Accès rapide :

Sécurité

L’Angola demeure un pays où la quasi-totalité des visiteurs se rendent pour des raisons professionnelles (expatriés envoyés par des entreprises étrangères installées dans le pays, hommes d’affaires en prospection).

En raison de l’accroissement du nombre d’agressions en Angola et de l’usage d’armes à feu, notamment à Luanda, il est recommandé de respecter les mesures de prudence suivantes :

  • circuler en voiture vitres fermées et portes verrouillées (ne jamais circuler à pied de nuit, y compris en centre-ville) ;
  • éviter de stationner son véhicule dans des endroits peu fréquentés ou mal éclairés ;
  • faire preuve de discrétion en évitant d’arborer bijoux et accessoires ou équipements de valeur ;
  • être très vigilant lors des retraits d’argent (en sortant des établissements bancaires, ceux-ci étant à privilégier plutôt que les distributeurs bancaires) ;
  • n’opposer aucune résistance à tout agresseur;
  • à l’arrivée comme au départ, surveiller les abords de sa demeure (au portail, à la porte ou à l’entrée de l’immeuble).
Déplacements

Du fait de l’état du réseau routier, de la conduite périlleuse de la plupart des automobilistes, de la présence de mines sur certains axes secondaires et de la rareté des implantations hôtelières, les déplacements en Angola peuvent se révéler problématiques. Ils doivent toujours être effectués en journée.

Province du Cabinda

La Province du Cabinda a été, jusqu’à un passé récent, le théâtre d’incidents armés et d’attaques contre des expatriés. Cette zone est donc formellement déconseillée, à l’exception de la ville de Cabinda qui, placée sous contrôle étroit, est épargnée et où la situation générale est similaire à celle prévalant dans le reste du pays.


PLAN DU SITE



MENTIONS LÉGALES & INFOS PRATIQUES

Tous droits réservés - Ministère des Affaires étrangères et du Développement international - 2014