la charge du propriétaire du véhicule concerné ou fautif. Lorsqu’il y a des victimes, il est impératif de contacter la police et d’informer l’Ambassade de France.

Taxis

A Bakou, il est recommandé de recourir aux taxis officiels (couleur aubergine) récemment mis en service, dotés d’un compteur, moins chers et plus fiables que les taxis sauvages. Les bus urbains, nombreux, restent surchargés et impliqués dans de nombreux accidents.

Réseau ferroviaire

Il est ancien mais très utilisé et le confort y est relatif. Les horaires des trains sont respectés, mais les trains sont lents et circulent souvent la nuit. Les principales destinations sont desservies à partir de Bakou (vers la Géorgie via Gandja et Gazakh ; vers la Russie via Khachmaz, vers les villes iraniennes de Tabriz et Téhéran). Pendant le voyage, il est recommandé de fermer sa cabine de l’intérieur la nuit et de ne pas laisser ses affaires sans surveillance.

Transport aérien

L’aéroport international Heydar Aliyev (www.airport.az), en cours de rénovation, est situé à 25 kilomètres du centre ville. Il dessert la plupart des destinations européennes et internationales, ainsi que les villes azerbaïdjanaises de Cheki, Ganka, Gabala, Lenkoran, Nakhitchevan et Zagatala. A l’exception de l’Arménie, l’ensemble des pays voisins sont desservis par liaisons aériennes.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014